Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Lien multimédia] La SMCQ dévoile la programmation de la 9e édition du festival Montréal/Nouvelles Musiques

La Société de musique contemporaine du Québec dévoile la programmation de la prochaine édition de son festival international Montréal/Nouvelles Musiques (MNM), du 21 février au 2 mars 2019. Si quelques surprises restent à venir, les événements clés de ce grand rassemblement biennal sont accessibles dès maintenant en ligne.

Les nouvelles technologies, avec leur capacité de spatialisation du son, ont une place de choix dans ce festival. Un parcours en trois temps est offert à l’intérieur de la SAT pour découvrir les espaces inusités des artistes Patrick Saint-Denis, Chantal Laplante et Roxanne Turcotte (« D’un espace à l’autre »). Le festival s’associe aussi au Matralab de l’Université Concordia pour présenter une oeuvre déambulatoire de Sandeep Bhagwati avec 5 musiciens et intelligence artificielle (« Éphémérides »), où se rencontrent sons et lumière. Un spectacle opératique avec vidéo et électronique de Michel Gonneville, sur un livret d’Alain Fournier dans une scénographie/ vidéographie de Mario Côté (« L’hypothèse Caïn »), prend également l’affiche.

Lien multimédia

[Moreno Andreatta] Piano Gare – les 23 et 24 novembre au Centre Ken Saro-Wiwa (Paris 20e)

Dernier spectacle musical de Laurent Mandeix, metteur en scène avec qui Moreno Andreatta travaille en ce moment sur différents projets de théâtre scientifique à partir de concepts « mathémusicaux ». Piano Gare est une adaptation des Pas perdus de Denise Bonal, pièce très prisée par des compagnies de théâtre d’amateurs, et à laquelle le metteur en scène a ajouté le piano, objet fétiche et attracteur étrange de la vie des gares d’aujourd’hui.

Autres | Other

[France Musique] Il s’est trumpé, de Migual Farias

Dans Création Mondiale cette semaine, un opéra de poche en cinq micro-actes : Il s’est Trumpé. Cette comédie politique de Miguel Farias a pour héros Donald Trump !

Art et politique vont souvent ensemble chez les compositeurs latino-américains. Le jeune compositeur chilien Miguel Farias nous le rappelle cette semaine avec les cinq tableaux de son opéra satirique composé sur mesure pour la voix de Patricio Sabaté et l’ensemble 2e2m.
Le héros de l’histoire : Donald Trump
Le décor : les rayons d’un supermarché.
 
IL S’EST TRUMPÉ
 

Opéra de poche en 5 micro-actes
I.- Arrivée
II.- Contrepèterie I : (T)onal (D)rum
III.- Rayon 5
IV.- Contrepèterie II : (N)aked (F)ews
V.- Rayon 7
Miguel                Farias

France Musique

[La Muse en circuit] Macadam Animal CRÉATION @MC93

À DÉCOUVRIR À LA MC93 DE BOBIGNY
MACADAM ANIMAL
LE BESTIAIRE D'OLIVIA ROSENTHAL ET ERYCK ABECASSIS 
PRODUCTION DE LA MUSE EN CIRCUIT

   

Crabes migrateurs, chiens errants, termites transgenres, hérissons furtifs… autant de bêtes étranges dont on ignore si, dans les villes, elles sont nos amies ou nos ennemies.
 
Ces fables contemporaines racontées par Olivia Rosenthal (texte) et Eryck Abecassis (musique électronique et vidéo) nous invitent à penser autrement nos villes en ouvrant tous nos sens à l'existence de ces êtres qui ont été, bien souvent, nos prédécesseurs sur les territoires que nous occupons.

  EN INTÉGRALITÉ DU 5 AU 8 DÉCEMBRE À LA MC93 DE BOBIGNY

Informations et réservations ici !
Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis de Bobigny
9 boulevard Lénine 93000 Bobigny (métro ligne 5 Bobigny – Pablo Picasso)

    

La Muse en circuit

[TV5MONDE] Le premier opéra de György Kurtag accueilli chaleureusement à la Scala de Milan

Fin de Partie di György Kurtág in prima assoluta                alla Scala

Fin de partie, le premier opéra du Hongrois György Kurtag, considéré comme l’un des plus grands compositeurs contemporains, a été accueilli chaleureusement jeudi soir à la Scala, le célèbre théâtre de Milan où il était présenté en première mondiale.

Considéré comme l’un des plus grands compositeurs en vie, György Kurtag n’avait jamais écrit d’opéra. Mais la ténacité d’Alexander Pereira, directeur artistique et surintendant de la Scala très attaché à ce projet, l’a convaincu.

György Kurtag, qui partage avec Beckett une passion pour la langue française, a abandonné les petites œuvres symphoniques qui ont fait sa renommée pour produire cet opéra en un acte de près de deux heures. Selon le critique Enrico Girardi, « c’est un chef-d’œuvre destiné à réécrire l’histoire de la musique contemporaine. Le langage est très moderne, mais dans la myriade des gestes, lignes et couleurs qui le traversent, on sent en filigrane le poids de la tradition ».

TV5MONDE

[Libération, France Musique] Stockhausen. La semaine ceinte

Licht, opéra monde de Karlheinz                Stockhausen

 à


 l’Opéra                Comique

Le chef Maxime Pascal et le metteur en scène Benjamin Lazar se retrouvent autour du cycle Licht du compositeur allemand, jamais joué dans son intégralité. Donnerstag, le premier de ces sept opéras, est donné à l’Opéra-Comique.

On est allé demander à un spécialiste d’alpinisme. L’ascension la plus éprouvante, la plus longue, n’est pas l’Everest par la face nord, mais le K2. Elle reste toute relative par rapport à celle que s’apprête à entamer le chef d’orchestre Maxime Pascal et son ensemble du Balcon : présenter chaque année un des sept opéras qui composent Licht, le cycle semainier titanesque de Karlheinz Stockhausen. Le sommet de la montagne est dépassé, nous voilà dans l’air raréfié de la stratosphère musicale avec solistes, chanteurs, danseurs, chœur, électronique – vingt-neuf heures de musique au total. Premier coup de piolet, cette semaine à l’Opéra-Comique, avec Donnerstag aus Licht (« Jeudi »). Licht n’a encore jamais été monté dans son intégralité. 

Avec cette Création, au sens biblique du terme, Stockhausen nous plonge dans la genèse de son monde. Et cela commence par Donnerstag – le jeudi. L’histoire de Licht est celle de Michael, un ange qui s’incarne parmi les hommes et qui va tomber amoureux de la Terre et des humains. Pour Benjamin Lazar, qui signe la mise en scène de Donnerstag, cet opéra nous plonge dans la vie de Stockhausen.

France Musique, Libération

[24 heures] Monsieur Croche inspire la musique contemporaine

« Les musiciens n’écoutent que la musique écrite par des mains adroites; jamais celle qui est inscrite dans la nature. Voir le jour se lever est plus utile que d’entendre la Symphonie Pastorale.» Les propos de Monsieur Croche, alias Claude Debussy, quand il écrivait des chroniques musicales dans la Revue blanche, prennent toujours le contre-pied des conventions, dans un langage subjectif, sarcastique et imagé. Ce personnage « anti-dilettante » (c’est ainsi qu’il se présentait) permettait à Debussy de faire passer par la fiction ses idées progressistes.

Le quatuor too hot to hoot? s’empare de Monsieur Croche sous une forme inédite qui mélange théâtre, conférence et performance musicale, sans une seule note de Debussy. « Monsieur Croche disait qu’il faut vivre avec son temps, qu’il faut sans cesse chercher de nouvelles choses, indique Julien Mégroz, percussionniste et comédien. On n’allait donc pas mettre du Debussy, mort il y a 100 ans ! »

24 heures (CH)

[Ars Musica] Inouïe, festival de création musicale à Bruxelles

Pour cette édition 2018, Ars Musica explore ces voies qui ont transformé l’art musical au fil du temps. De la lutherie aux spatialisations désarçonnantes, des environnements inattendus aux virtualités enivrantes, le programme du festival plonge l’auditeur dans un bain d’innovation, ouvrant des fenêtres sur un futur ou un passé qui semblait être le futur en son temps. Redécouvrir des instruments comme l’Ethérophone, les ondes Martenot, les pierres sonnantes, l’orgue de barbarie, l’harmonica de verre, découvrir de nouvelles lutheries comme l’abrasson ou plonger dans un milieu aquatique pour palpiter au gré des ondes sont autant d’expériences qu’Ars Musica propose à l’auditeur curieux. Loin des cloisonnements esthétiques le festival s’enorgueillira de marier avec subtilité des compositeurs venus d’horizons pluriels. Régis Campo, Marius Constant, Karlheinz Stockhausen, Mauricio Kagel, Michel Redolfi, Fred Frith, François Sarhan, David Lang, John Cage, Nicola Sani, John Zorn, Ennio Morricone, Julius Eastman sont autant d’îles qui forment l’archipel de l’Inouï.

Ars Musica [BE]

[Cdmc] Pour un monde sonore virtuel – Hommage à Jean-Claude Risset


Cdmc

[Instants chavirés] Textures Festival > Dans une semaine / CHS FR DGNR > demain !



 
Les Instants Chavirés
Bonjour

On vous avait prévenu, beaucoup de choses à venir en novembre !
Après le week-end Sublime Frequencies, on vous propose tout autre chose les 22 et 23 novembre : TEXTURES FESTIVAL.
Un festival aux confins de l’improvisation, de la performance conceptuelle avec des virages à 180 degrés vers la pratique du oud et de l’amplification des fluides !

Jeudi 22 novembre / 20h00 / 13-11-9 euros
# TEXTURES FESTIVAL (1/2)
Tomoko Sauvage
Jacques Demierre & Axel Dörner

Frantz Loriot
Franziska Koch
Préventes en ligne

Vendredi 23 novembre / 20h00 / 13-11-9 euros
# TEXTURES FESTIVAL (2/2)
Yasmine El-Baramawy
Dennis Tyfus

Les Sirènes [Francisco Meirino – Jérôme Noetinger – Matthieu Saladin – Juliette Volcler]
Denis Rollet
Préventes en ligne

Un programme conçu par Antoine Chessex en collaboration avec les Instants Chavirés.
Avec le soutien de Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture

Et cela ne vous a pas échappé que demain, nous accueillons une nouvelle soirée Chanson Française Dégénérée :

vendredi 16 novembre / 20h00
CHSN FR DGNR présente
> 10 euros sur place et en prévente (lien)
Noir Boy George
Officine
Foune Curry

R I E N À V O I R
: : :
Projection des vidéos de Peter Miller et de Benoît-Marie Moriceau les 22 et 23 novembre dans le cadre du programme Rien à voir, de l’ouverture 20h00 au premier concert 20h30.

S É A N C E S D É C O U T E
: : :
Séance d’écoute en famille, menée par la compositrice Aude Rabillon.
Pour public familial :
parents et enfants de 5 à 10 ans
La séance du mercredi 21 novembre à 16h30 est complète mais d’autres sont en préparation pour début 2019.

A T E L I E R
: : :
Bertrand Denzler donnera un atelier d’improvisation, le week end des 8 et 9 décembre.
Renseignements et inscription auprès de Nina Garcia.
RESTE 4 PLACES
Nina Garcia: 01 42 87 25 91 / nina@instantschavires.com

Bertrand Denzler sera en concert aux Instants Chavirés pour les 20 ans de Hubbub, le 20 décembre.

A B O / A D H
: : :
Profitez de votre venue aux Instants Chavirés pour vous abonner et/ou
adhérer à notre association !
Et c’est aussi possible en ligne >
www.instantschavires.com/adhesion-abonnement/

merci et à bientôt

– - – -
Toute la programmation >
www.instantschavires.com/

MUSIQUE/CONCERTS

vendredi 16 novembre 2018

OFFICINE
FOUNE CURRY
NOIR BOY GEORGE

Nique la France CHS FR DGNR

20 : 00 | ouverture des portes
20 : 30 | début de la musique
23 : 00 | fin de la musique
10€ tarif unique sur place et préventes en ligne.

Event FB

> > >
OFFICINE

(Paris, anti grunge)
« Ça joue à trois, ça joue fort, ça joue de la no-wave à guitares, c’est sale et c’est cru. »
« Ça joue ou a joué dans des projets de jazz primitif, Oktober Lieber, Deeat Palace, Je Suis Normale. »

soundcloud.com/officineband

> > >
NOIR BOY GEORGE

(Metz, anti parolier)
« Il joue du piano debout, il chante faux, son micro est pété, mais c’est tellement beau. »
« Il joue aussi dans Scorpion Violente, Bras Mort, et bien d’autres, mais là il est tout seul. »
« Il a un atari dans son coeur, il a des synthés au bout des doigts, il écrit des poèmes sur des sous-bocks, il fait pleurer les femmes. »

noirboygeorge.bandcamp.com/releases

> > >
FOUNE CURRY

(Pantin, anti patriarcat)
« Trio nihiliste. Elles : élevées dans les forêts synaptiques du RE-RE, adeptes des bouffées délirantes. »
« On a une petite pensée pour Mudhoney et James White. »
« Clit-punk-impostural. Rendez-vous au sabbat. »

founecurry.bandcamp.com/releases

> > >
chansonfrancaisedegeneree.tumblr.com

tarifs
10€ tarif unique
horaires
ouverture des portes 20h00 | concert à 20h30
jeudi 22 novembre 2018

#TEXTURES FESTIVAL (1/2)
ANNA FREI & FRANZISKA KOCH
FRANTZ LORIOT
JACQUES DEMIERRE & AXEL DÖRNER
TOMOKO SAUVAGE

: : : TEXTURES FESTIVAL
INSTANTS CHAVIRÉS
: : : 22 & 23 novembre 2018
>1/2

« Le bruit et le silence ne sont pas antagonistes, ils ne sont pas deux points extrêmes mais ils résonnent dans un même continuum avec tous les autres sons ».
Salomé Voegelin, entretien sur Syntone.fr

Après une première édition au Café OTO de Londres en Novembre 2017, le festival Textures s’invite aux Instants Chavirés et propose un programme appétissant de pratiques sonores aventureuses internationales sur deux soirées de performances qui présentent un panorama varié de différentes formes d’expérimentations existant aujourd’hui, au-delà des genres et des catégories.
Une invitation à se plonger dans la matière sonore.

Un programme conçu par Antoine Chessex en collaboration avec les Instants Chavirés.

Avec le soutien de Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture


: : : : : : :
: : : Programme du jeudi 22 novembre 2018
> Ouverture des portes 20h00
> Concerts à 20h30
> Préventes en ligne (11,49)

: : : : : : :
: : : TOMOKO SAUVAGE

Tomoko Sauvage, musicienne et artiste japonaise active depuis les années 2000, sonde la sculpturalité du son et l’improvisation liée au milieu et à l’environnement. Principalement connue pour une recherche musicale et plastique autour d’une sorte de synthétiseur naturel de son invention, composé de divers fuides, de bols, de céramique, de lumière et jouant d’une amplifcation sous-marine, les démarches de Tomoko Sauvage s’attachent aux questions d’alchimie, de méditation et d’équilibre entre aléa et maîtrise. Sous forme de performances, installations et compositions musicales, son travail est régulièrement présenté en Europe, en Asie et en Amérique.

o-o-o-o.org/

: : : : : : :
: : : JACQUES DEMIERRE & AXEL DÖRNER

Deux improvisateurs renommés dont l’art de la conversation sonore s’est affuté au fil des années. Les deux instrumentistes ont développé un vocabulaire unique sur leur instruments respectifs. Axel Dörner a grandement contribué à redéfinir les possibilités sonores de la trompette alors que Jacques Demierre repousse le piano au-delà de sa tradition bien tempérée. Leur duo concentre un labyrinthe de sonorités abstraites entre souffe bruitiste et clusters dissonants, toujours d’une grande richesse texturale. Axel Dörner et Jacques Demierre sont des figures incontournables de la musique improvisée européenne et se sont produits tout autour du globe lors des dernières décennies.

axeldoerner.org/
jacquesdemierre.com/

: : : : : : :
: : : FRANTZ LORIOT

Altiste Franco-japonais basé à Zürich, Frantz Loriot travaille les possibilités de son instrument en solo tel un équilibriste sonore. D’une grande clarté formelle, ses improvisations oscillent entre bruit contrôlé, cordes frappées et tensions microtonales dont l’agencement précis évoque une exploration acoustique de l’instant présent et de la vibration de l’air.

www.frantzloriot.com/

: : : : : : :
: : : ANNA FREI & FRANZISKA KOCH

Anna Frei et Franziska Koch ont fondé le magasin de disques et la plateforme OOR à Zürich créant ainsi un espace important pour la promotion et la diffusion des pratiques sonores expérimentales en suisse alémanique. En tant qu’artistes sonores, elle développent un dispositif électronique mêlant tourne-disques augmenté et autres instruments électroacoustiques détournés, sondant des paysages sonores qui évoquent tour à tour les marges de la techno, du drone et autres collages bruitistes interrogeant les dimensions politiques et culturelles du son et de l’écoute.

oor-rec.ch/

tarifs
13€ plein tarif
11€ prévente et Montreuillois | acheter en ligne
9€ abonnés Instants Chavirés

horaires
ouverture des portes 20h00 | concert à 20h30 | de 20h00 à 20h30 : Rien à voir

vendredi 23 novembre 2018

#TEXTURES FESTIVAL (2/2)
YASMINE EL-BARAMAWY
DENNIS TYFUS
LES SIRÈNES
DENIS ROLLET

: : : TEXTURES FESTIVAL
INSTANTS CHAVIRÉS
: : : 22 & 23 novembre 2018
>2/2

« Le bruit et le silence ne sont pas antagonistes, ils ne sont pas deux points extrêmes mais ils résonnent dans un même continuum avec tous les autres sons ».
Salomé Voegelin, entretien sur Syntone.fr

Après une première édition au Café OTO de Londres en Novembre 2017, le festival Textures s’invite aux Instants Chavirés et propose un programme appétissant de pratiques sonores aventureuses internationales sur deux soirées de performances qui présentent un panorama varié de différentes formes d’expérimentations existant aujourd’hui, au-delà des genres et des catégories.
Une invitation à se plonger dans la matière sonore.

Un programme conçu par Antoine Chessex en collaboration avec les Instants Chavirés.

Avec le soutien de Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture


: : : : : : :
: : : Programme du vendredi 23novembre 2018
> Ouverture des portes 20h00
> Concerts à 20h30
> Préventes en ligne (11,49)

: : : : : : :
: : : YASMINE EL-BARAMAWY

Musicienne, artiste sonore et compositrice égyptienne basée au Caire, Yasmine El- Baramawy développe un univers sonore original autour de sa pratique de l’oud (modifé et augmenté d’une corde grave) mais également autour de la musique concrète et autres expérimentations électroniques. Son approche est caractérisée par une recherche sonore permanente explorant autant la tradition acoustique de l’oud que les pratiques sonores aventureuses et transversales.

soundcloud.com/yasminebaramawy

: : : : : : :
: : : DENNIS TYFUS

Légende de la scène underground belge, Dennis Tyfus est réputé en tant qu’artiste visuel hors du commun mais également comme performeur sonore et tête pensante du label ULTRA ECZEMA. Tyfus est aussi complice de longue date de nombreux trublions de la scène noise, de Thurston Moore à Wolf Eyes. En solo, il propose des performances barrées autour de sa voix amplifée, des manipulations de cassettes et des boucles d’échos et de delays venus d’un autre temps, flirtant avec des vieux cauchemars dadaïstes ou évoquant les confns d’une poésie sonore déglinguée, inimitable et totalement hallucinante.

ultraeczema.com/

: : : : : : :
: : : LES SIRÈNES


[Francisco Meirino - Jérôme Noetinger - Matthieu Saladin - Juliette Volcler]

« Intervention 1″

« L’idéologie “agit” ou “fonctionne” de telle sorte qu’elle “recrute” des sujets parmi les individus (elle les recrute tous), ou “transforme” les individus en sujets (elle les transforme tous) par cette opération très précise que nous appelons l’interpellation, qu’on peut se représenter sur le type même de la plus banale interpellation policière (ou non) de tous les jours : “hé, vous, là-bas !”. Si nous supposons que la scène théorique imaginée se passe dans la rue, l’individu interpellé se retourne. Par cette simple conversion physique de 180 degrés, il devient sujet. Pourquoi ? Parce qu’il a reconnu que l’interpellation s’adressait “bien” à lui, et que “c’était bien lui qui était interpellé” (et pas un autre). […] C’est une seule et même chose que l’existence de l’idéologie et l’interpellation des individus en sujets. » (L. Althusser, 1970)

Les sirènes est un collectif d’intervention protéiforme sur la critique sociale du son. Il travaille à analyser et questionner les mythes auditifs qui nous traversent, les formes de domination ou de résistance construites par le son et la façon dont ce dernier peut produire ou détruire du commun. Utilisant des outils artistiques aussi bien que théoriques, il vise à susciter des expériences d’écoute distanciées et spécifiques à l’espace dans lequel elles s’inscrivent. Il réunit le musicien et performeur Francisco Meirino, le compositeur et improvisateur Jérôme Noetinger, l’artiste et universitaire Matthieu Saladin, la chercheuse et autrice Juliette Volcler.

Éléments biographiques des membres du collectif.

: : : : : : :
: : : DENIS ROLLET

Cofondateur de la Cave12 à Rhino à Genève à la fin des années 80 en compagnie de Marie Jeanson, les performances sonores de Denis Rollet nous plongent de plein fouet dans la physicalité du son. Armé d’une panoplie de machines modifées par lui-même, de lecteurs cassettes « vierges » et autres assemblages électroniques, alimentant feedbacks acoustiques et moult phénomènes sonores et résonances, Denis Rollet déploie une précision métrique fascinante tendant souvent vers le tellurique. On l’a également vu aux côtés du performeur Yann Maroussich et de la chorégraphe Cindy Van Acker.

tarifs
13€ plein tarif
11€ prévente et Montreuillois | acheter en ligne
9€ abonnés Instants Chavirés

horaires
ouverture des portes 20h00 | concert à 20h30 | de 20h00 à 20h30 : Rien à voir

ARTS VISUELS/RIEN À VOIR

ARTS VISUELS/EXPOSITIONS

du 13 novembre au 20 décembre 2018

PETER MILLER
BENOÎT-MARIE MORICEAU


Plus d’infos : Benoît-Marie Moriceau

Continuant l’interrogation du paysage au travers de la collection départementale d’art contemporain de la Seine-Saint-Denis, la première vidéo est une oeuvre récente de Peter Miller, Set (2016), un montage de photos téléchargées de couchers du soleil, « ajusté et arrangé chacune dans un ordre, créant ainsi un singulier, colossal et collectif coucher de soleil ».

La seconde oeuvre, Concrete Sun (2012), nous vient de Benoît-Marie Moriceau qui présente une «carte postale vidéo» inspirée d’un coucher de soleil de Marfa (Texas-USA). À travers la voix du cowboy Ty Mitchell, l’artiste rejoue son absence via une double dimension : mélancolique et inévitablement stéréotypée.

Les deux vidéos seront projetées en boucle les soirs de concerts de 20h30 à 21h en entrée libre (concerts à suivre payants) le 13 novembre à 20H30, les 22, 23, 28 novembre à 20h et le 20 décembre 2018 à 20H30.


www.petermiller.info/

© Les artistes / Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis / Droits réservés

_____________

Le programme-video RIEN À VOIR bénéficie du soutien du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis.

horaires
ouverture des portes 20h |

ATELIERS

du 08 décembre au 09 décembre 2018

WEEK-END IMPROVISATION
atelier d’improvisation tout instrument
BERTRAND DENZLER

Chaque année les Instants Chavirés organisent une série d’ateliers d’improvisation : 4 week-end menés par des musiciens professionnels.

Il s’agit d’un moment de transmission via la pratique et des temps de discussions théoriques autour de l’improvisation musicale.
Techniques étendues des instruments, exploration sonore, improvisations en solo, en duo, en ensemble. Suivre, réagir, se confronter, s’effacer, s’imposer, se taire, écouter, ressentir, jouer… Prendre en compte le corps, l’espace, le geste, l’autre, ou pas. Développer une écoute active.

Chaque musicien transmettra sa propre manière d’appréhender l’improvisation à un groupe de 11 personnes.

– – – –
À NOTER : chaque week-end est indépendant. Il est possible de suivre l’ensemble du cycle, ou seulement un, deux ou trois week-end.
– – – –


WEEK-END #1 – BERTRAND DENZLER
Dates : 8 et 9 décembre 2018
Horaires : 14h à 18h30
Participants : 11 musicien.ne.s tout instruments

Lieu : Instants Chavirés – 7 rue Richard Lenoir, Montreuil

Tarif : 75€

– - – -
Bertrand Denzler sera en concert avec HUBBUB le jeudi 20 décembre aux Instants Chavirés.

BERTRAND DENZLER
bertranddenzler.com/
Saxophoniste, improvisateur et compositeur, Bertrand Denzler a travaillé en Europe, en Amérique du Nord et du Sud, au Proche-Orient et en Extrême-Orient avec des groupes constitués, des formations ad-hoc, des artistes pratiquant d’autres disciplines (danse, sculpture, vidéo, poésie, performance, théâtre) ainsi qu’en solo.
Il est ou a été membre de Trio Sowari, Hubbub, Onceim, Denzler-Gerbal-Dörner, The Seen, Zoor, Mattin-Guionnet-Denzler-Unami, Baron-Denzler-Guionnet-Rives, Sunny Murray Duo ou Denzler-Grip-Johansson.
Ses compositions les plus récentes ont été écrites pour des ensembles et musiciens comme ReRe, CoÔ (Cordes de l’Onceim), Bondi-Denzler-D’Incise, Félicie Bazelaire, Hodos, Onceim et Umlaut Big Band. Il a également composé la musique de plusieurs films du réalisateur Christoph Kühn.
Il a publié différents textes sur l’improvisation, notamment en collaboration avec Jean-Luc Guionnet ainsi qu’avec Burkhard Beins et Phil Durrant.

A PROPOS DE L’ATELIER :
« Axé principalement sur la pratique de l’improvisation collective, cet atelier sera aussi l’occasion de s’interroger sur des enjeux comme la relation à l’instrument, l’expérimentation sonore, les niveaux d’écoute, le temps et l’espace musical, la musique comme outil pour improviser, l’improvisation comme outil pour faire de la musique, la pensée collective, le non-idiomatique…

Chaque improvisation, quelle que soit sa durée, sa forme, son esthétique ou son degré de préméditation pose des questions et révèle des processus musicaux et humains, individuels et collectifs, ainsi que des façons de faire, d’écouter, de réagir ou non – et ainsi de suite. À partir de chaque improvisation, il est donc possible de travailler sur des aspects spécifiques de la musique improvisée et de créer des situations à chaque fois différentes pour explorer certaines des innombrables possibilités de cette pratique, en improvisant tout au long de l’atelier un parcours imprévisible. » (bertrand denzler)

– – – –
INFORMATIONS / RÉSERVATIONS

Nina Garcia

nina@instantschavires.com
Instants Chavirés :
7, rue Richard-Lenoir 93100 Montreuil – France | + 33 1 42 87 25 91 | plan d’accès

L’association Muzziques / Instants Chavirés bénéficie du soutien de la Ville de Montreuil, du Conseil Général de Seine-Saint-Denis, du Ministère de la Culture (DRAC Île-de-France), du Conseil Régional d’Île-de-France, et du concours de la Sacem et du CNV.

Instants Chavires

Instants chavirés