Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Ircam] ManiFeste-2017 : J-8

ManiFeste 2017 : festival du 1er juin au 1er juillet 2017
 
À LA UNE
 
Infinite Now, version opéra © Annemie Augustijns

INFINITE NOW création française

VERSION SEMI-CONCERT DE L’OPÉRA

 

Né du montage entre une nouvelle de l’écrivaine chinoise Can Xue et le roman d’Erich Maria Remarque, À l’Ouest, rien de nouveau, l’opéra de la compositrice israëlienne Chaya Czernowin éveille nos sens aux changements les plus infimes et les plus tangibles. Un opéra, une œuvre radiophonique, de la musique de chambre, de l’orchestre, un paysage électronique ? Cette ambiguïté et ces changements d’échelle fondent l’aventure d’Infinite Now

 

mercredi 14 juin, 20h30

Cité de la musique, salle des concerts

 
SPECTACLE
 

SOUND & VISION (LIQUID ROOM)

création française

 

Les Liquid Room d’Ictus repensent le format du concert classique : le spectateur est libre de circuler dans l’espace sonore, de choisir son angle d’écoute, de rythmer ses allers-retours entre écoute « attentive » et écoute « immersive ». Un festival en miniature qui fait le point sur les intersections entre musique et performance visuelle.

samedi 10 juin, 20h

Nanterre-Amandiers, salle transformable

Ula Sickle interprétant la pièce Light Solo de Ula Sickle et Yann Leguay © Silvano Magnone
 
DERNIERS MÉDIAS
 
Teaser campo santo, impure histoire de fantôme le jeudi 8 juin au CENTQUATRE-PARIS

VIDÉO

TEASER CAMPO SANTO, IMPURE HISTOIRE DE FANTÔMES

l
Mauro Lanza © DR

ARTICLE

MAURO LANZA, THE 1987 MAX HEADROOM BROADCAST INCIDENT

 
Alberto Posadas © Harald Hoffmann / Ed. Durand

AUDIO

TENEBRAE D’ALBERTO POSADAS

l
Sur le vif Julia Blondeau

VIDÉO

SUR LE VIF : JULIA BLONDEAU

 
WEBSÉRIE
 
Téléchargez les images - 0
Téléchargez les images - 1
Téléchargez les images - 2
Téléchargez les images - 3

LE CURSUS DE L’IRCAM

Épisode 1 : La découverte

 

Retrouvez en feuilleton chaque semaine l’aventure des jeunes compositeurs du Cursus, étudiants venus des quatre coins du monde. Vous les découvrirez dès leurs arrivées à l’Ircam et les suivrez tout au long de leurs parcours jusqu’à la création de leurs œuvres en concert dans le cadre de ManiFeste.

 
ATELIER FAMILLE
 
© Lab212 - Béatrice Lartigue, Cyril Diagne

LE SON AU BOUT DES DOIGTS

 

Les ateliers « Le son au bout des doigts » proposent un parcours ludique, interactif, sonore et visuel aux enfants de 2 à 10 ans. Stimulés par la vue et l’ouïe, à travers des postes de manipulation, ils deviennent des petits créateurs sonores.

 

du 31 mai au 18 juin, 14h30-17h30

Centre Pompidou, Atelier des enfants

 
logo Ircam-Centre Pompidou 40

1, place Igor-Stravinsky

76004 Paris

 

01 44 78 12 40

Retrouvez-nous sur #manifeste17
       

Autres | Other, Ircam

[Circuit - musiques contemporaines] Lancement – « Réflexions sur le métier de compositeur : identité et singularités » (vol. 27.1)

Créée en 1989 à l’initiative de Lorraine Vaillancourt, fondatrice et directrice artistique du Nouvel Ensemble Moderne (en résidence à l’Université de Montréal), et de Jean-Jacques Nattiez, son tout premier rédacteur en chef (1990-1999), la revue Circuit – musiques contemporaines publie en français et en anglais des articles, des documents et des dossiers sur la musique contemporaine qui se fait au Québec, en Amérique du Nord et ailleurs. Depuis 2016, le rédacteur en chef est Maxime McKinley. Trois numéros par an.

Pour s’informer, commander, s’abonner - cliquer ici
** LANCEMENT **

LANCEMENT 6 JUIN (MARDI – 17h) : Circuit lancera son plus récent numéro « Réflexions sur le métier de compositeur : identité et singularités » au Centre de musique canadienne au Québec (1085, Côte du Beaver Hall, #200 | Montréal (Québec) H2Z 1S5 | Station de métro Square-Victoria-OACI – Sortie Belmont). À cette occasion, les participants pourront prendre un verre en présence des collaborateurs du numéro et profiter de tarifs avantageux offerts par la revue. Au plaisir de vous voir en grand nombre !
Il nous fait plaisir d’annoncer la parution du récent numéro de Circuit, musiques contemporaines, revue publiée par les Presses de l’Université de Montréal (PUM

Réflexions sur le métier de compositeur :
identité et singularités 
Dirigé par Simon Bertrand, ce volume 27, numéro 1, porte un regard sur le métier de compositeur au Québec au début du XXIe siècle, et ce, notamment à travers les notions d’identité et de singu­larité. Contributions de Paul Bazin, Simon Bertrand, Estelle Lemire et Danick Trottier. Le numéro est illustré par l’artiste peintre Rita Ezrati. Voici notre sommaire :  

We are pleased to announce the publication of the latest issue of Circuit, musiques contemporaines, published by the Presses de l’Université de Montréal (PUM).
Reflections on Being a Composer:
Identity and Singularities

Edited by Simon Bertrand, this volume 27, no. 1, takes a look at the profession of composer in Quebec at the beginning of the 21st century, especially through the concepts of identity and singularity. Contributions by Paul Bazin, Simon Bertrand, Estelle Lemire and Danick Trottier. The issue is illustrated by painter Rita Ezrati. The table of contents follows:

Rejoignez-nous sur ces réseaux sociaux
Like us on Facebook  Follow us on Twitter

Partenaires
Logos_Partenaires

Circuit, musiques contemporaines | Université de Montréal – Faculté de musique | C.P. 6128 Succ. Centre-Ville | Montréal | Québec | H3C 3J7 | Canada
Circuit - musiques contemporaines

[Why Note] Musiques Pas Pareilles au Studio #20

La Générale d’Expérimentation
Collectif de musiciens aventureux en Bourgogne

 

 

Dimanche 28 mai | 17h30
 
20ème édition de Musiques pas pareilles au Studio

 

 

SCARPA/SAÏKI + J.F PLOMB

 

 

 

 

Emmanuel Scarpa – batterie
Xavier Saïki – guitare électrique
 

Emmanuel Scarpa (Marteau Matraque, Radiation10, Sylvaine Hélary trio…) et Xavier Saïki (collectifs « Ishtar », « la tribu hérisson »…) percutent, repercutent, font grincer, frottent, pincent et manipulent leurs instruments à la recherche de l’inouï, en orfèvres de la matière et de l’improvisation.

> Site internet : Emmanuel Scarpa / Xavier Saïki

 

 


Jean François Plomb – installation sonore

Fascinant alchimiste d’objets sonores improbables, autant auditivement que visuellement, Super Jean François Plomb, super génial bricabraqueur, installe et joue ses assemblages d’objets récupérés inventés détournés.

> Site internet



 Music | jf plomb / pied gauche / JiFlure
> bandcamp

 


jf plomb / pied gauche / JiFlure … Pied Gauche begining (2010) 10mn! live vs Frankhan Pied Gauche -Frankhan


 

 

INFOS PRATIQUES

 

Le Studio, 8 chemin de la carrière Lanneau 21000 Dijon
Entrer sans frapper si on vient en vélo, sinon garer impérativement sa voiture le long du boulevard de l’Ouest

Ouverture des portes 17h30, entrée libre pour les filles, les ex haltérophiles et les autres. On grignote et on boit un coup grâce à l’apéro commun tiré du sac.
Début du concert à 18h00. À la fin c’est fini, et chacun(e) y va de sa petite, moyenne, voire très grosse pièce pour la participation au chapeau, déductible des impôts.

Informations / réservations : odubass@hotmail.fr

 

 

 

 

La Générale d’Expérimentation
co/ Why Note –
29 boulevard Voltaire, 21000 Dijon
03 80 73 31 59 /
lagenerale@whynote.com 

Suivez les actualités du collectif sur Facebook

 

Why Note

[Festival Format Raisins] Format Raisins dévoile sa programmation 2017

La billetterie de la 5e édition de Format Raisins est ouverte !
Du 5 au 23 juillet 2017, Format Raisins réalise un vaste périple à 360° et vous invite à parcourir les époques, les régions du monde du monde et les styles, à la rencontre de multiples compositeurs, d’interprètes, de chorégraphes et de plasticiens.
Découvrez dès à présent la programmation ! 
La musique baroque, classique et romantique, la musique contemporaine, les instruments loufoques du Spat’Sonore, le jazz de la Nouvelle-Orléans et la musique du Moyen-Orient se mettent en dialogue. Le quatuor à cordes et l’orchestre, le récital de piano et le quintette à vent, la musique vocale et le concert de haut-parleurs, la danse et les arts plastiques viennent pendant trois semaines faire vivre plus intensément ce vaste territoire et lui donner toutes ses couleurs.
Cette année, le festival invite de nombreux jeunes musiciens, à l’aube pour certains (y étant totalement engagés pour d’autres) de très brillantes carrières, dans le sillage de solistes aussi immenses que Jean-Philippe Collard ou de chambristes comme ceux du Quatuor Voce. Il offre de nombreux concerts monographiques – celui de l’Orchestre des Concerts Nivernais avec le soliste Mathieu Névéol, celui que l’ensemble baroque La Fenice dédie à Purcell, celui du Quintette Altra autour de Luciano Berio, celui consacré à la musique de chambre de Brahms, pour n’en citer que quelques-uns – et explore, avec beaucoup d’humour parfois, les relations troubles qu’entretiennent la musique et les sons venus du quotidien. Avec le Coréen Seong-Jin Cho, avec Jean-Philippe Collard, Manon Edouard-Douriaud, Wilhem Latchoumia, l’Américain David Lively, la Portugaise Patricia Martins, Thierry Rosbach et Nicolas Stavy, les pianistes sont à l’honneur ! Et, de Bach à Stockhausen, la musique fait le tour du monde…
Les compositeurs se croisent au-delà des époques, comme nous y invite le Chœur Arsys-Bourgogne.
Avec Vous reprendrez bien une petite danse du collectif Les Oufs ! et les Aperçus de Clara Cornil, le festival poursuit son importante action dans le domaine de la danse contemporaine qu’il souhaite nous inviter tous à découvrir.
Une importante exposition, Pluriel, présente à Beffes dès le mois de juin dix artistes – photographes, sculpteurs, peintres, performers, vidéastes – et dresse un panorama de l’actualité dans le domaine des arts plastiques.
Temps forts du festival, trois œuvres, explorant de nouveaux territoires et données ici en création, invitent le spectateur à se tourner vers le futur ; elles nous viennent de Daniel Teruggi, de Tom Bierton et du Chilien Javier Munoz Bravo.
Nous vous souhaitons un très bon festival ! 
FORMAT RAISINS 2017 – se loger, se déplacer.
À moins de 2h de Paris, La Charité-sur-Loire, Cosne-sur-Loire, Pouilly-sur-Loire, Guérigny, Sancerre et Chavignol, Saint-Loup des bois comptent parmi les importantes étapes de ce festival.
Réservations des billets en ligne : www.format-raisins.fr
Réservations auprès de l’Office de tourisme de La Charité-sur-Loire : 03.86.70.15.06 
Format Raisins est membre du réseau européen EFFE Europe for Festivals
Festivals for Europe et de France Festivals.

VISITEZ NOTRE SITE

Légendes des visuels (de haut en bas) : Quatuor Voce ; Seong-Jin Cho © Harald Hoffman ; Spat’Sonore; Jean-Philippe Collard © Bernard Martinez ; Les Aperçus/Clara Cornil
Restons en contact, suivez-nous sur les réseaux sociaux

                             © Format Raisins | Tous droits réservés
Format Raisins – Association Cumulus, 43 rue Bayen 75017 Paris.

Festival Format Raisins

[Instants chavirés] Soirée Q > Concert ATUO > Événement dans le cadre de l’exposition > cette semaine aux Instants Chavirés



Les Instants Chavirés
Bonjour

Deux concerts cette semaine dont la soirée Q en entrée libre ce mardi avec 4 projets locaux et la première performance de l’année de L’Atelier du Système B… puis mercredi, c’est l’association Arrache Toi Un Oeil qui régale ! .
Événement dans le cadre de l’exposition ce samedi 27, toutes les infos à suivre.

Concerts >
mardi 23 mai – 20h00 – entrée libre

Q#2017#3
ATELIER DU SYSTÈME B / BRACCO / MANGECLOUS / p1g3on / JEAN RAY

mercredi 24 mai – 19h30 – 8 euros tarif unique sur place
Arrache Toi Un Oeil présente :
BAGARRE GÉNÉRALE / MAI MAI MAI / RANCE

Exposition >
Dans le cadre de l’exposition de Joan Ayrton & Benjamin L. Aman, se tiendra samedi 27 mai à 17h au 2 rue Emile Zola (ancienne brasserie Bouchoule) une lecture spatialisée d’un texte inédit d’Henri Lefebvre, interprétée par le poète lui-même avec la participation de l’artiste Stéphanie Vivier. Entrée libre !

Rejoindre l’événement FB

Et sur r22 tout monde, la suite de la série «Redshift» de Benjamin L.Aman, composée pour l’exposition.
à écouter ici : r22.fr/son/redshift-2-le-muret/

[...] aide à la vision, en strié, sur des sondes lunaires à rétrodiffusion. En grand : en petit.
par
Joan Ayrton & Benjamin L. Aman
Une proposition de Marie Cantos sur une invitation de Guillaume Constantin
Jusqu’au dimanche 11 juin
Du mercredi au dimanche de 15h à 19h en entrée libre.

Merci et à très bientôt

www.instantschavires.com/

MUSIQUE/CONCERTS

mardi 23 mai 2017

Q#2017#3
BRACCO
MANGECLOUS
p1g3on
L’ATELIER DU SYSTEME B
JEAN RAY


Les Instants Chavirés ouvrent leurs portes, pour un rendez-vous spécifique autour des musiques expérimentales développées par la scène locale. Rencontres, formations inédites, DJ7, tentatives, éléctriques, noise, improv, free, in progress, mauvaises machines, ludiques, extrêmement sérieux, try again, électroniques, invités extra locaux. Tout peut arriver.. ou pas.

RESTAURATION LÉGÈRE SUR PLACE

NB :
Ouverture à 20h.
Début des concerts à 20h30 précises.
ENTRÉE LIBRE

BRACCO

Duo musical de Montreuil formé en août 2016, ayant trop écouté Suicide et pratiquant de la Mega Wave pour autoroute.
Une électronique bruyante et droite.

SonFB

JEAN RAY

Jean Ray est le principal projet musical de l’artiste pluridisciplinaire Romain Arnette, formé en 2009 dans une maison humide de Londres. La même année, il crée Formal Regression et Rodolph (avec Ojard), ses deux autres projets aux sonorités distinctes.
À partir d’enregistrements acoustiques et différentes sources sonores numériques, il crée des compositions minimalistes qui s’apparentent à des collages sonores.
La superposition de ces sons acoustiques et électroniques provoque une sorte de transe hypnotique, angoisse latente où les structures répétitives s’accompagnent de rythmes sombres et chaotiques.

https://soundcloud.com/jean_ray
rjmarnette.com/

MANGECLOUS


© Benoit Grimalt

Depuis 2005, le mangeur de clous écume quelques scènes parisiennes (le Pop in, la Cave se rebiffe, le Rigoletto bar, Chez Adel, la Flèche d’Or…), en essayant de faire connaître sa folk lo-fi, inspirée des désordres psychiatriques de Môssieur Daniel Jonhston.

Aux alentours de 2012/2013, le mangeur de clous s’est procuré un séquenceur, ce qui a changé toute sa musique : une sorte de pop éléctro planante, assez étrange, entre Stéréolab, Aphex Twin, Bjork (!), quelques réminiscences post-cold wave, et certainement une foultitude d’autres choses.

N’ayant pas fait de concerts depuis quelques années, Mangeclous revient sur la scène des Instants pour cette soirée Q.

mangeclous.bandcamp.com

p1g3on

Guitare / effets /k7 / boîte à bruits / pâtes au pesto / friands au fromage

p1g3on.bandcamp.com

L’ATELIER DU SYSTÈME B

Premier concert du Système B version D ! Atelier mené par Arnaud Rivière autour du bruit et ses composants depuis janvier.
Des boites, des hps, des câbles, 12 bidouilleur.es et le quadruple de connectique soudés, dessoudés, ressoudés. Ça noise, ça bruite, ça joue, ça s’éclaire et ça s’éteind. Tout à voir et rien à voir.

horaires
ouverture des portes 20h00 | concert à 20h30
mercredi 24 mai 2017

BAGARRE GÉNÉRALE
MAI MAI MAI
RANCE

19h30 : ouverture des portes
20h00 précises : 1er concert (Rance)
Entrée : 8€ (uniquement sur place / pas de prévente)

BAGARRE GÉNÉRALE

« Doom metal retro-futuriste » voici comment le groupe définit sa musique. Entre puissance des cuivres, envolées psyché, riffs telluriques et ambiance prog 70′s, un set qui sera sans doute épique et qui marquera vos oreilles de part sa singularité et sa qualité!

https://bagarregenerale.bandcamp.com/
MAI MAI MAI

Projet solo de l’Italien Toni Cutrone (Dada Swing, Trouble Vs Glue, Hiroshima Rocks Around…). Depuis son enfance, Toni a suivi ses parents en Europe et au Proche-Orient, assimilant les différentes cultures, ambiances et sonorités des lieux où il est involontairement emmené. Ce projet est la transposition de ces expériences en musique et sons: un mélange de drones et d’ambiant, avec des rythmiques vaporeuses, des field recordings et autres sound-scapes.

https://maimaimai.bandcamp.com/

RANCE

Black métal (Paris)

Entre lamentations incontrôlées et violence décomplexée, RANCE va vous infliger un black metal « urbain » qui rappellerait des nuits d’errance malsaines et lumineuses.

rance.bandcamp.com/

Rejoindre l’event FB

www.arrachetoiunoeil.com/

tarifs
8€ tarif unique
horaires
ouverture des portes 19h30 | concert à 20h00

Tickets dispos uniquement dur place. Pas de préventes pour ce concert

ARTS VISUELS/RIEN À VOIR

ARTS VISUELS/EXPOSITIONS

du 28 avril au 11 juin 2017

[…] aide à la vision, en strié,
sur des sondes lunaires
à rétrodiffusion. En grand : en petit.
JOAN AYRTON
BENJAMIN L. AMAN

Une proposition de Marie CANTOS
Sur une invitation de Guillaume CONSTANTIN

Du vendredi 28 avril au dimanche 11 juin 2017
Vernissage vendredi 28 avril, 18h

Marie CANTOS, commissaire d’expositions, propose dans le cadre de cette invitation, une rencontre inédite entre les artistes Joan AYRTON et Benjamin L. AMAN qui balisent la brasserie Bouchoule au travers d’espaces sonores, de vidéos et d’images et de matériaux. Un territoire découpé en strates, aux contours flous et aux climats envoûtants.

INSTANTS CHAVIRÉS / Ancienne brasserie Bouchoule
2 Rue Emile Zola – Montreuil – M° Robespierre
Exposition ouverte du mercredi au dimanche 15h-19h

Dossier de presse à télécharger :
DP_JA_BLA_032017_HD_LAST


E´VE´NEMENTS
DANS LE CADRE DE L’EXPOSITION :

SAMEDI 13 MAI, 17H. ENTRÉE LIBRE
Rencontre avec Joan AYRTON, Benjamin L.AMAN et Marie CANTOS, commissaire de l’exposition à l’occasion du lancement des éditions produites pour l’exposition : POSTER de JOAN AYRTON, et LA LIGNE D’OMBRE, le dernier LP de BENJAMIN L. AMAN.


Extraits du disque :
soundcloud.com/rzdz/la-ligne-dombre
soundcloud.com/rzdz/benjamin-l-aman-la-ligne-dombre-2
Plus d’infos: rzdz25_nouvelle_parution

JEUDI 18 MAI, 19H. ENTRÉE LIBRE
Soirée VELAK EXPORT
Installation de Julia TAZREITERPerformance du TAPE ENSEMBLE
Concerts à suivre au 7 rue Richard Lenoir. Plus d’infos

SAMEDI 27 MAI, 17H. ENTRÉE LIBRE
Henri LEFEBVRE
Pour une lecture spatialisée de textes choisis par le poète.
Performance avec Stéphanie VIVIER

SAMEDI 10 JUIN, 17H. ENTRÉE LIBRE
Sally BONN
Pour une lecture performée autour du travail des artistes.

DU 4 MAI AU 4 JUIN 2017
SLEEP DISORDERS
Pour une programmation du collectif composé de Benjamin L. AMAN et Marion AUBURTIN dans le cadre de RIEN À VOIR, projections-vidéos de 20h30 à 21h avant les concerts aux Instants Chavirés.
Avec Leif ELGGREN, David de TSCHARNER, Agnès GEOFFRAY et la diffusion des archives inédites du collectif intitulées RELEASE THE BATS I – VIII avec JUNKO et JUSTICE YELDHAM, JAMIE STEWART et PRESLAV LITERARY SCHOOL, CRYSTAL PLUMAGE et SISTER IODINE, PURE DUO avec HATI et STEVEN LAVENDER.
www.instantschavires.com/sleep-disorders

(Plus d’informations à suivre)

« [...] aide à la vision, en strié,
sur des sondes lunaires
à rétrodiffusion. En grand : en petit. »

C’est un titre chapardé au poète roumain de langue allemande Paul Celan (1920-1970).
Un titre emprunté, tout du moins.
Impossible de résister : au détour d’une page, un fragment – pour Benjamin L. Aman et Joan Ayrton, évidemment.

Ce sont quelques vers mal photographiés, envoyés par SMS aux deux intéressé-e-s.
Quelques vers qui disent beaucoup.
De leurs pratiques respectives.
De ce qui les réunit ici, aussi. De ce qui les réunit, pour moi.

Entre décembre 1967 et octobre 1968, Paul Celan, auteur, entre autres, de Pavot et mémoire (1952), De Seuil en seuil (1955), La Rose de personne (1963) ou encore Renverse du souffle (1967), écrit soixante-dix poèmes où, dans la « contre-langue » qui est la sienne (1), sourdent les révoltes de son époque.

Partie de neige (2).
Le recueil sera publié en 1971, de manière posthume.

Ici, comme souvent chez Celan, ca résiste.
Tout résiste : la langue, et l’être – les êtres – aussi.

Au-delà des évidentes résonances formelles et processuelles, voilà peut-être ce qui m’émeut le plus dans le travail de Benjamin L. Aman et Joan Ayrton : quelque chose d’une attitude où les formes expriment cette résistance.

Une manière de penser le réel par le sol. Au sens métaphorique, mais pas que.
Une manière de construire des objets de pensée, mettre au jour les strates de la matière, créer des percées vers d’autres espaces.
Une manière de faire vibrer les intervalles, créer ce très léger mouvement d’aspiration – la bascule du souffle, l’oscillation ténue d’un état à un autre, tout en micro-tonalités chromatiques, musicales, existentielles.

Et pour ce faire : creuser la gamme de l’intérieur
Une expression de Benjamin L. Aman que Joan Ayrton aurait pu formuler.
Que l’on fit nôtre, d’ailleurs.

Le sentiment – la sensation même, palpable, tangible – du continuum de la matière.
Des allers-retours incessants : « En grand : en petit. » écrit Paul Celan.

C’est bien cela, une « aide à la vision, en strié ».
Comme l’on parle, parfois, de temps strié, en musique ?
Non, un temps sillonné, siphonné même ; qui ne serait plus horizontal, mais vertical.
Qui s’écoule vers le haut autant que vers le bas …
Non, qui se répand en cercles concentriques.

Un temps où passé, présent et futur s’enroulent et dansent autour d’un axe, forent le sol, s’élèvent vers le ciel ; un temps dit imaginaire qui ne suit plus jamais la flèche du temps classique.

Je pense à ces deux images que les artistes ont trouvées, chacun-e.
Et que l’on retrouvera précisément dans l’exposition, aux côtés de nouvelles productions ainsi que de pièces plus anciennes, s’amusant de ce temps vertical.

D’une part, une photographie tirée de l’ouvrage scientifique d’un ingénieur, Matthias Rennhard : Le Gothard à la pointe : du sentier muletier au tunnel de base du Saint-Gothard (3). Elle documente le percement du célèbre tunnel ferroviaire suisse, le plus long du monde. Joan Ayrton la chaparde à son tour, et se réapproprie ce document – © Alptransit Gothard AG – par le truchement de la citation.

D’autre part, un dessin issu du Manuscrit de Salzbourg représentant « La Musique des sphères », ses cercles comme ceux de l’enfer de Dante (4). Quoique plus nombreux. Une planète, les anneaux de Saturne, en écho à ceux de la photographie qui avait arrêté Joan Ayrton. Un display déjà presque pour la musique de Benjamin L. Aman qui s’en affranchira néanmoins ici.

Deux images comme deux disques aux sillons s’imprimant indéfiniment, circonscrivant l’expansion de l’univers dans l’enclos du temps, pour reprendre le titre d’un autre recueil de poèmes de Paul Celan (5).

Car il ne faudrait pas oublier l’ouvrier casqué posant devant l’immense empreinte digitale que la foreuse grave dans la roche, sur la photographie du Saint-Gothard. Il est défi, labeur, échelle, il est geste, outil, matériau. Il rappelle que la résistance est partout, en face, en nous.

Qu’il en résulte la bascule du souffle, l’apesanteur de ce qui ne cesse jamais.
« Vertigineusement je m’enfonçais en haut. » (6)

Marie CANTOS
Commissaire de l’exposition

Notes :
1 – Jean Bollack, L’E´crit :Une poétique dans l’oeuvre de Celan, 2003.
2 – Paul Célan, Partie de neige, 1971 (trad. Jean-Pierre Lefebvre).
3 – Matthias Rennhard : Le Gothard à la pointe : du sentier muletier au tunnel de base du Saint-Gothard, 2016 (trad. Barbara Fontaine)
4 – Musique des Sphères, dans le Manuscrit de Salzbourg, 820, BnF, Paris.
5 – Paul Célan, Enclos du temps : Zeitgehöft, trad. Martine Broda, Clivages, Paris, 1985.
6 – Henri Michaux, Le Dépouillement par l’espace, 1966.


Joan AYRTON

Infra-red, 2014 Vidéo HD, 14 min Courtesy galerie Florence Loewy, Paris

De nationalité anglaise, établie à Paris, Joan AYRTON (1969 – Suisse) est une artiste dont la production – peinture, photographie, film – interroge les enjeux du regard et de la représentation à travers une réflexion associant principalement couleur, architecture et paysage. Depuis quelques années, son attention se porte plus spécifiquement sur le caractère géologique du paysage, une recherche menant à considérer les instabilités du monde physique et politique contemporain.

En 2012, une bourse du Centre national des arts plastiques (CNAP) lui permet de développer ses recherches en Islande.
Joan Ayrton enseigne depuis 2010 à l’Ecole européenne supérieure de l’image, Angoulême et Poitiers (EESI) dont elle dirige depuis 2016 le troisième cycle Document et art contemporain. En 2014, elle a été commissaire de l’exposition Glissements de terrain, cartographie, pensée, paysage à la galerie la BOX de l’ENSA Bourges (Ecole nationale supérieure d’art).

Son travail a été régulièrement montré en France et à l’étranger dans des expositions collectives telles que Lémancolia (2013), Musée Jenisch, Vevey, Suisse (commissaire Dominique Radrizzani), Copié Copié Copié (2014) Villa Bernasconi, Centre d’art à Genève (commissaire Hélène Mariéthoz), Suisse, Trouble in painting (2015), le BBB, Toulouse (commissaire Katharina Schmidt) et des expositions personnelles : Fast Colour (2015), galerie Florence Loewy, Paris, et Searching for an A (2016), espace dAM Andrès de Missirilian, Romainmôtier, Suisse.

Son travail a fait l’objet de plusieurs publications, dont un catalogue monographique intitulé The sun had not yet risen paru aux éditions Liénart en 2012. Elle est représentée par la galerie Florence Loewy à Paris où aura lieu une exposition personnelle en septembre 2017

Benjamin L. AMAN

La Forteresse et le fleuve, 2016 Vue de l’exposition L’Inconnue de la Seine – Un Songe, La Tôlerie, Clermont-Ferrand
© Photo : Marie Cantos

Benjamin L. AMAN (1981 – France) est artiste et musicien. Il est diplômé de l’Ecole nationale supérieure d’art de Nancy. Il vit et travaille actuellement à Aubervilliers. Il est représenté par les galeries PA | Plateforme de création contemporaine (Paris), L’Atelier-KSR (Berlin) et Kunstraum Michael Barthel (Leipzig).
Ses dessins, ses installations et sa musique témoignent d’une expérience à la fois physique, intime
et émotionnelle de l’espace. Il ne s’attache pas seulement à composer des objets distincts, mais donne une présence à l’intervalle qui en sépare le spectateur, ou bien il fait en quelque sorte vibrer l’étendue indéfinie qui les entoure.

Son travail a été montré à de nombreuses reprises en France et à l’étranger lors d’expositions personnelles (Kunstraum Michael Barthel Leipzig, L’Atelier-KSR Berlin, Editions Manucius à Paris)
et collectives (Centre Georges Pompidou, Rencontres de la photographie d’Arles, Centre d’Art Contemporain Nei Liicht de Dudelange, Centre d’Art Contemporain Micro-onde de Vélizy, Centre d’Arts Plastiques d’Aubervilliers, The Drawer à Paris), de performances sonores (Berlin Biennale VI, Club Transmediale et Transmediale x, Mex Series à Dortmund, Nu Substance à Bandung en Indonésie…) et d’émissions radiophoniques (The Wire on Air et Resonance FM à Londres, Le Tétraèdre à Bruxelles…).

Co-fondateur en 2010 du duo SLEEP DISORDERS avec l’artiste Marion Auburtin, il est également à la tête du label de musique Razzle Dazzle, sous lequel il publie son travail et celui d’autres musiciens. Un large ensemble de ses dessins, a par ailleurs fait l’objet d’une publication monographique aux Editions P. et aux Editions Manucius, ainsi que d’une acquisition par le Fonds National d’Art Contemporain à Paris.

www.benjaminlaurentaman.com
www.rz-dz.com
www.sleepdisorders.fr

Marie CANTOS

Auteure de textes, d’expositions et de conférences performées, Marie CANTOS (1981 – France).
est membre de l’AICA (association internationale des critiques d’art) et de C-E-A (commissaires d’exposition associés). Elle vit et travaille en région parisienne, et ailleurs.

Historienne de l’art de formation, elle écrit depuis une quinzaine d’années sur la création contemporaine, principalement pour des artistes, des expositions et des ouvrages monographiques ou collectifs. Son approche critique trouve son prolongement dans les expositions qu’elle propose ainsi que dans les conférences performées qu’elle imagine : des divagations spatiales, historiques et littéraires, en mots, en images et en gestes, dans les lieux qui l’invitent (Le Pavillon de Pantin, L’Iselp à Bruxelles, le Mac/Val à Vitry-sur-Seine, etc.) Elle intervient régulièrement en écoles supérieures d’art (conférences, workshops, commissariats).

Après avoir investi la chambre de NuN à Berlin (La Neige fait au Nord ce qu’au Sud fait le sable), les rives de la Daugava pour le festival Udensgabali à Riga (Vaisseaux fantômes et songes aqueux) ou encore la caisse transportable du Papillon de l’ÉSBA de Nîmes (Faire comme si vous étiez dans un espace exigu. / Compter 1m x 2,5m maximum. / Durée 3 minutes), elle a bénéficié, en 2015, d’une résidence de recherche et de production au Cyclop de Jean-Tinguely à Milly-la-Forêt. En 2015 et 2016, elle a été commissaire invitée à La Tôlerie à Clermont-Ferrand où elle a présenté un diptyque d’expositions collectives (Réparer à l’endroit de l’accroc le tissu du temps puis L’Inconnue de la Seine – Un Songe

Depuis 2014, elle est également programmatrice associée à PA | Plateforme de création contemporaine où elle développe, entre autres, le « Laboratoire », lieu d’expérimentation de formes théoriques alternatives. Récemment, dans le cadre des hors les murs de l’association et en co-commissariat avec Maryline Robalo, elle a organisé La Lumière dépensée à Jeune Création à Paris, Penser à ne pas voir à La Forme au Havre et Architextures de paysage 1 au château d’Oiron.

c-e-a.asso.fr/cantos-marie
aicafrance.org
www.papel-art.com


E´VE´NEMENTS
DANS LE CADRE DE L’EXPOSITION :

SAMEDI 13 MAI, 17H. ENTRÉE LIBRE
Rencontre avec Joan AYRTON, Benjamin L.AMAN et Marie CANTOS

JEUDI 18 MAI, 19H. ENTRÉE LIBRE

Soirée VELAK EXPORT
Installation de JULIA TAZREITERPerformance du TAPE ENSEMBLE
Concerts (payants) de
STEFAN TIEFENGRABER / THOMAS TILLY /MÖSTRÖMRAYMONDE IVà suivre au 7 rue richard lenoir. Plus d’infos

Velak est une plate-forme qui regroupe des musiciens, des vidéastes, des performeurs qui expérimentent avec le son, la vidéo et tout autre média. Établie à Vienne en tant qu’association sans but lucratif, elle organise régulièrement des événements et des soirées depuis 2004 sous le titre de Velak Gala. Velak Export est la version mobile de la série des concerts. Elle se branche sur différents réseaux en Europe, et débarque maintenant à Montreuil avec sa 18ème édition.

SAMEDI 27 MAI, 17H. ENTRÉE LIBRE

Henri LEFEBVRE
Pour une lecture spatialisée de textes choisis, par le poète.

Henri LEFEBVRE (1959) est auteur de poésie ainsi que d’oeuvres en prose (fictions, notes, essais). Il a publié dans les revues L’Oeil-de-boeuf, Laps, Po&sie, If, Hypercourt, Myopies, Critique. Il a créé et dirige Les Cahiers de la Seine, maison d’édition consacrée à la poésie contemporaine. ont paru chez Manuella éditions Les Unités perdues (2011), liste d’oeuvres inachevées, disparues, oubliées, détruites ou parfois même jamais réalisées comme un inventaire des manques quasi incantatoire, ainsi que Les Restes, prototype (2013), tableau récapitulatif des suppressions qu’il a effectuées lors de la correction d’oeuvres en cours d’écriture, entre le mois d’août 2001 et le mois d’août 2010. Il travaille actuellement sur de nouveaux livres dont il livrera ici quelques pistes.

SAMEDI 10 JUIN, 17H. ENTRÉE LIBRE

Sally BONN
Pour une lecture performée autour du travail des artistes.

Docteur en esthétique, les travaux de Sally BONN (1970) portent sur la dimension poïétique de l’écriture dans le champ artistique à partir de la notion de dispositif. Elle enseigne la philosophie de l’art et l’esthétique à l’E´cole supérieure d’Art de Lorraine, à Metz, depuis 2006, où elle co-dirige le Centre de recherche I / D / E (Image / Dispositifs / Espace) et la revue Le Salon. Après avoir fondé le bureau des activités littéraires avec Lola Créïs et Nathalie Lacroix, elle co-dirige la revue N / Z. Elle dirige également la collection d’écrits d’artistes « Les indiscipliné-es », aux éditions Macula, tout en poursuivant son activité de critique d’art et de commissariat d’exposition – les croisant parfois comme, par exemple, dans sa fiction-critique Le peuple des bords / Une sédimentation d’images sans image (Le Mot et le reste, Marseille, 2014). En mai paraît son dernier ouvrage, Les Mots et les oeuvres, aux éditions du Seuil.

DU 4 MAI AU 4 JUIN 2017

SLEEP DISORDERS
Pour une programmation du collectif composé de Benjamin L. AMAN et Marion AUBURTIN dans le cadre de RIEN À VOIR, projections-vidéos de 20h30 à 21h avant les concerts aux Instants Chavirés.
Avec Leif ELGGREN, David de TSCHARNER, Agnès GEOFFRAY et la diffusion d’archives inédites du collectif intitulées RELEASE THE BATS I – VIII avec JUNKO et JUSTICE YELDHAM, JAMIE STEWART et PRESLAV LITERARY SCHOOL, CRYSTAL PLUMAGE et SISTER IODINE, PURE DUO avec HATI et STEVEN LAVENDER

SLEEP DISORDERS est un projet curatorial créé à Berlin en 2010. Au travers d’éditions, d’expositions, de performances et diffusions sonores, le collectif défend depuis ses débuts une approche de l’exposition délibérément intuitive et poétique, teintée de références à la nuit, en réunissant autour de lui des artistes pour explorer le spectre large du crépuscule.

Instants Chavirés
7, rue Richard-Lenoir 93100 Montreuil – France | + 33 1 42 87 25 91 | plan d’accès

L’association Muzziques / Instants Chavirés bénéficie du soutien de la Ville de Montreuil, du Conseil Général de Seine-Saint-Denis, du Ministère de la Culture (DRAC Île-de-France), du Conseil Régional d’Île-de-France, et du concours de la Sacem et du CNV.

Instants Chavires


Instants chavirés

[l'itinéraire] Prochains concerts

Plis et replis

Dans le cadre du festival Claude Helffer

mercredi 24 mai 2017 – 20h
Conservatoire de Vitry-sur-Seine
71, rue Camille-Groult
94400 Vitry-sur-Seine

Entrée libre

Philippe Leroux : De l’épaisseur, pour trio
Rebecca Saunders : Fury II, pour contrebasse et ensemble

Diana Soh : Autour de moi, pour piano et ensemble
Grégoire Lorieux : Brakhage Miniature, pour piano et percussion
Juan Camilo Hernandez Sanchez : Autour d’Advaya, pour ensemble d’accordéons, violoncelle et électronique, d’après Advaya de Jonathan Harvey 

 

l’ltinéraire
Javier Gonzales Novales, direction
Myrtille Hetzel, violoncelle
Yann Dubost, contrebasse

en collaboration avec la classe d’accordéon d’Anthony Millet et l’Atelier de piano contemporain de  Alexia Guiomar, du Conservatoire de Vitry-sur-Seine

plus d’infos ici  : http://ema.vitry94.fr/conservatoire-de-musique/festival-claude-helffer/festival-claude-helffer-2017/ 

Crédit photo : © Guillaume Lorieux

Vienne

vendredi 9 juin 2017, 20h
Conservatoire à Rayonnement Départemental de Bourg-la-Reine / Sceaux
11-13 Boulevard Carnot, 92340 Bourg-la-Reine

Entrée libre

Arnold Schönberg : 6 kleine Klavierstücke op 19 pour piano
Alban Berg : Adagio pour violon, clarinette et piano
Frederick Neyrinck : Contr’action I pour hautbois et piano
Julia Purgina : Praeludio pour violon et alto
Beat Furrer : Trio pour flûte, clarinette et hautbois
Anton Webern : Konzert op.24 pour ensemble

l’ltinéraire
Samuel Bricault, flûte
Sylvain Devaux, hautbois
Pierre Génisson, clarinette
David Chevalier, Fuminori Tanada, piano

Anne Mercier, violon
Lucia Peralta, alto
avec la participation de Grégoire Lorieux

Ensemble du CRD de Bourg-la-Reine / Sceaux dirigé par 
Jean-Yves Altenburger

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
  

l'itinéraire

[Nicolas Vérin] Musique et poésie avec Tessa Brinckman, Pascale Criton et Nicolas Vérin. Lundi 29 mai à Paris

Ce concert est une rencontre inattendue entre trois musiciens, chacun avec son univers particulier. Le terrain de la rencontre est la poésie, elle aussi dunivers très différenciés, de la poésie lettriste de Bernard Réchiquot au surréalisme andalou de Lorca, en passant par les textes expressifs du néo-zélandais Denis Glover (dont Quardle Oodle Ardle Wardle doodle imite le bruit de la pie australienne) et de l’américaine Angela Decker dont on entendra un nouveau texte écrit spécialement pour cette soirée en résonance avec l’œuvre de Shirish Korde..

Les notions de mixité, de mélange et de mariage de styles seront explorées suivant plusieurs axes : musique française/musique américaine, langue française/langue anglaise, voix parlée/instruments, flûte/piano, instrument/électronique, poésie/prose, langage signifiant/déconstruction.

Programme :

  • Tessa Brinckman – Nicolas Vérin : création/improvisation à partir d’extraits des Chansons de Bilitis de Debussy.
  • Pascale Criton – Bernard Réquichot : 2 petites pièces avec flûte sur les poèmes K.O.I.KTA et KRITI.
  • Lecture par by Pascale Criton du poème de Bernard Réquichot AKAOI.BA.
  • Shirish Korde : The Tenderness of Cranes  + lecture du texte d’Angela Crane.
  • Nicolas Vérin : Thyrcis.
  • Lecture par Nicolas Vérin d’un extrait de l’Oda a Salvador Dali en castillan puis en français.
  • Tessa Brinckman : A Cracticus Fancie  + lecture du poème Magpies de Denis Glover, en anglais puis en français/
  • Improvisation à trois à partir de phonèmes. Pascale Criton / voix / Nicolas Vérin électronique / Tessa Brinckman flûte.

» Attention, jauge limitée à 50 places : il est prudent de réserver (01 47 07 22 11) !

Nicolas Vérin

[GRM] Concerts Live Electronic 2017 – 26 et 27 mai 2017

Live Electronic | Maison de la Radio

Le Groupe de Recherches Musicales, GRM, développe depuis 1958 des activités de création et de recherche dans le domaine du son et des musiques électroacoustiques. Pionnier dans ce domaine avec son laboratoire d’expérimentation sonore, il présente les créations électroacoustiques en live issues de ses travaux d’expérimentations musicales et de la scène électroacoustique internationale.

Vendredi 26 mai 2017 à 20h00, Studio 104 à la Maison de la Radio
Hommage à Jean-Claude Risset, Mutations.

David Jisse, Mixité mais tissée. Création, commande Ina GRM.
Daniel D’Adamo, Fall – love letters fragments. Création, commande Ina GRM
Rodrigo Sigal, Interlineal. Création, commande Ina GRM.
José Luis Campana, Mixing up, six études sur les timbres mixtes. Création, commande Ina GRM.

Interprété par l’Ensemble Arcema Paris, dir. Julien Guénebaut.

Samedi 27 mai 2017 à 20h00, Studio 104 à la Maison de la Radio

Benjamin de La Fuente, Bruno Chevillon, Folk Blues Remains. Création, commande Ina GRM.
Daniel Perez Hajdu, Abstraire.
Stefano Bassanese, Le Perroquet. Création, commandes Ina GRM.
Yoko Higashi, Lionel Marchetti, Sanzun no yo (Un froid noir). Création, commande Ina GRM.

GRM

[KLANG acousmonium] Maison des arts sonores & KLANG! Newsletter

Copyright © 2017 KLANG acousmonium, All rights reserved.
Our mailing address is:
KLANG acousmonium
10 Rue de l’École de Droit
Montpellier 34000
France

KLANG acousmonium

[Ircam] ManiFeste-2017 : J-15

Découvrez toute la programmation du festival ManiFeste-2017
ManiFeste 2017 : festival du 1er juin au 1er juillet 2017
 
À LA UNE
 
Mockumentary of a contemporary saviour © Danny Willems

OUVERTURE WIM VANDEKEYBUS création française

 

Pour sa création théâtrale, dansante et futuriste Mockumentary of a contemporary saviour, l’artiste Wim Vandekeybus donne libre cours aux multiples dimensions sonores de son plateau et rencontre l’Ircam pour la première fois. Il catapulte alors tous les outils transformant les voix et le paysage sonore comme si la scène était un siphon monstrueux, engloutissant et projetant la technologie du présent.

 

du jeudi 1er au dimanche 4 juin,

Le CENTQUATRE-PARIS, salle 400

 
WEEK-END 40 ANS
 

WEEK-END ANNIVERSAIRE DE L’IRCAM

 

Du 2 au 4 juin, l’Ircam fête ses 40 ans au Centre Pompidou à l’occasion du week-end d’ouverture du festival ManiFeste-2017. Concerts vocaux, spectacle, performance artistique, déambulation sonore au casque, atelier pour les enfants, conférence scientifique, émission publique avec des artistes et des chercheurs : neuf événements dont six en accès gratuit pour découvrir et vivre les multiples facettes de l’Ircam, aujourd’hui !

Téléchargez les images - 0
 
CONCERT
 

DIOTIMA créations 2017

 

La compositrice américaine Ashley Fure imagine un instrument augmenté inattendu : des stéthoscopes se déplaçant sur la surface des quatuors à corps animant ainsi l’objet inanimé. Le compositeur Mauro Lanza quant à lui s’intéresse aux technologies obsolescentes, comme la modulation utilisée pour la télévision et la radio. Un art du détournement codifié devenu un style.

 

mercredi 7 juin, 20h30

Centre Pompidou, Grande salle

Quatuor Diotima © DR
 
DERNIERS MÉDIAS
 
Téléchargez les images - 1

VIDÉO

SUR LE VIF : ALBERTO POSADAS
 

l
Téléchargez les images - 2

ARTICLE

STEPHEN O’MALLEY, METAL HYPNOTIQUE

 
Téléchargez les images - 3

PORTRAIT

INGRID VON WANTOCH REKOWSKI
 

l
Téléchargez les images - 4

VIDÉO

TEASER IMAGES D’UNE ŒUVRE N°22 : INFINITE NOW DE CHAYA CZERNOWIN

 
EXPOSITION
 
Téléchargez les images - 5

L’ŒIL ÉCOUTE

 

En lien avec le festival ManiFeste, une nouvelle séquence d’expositions-dossiers intitulé « L’Œil écoute » propose une relecture inédite de la collection du Centre Pompidou, l’occasion de découvrir quelques-uns des liens entre arts plastiques et musique.

 

jusqu’au 8 janvier 2018

Musée national d’art moderne, niveau 5

 
logo Ircam-Centre Pompidou 40

1, place Igor-Stravinsky

75004 Paris

 

01 44 78 12 40

Retrouvez-nous sur #manifeste17
       
Ircam