Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Festival Reims Scènes d'Europe] Communiqué


Bonjour à tous,
 
Les directeurs des scènes culturelles organisatrices du Festival ont souhaité répondre à la tribune FN parue dans les pages d’expression politique du Magazine d’informations de la Ville Reims Attractive, n°328 de mai 2017. 

    L’édition 2017 du festival Reims Scènes d’Europe a rencontré un grand succès public et a bénéficié d’une importante couverture médiatique. Nous nous en félicitons. Les spectacles présentés viennent de tous les horizons : musique, théâtre, danse, performance ; des metteurs en scène de plusieurs pays, des acteurs, des chanteurs, des musiciens, des auteurs, des chorégraphes, des penseurs viennent présenter au public de Reims un grand nombre de spectacles au Manège et à la Cartonnerie, à l’Opéra ou au Cellier, à la Comédie et dans d’autres lieux de la ville.
    Ces spectacles ont en commun une grande exigence artistique et un désir de renouveler les formes — mais aussi, pour beaucoup d’entre eux, de refléter, de creuser, d’exposer les questions cruciales qui agitent l’Europe, le monde et nos villages. Certains spectacles les traitent plus directement, d’autres en sont l’expression sensible. C’est leur engagement artistique. C’est la raison de ce succès public. Rappelons le rôle des institutions culturelles publiques qui est de faire découvrir au spectateur les œuvres du répertoire ou contemporaines les plus belles, mais aussi les plus brûlantes.
    Le texte signé récemment dans Reims Attractive par un des conseillers municipaux Front National de Reims nous en apprend beaucoup sur la manière dont ce parti souhaite organiser la vie culturelle d’une ville. D’abord en prétendant vouloir conditionner les aides publiques d’un festival en regard du contenu de son programme, ce qui mettrait gravement en cause l’indépendance des scènes. Mais surtout il dévoile une nouvelle forme de censure. La liste qu’il établit de certains spectacles, en les réduisant à un objectif politique, est inédite.
    On y apprend, par exemple, que l’on pourrait ainsi reprocher à deux spectacles, comme Hospitalités et Traversés, « d’idéaliser et de poétiser la migration ». D’ordinaire, c’est l’expérimentation, la modernité, la liberté de ton ou l’élitisme supposé que ce parti essaye de bannir, désormais c’est « la naturelle compassion » qui devient scandaleuse à leurs yeux, parce qu’elle contredirait un « nécessaire réalisme politique ». On pourrait ainsi trouver qu’il y a trop de misérables dans les romans de Victor Hugo. Ce communiqué de propagande glaçant avertit la population que des « migrants » envahiraient nos théâtres. Après le droit du sol en question, voici le droit de scène.
 
 
CÉDRIC CHEMINAUD Directeur de la scène de musiques actuelles, La Cartonnerie
SERGE GAYMARD Directeur de la scène lyrique, L’Opéra de Reims
LUDOVIC LAGARDE Directeur du centre dramatique national, la Comédie de Reims
PHILIPPE LE GOFF Directeur du centre national de création musicale, Césaré
BRUNO LOBÉ Directeur de la scène nationale, le Manège de Reims
ANTOINE MARCHAND Responsable des expositions du FRAC Champagne-Ardenne
JOËL SIMON Directeur de l’association Nova Villa, Festival Méli’Môme    
 

Lire aussi l’article de Valérie Coulet paru ce jour dans le journal l’Union.

à bientôt,
L’équipe du Festival

 
Twitter
Facebook
Scenesdeurope.eu
© 2017 La Comedie de Reims, 
Our mailing address is:
La Comedie de Reims
3 chaussée bocquaine
CS 90026

Reims 51100

France

Add us to your address book

This entry was posted in Festival Reims Scènes d'Europe.

Comments are closed.