Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Instants chavirés] Q#2017#7 > TOM JOHNSON > BRUIT DIRECT DISQUES 10 ANS > Cette semaine aux Instants Chavirés



Les Instants Chavirés
Bonjour

Cette semaine !

Concerts >

mardi 21 novembre / 20h00 / entrée libre
Q#2017#7
PAUL COLLINS / ADRIEN LEFEBVRE / VIRYANE SAY / 1/3 / C’EST PAS GRAVE !

jeudi 23 novembre / 20h30 / 13 – 11 – 9 euros
ONJ Fabric & Les Instants Chavirés présentent
# Autour du compositeur Tom Johnson
SOPHIE AGNEL & BARBARA DANG
PIERRE-STÉPHANE MEUGÉ, ERIC CHALAN & DIDIER ASHOUR
TOM JOHNSON
Préventes en ligne

vendredi 24 novembre / 20h00 / 10 – 9 euros
Guy Mercier présente
# Bruit Direct Disques > 10 ans
SCORPION VIOLENTE
BADABOUM
MINITEL
Préventes en ligne conseillées
Ou résa abonné.és Instants Chavirés par retour de mail.

Rien à voir >

Dernière projection de Space Oddity de JEAN-BAPTISTE LENGLET avant le concert du 23 de 20h30 à 21h00

Jeune public >

COMPLET !

mercredi 22 novembre à 16h30

« Cinéma pour l’oreille »
AUDE RABILLON

www.instantschavires.com/seance-decoute

Et toujours >

Vous pouvez adhérer ou vous abonner aux Instants Chavirés tout au long de l’année.
Renseignements par ici >
www.instantschavires.com/adhesion-abonnement/

Vous pouvez louer la salle des Instants Chavirés pour vos répétitions.
À partir de 10 euros de l’heure.
Renseignements et réservation auprès de JF.
jf@instantschavires.com ou 01 42 87 25 91.


Toute la programmation détaillée à découvrir sur >
www.instantschavires.com/

Merci

MUSIQUE/CONCERTS

mardi 21 novembre 2017

Q#2017#7
PAUL COLLINS
ADRIEN LEFEBVRE
VIRYANE SAY
C’EST PAS GRAVE !
1/3

Les Instants Chavirés ouvrent leurs portes, pour un rendez-vous spécifique autour des musiques expérimentales développées par la scène locale. Rencontres, formations inédites, DJ7, tentatives, éléctriques, noise, improv, free, in progress, mauvaises machines, ludiques, extrêmement sérieux, try again, électroniques, invités extra locaux. Tout peut arriver.. ou pas.

RESTAURATION LÉGÈRE SUR PLACE

NB :
Ouverture à 20h.
Début des concerts à 20h30 précises.
ENTRÉE LIBRE

ADRIEN LEFEBVRE

Sculpteur de son et glaneur de bruits, Adrien Lefebvre module les ondes que celles-ci soient naturelles ou artificielles. Dans le brouhaha des rues ou la solitude d’une forêt, l’artiste capture les grincements, chuintements, crissements, craquements, soufflements et sifflements que lui offre son environnement. Plasticien dans les arts sonores et musiciens au sein des groupes P_LAB et Unstable Lands, il aime jouer des synthétiseurs et des fields recordings. Il est également à l’initiative du micro label ADK7 (ambient, drones, field recording).

www.adrienlefebvre.com

C’EST PAS GRAVE !

Improvisation garagegantuesque, approximation sonore et tentatives d’envolées pop grotesques, « c’est pas grave! », composé de R Juan von Bzz et Betty Meissonnier, joueront en duo variable. …

PAUL COLLINS

© Paul Collins

Paul Collins (dactylic synthesis) joue une musique improvisée qui se nourrit d’un amoncellement de styles et d’énergies allant du Schulwerk d’Orff au No Wave, de la short wave à l’ambiant. Originaire de Toronto, il vit à Paris où il a joué avec J.J. Palix, Glenn Branca, Kasper T. Toeplitz, Gauchoir, Caandides et P_LAB.

soundcloud.com/paul-collins
vidéo

VIRYANE SAY

Viryane Say est une musicienne et bassiste professionnelle venue du punk et du Jazz. Entre les tournées et les sessions studio pour des projets allant de la musique africaine à la pop, elle n’a jamais cessé d’explorer d’autres possibles sonores de la basse électrique.
Un passage dans la classe d’électroacoustique d’un conservatoire parisien lui a enfin permis de faire son coming-out bruitiste. Ses performances solo sont intenses et radicales.

vidéo

1/3

1/3 est le projet duo d’Amo Vaccaria et de Bernold Delgoda, inspirés par la musique électronique précoce, notamment la musique concrète sur bande, la musique expérimentale et d’avant-garde, l’art géométrique abstrait et l’art concret. En utilisant une gamme d’équipements semi ou entièrement analogiques, synthétiseurs vintage et effets, 1/3 expérimente des improvisations et compositions à la fois denses et spectrales.

err-rec.bandcamp.com/album/3900
untiers.bandcamp.com/
www.facebook.com/untiers/

+ STAND SUR PLACE > ERR REC

ERR REC est un label franco-américain mené par Gilles & Bolanile Maté, dédié à la musique électronique et expérimentale. ERR REC aime les sons électroniques analogiques, les cassettes et les vinyles.


err-rec.bandcamp.com/
www.facebook.com/ErrRec/
www.instagram.com/err_rec/

horaires
ouverture des portes 20h00 | concert à 20h30

gratuit !

jeudi 23 novembre 2017

SOPHIE AGNel & BARBARA dANG
DEDALUS
(PIERRE-STÉPHANE MEUGÉ, ERIC CHALAN
& DIDIER ASCHOUR)
TOM JOHNSON

ONJ Fabric & Les Instants Chavirés présentent
# Autour du compositeur Tom Johnson

Tom Johnson est né en 1939 dans le Colorado. Il se forme auprès de Morton Feldman. L’influence de John Cage, qu’il côtoiera plus tard, est également déterminante dans son parcours. Dans les années 70, Tom Johnson est critique pour la revue Village Voice. Il y parle du minimalisme dont il affine la définition au fur et à mesure des années. Grâce à cette revue, il fait connaître Steve Reich, Philip Glass et d’autres compositeurs américains.
En tant que compositeur minimaliste, Johnson travaille avec du matériel toujours réduit mais se distingue par l’utilisation de procédés mathématiques qui est l’une des caractéristiques principales de son œuvre.
Il a fondé deux maisons d’édition pour publier ses œuvres, Two-Eighteen Press (États-Unis) et les Éditions 75 (France). Il vit à Paris depuis 1983.

Le site de Tom Johnson


www.onj.org/

Ouverture à 20h30.
Performance solo de Tom Johnson à 21h00 suivie du trio puis du duo.

TOM JOHNSON
Knock on Wood: Solution 571″.
bloc de bois & texte
(2017 – 12′)


© Tom Johnson

Solution 571 Introduction

Comme on peut voir dans les chiffres à la couverture de la partition, Knock on Wood : Solution 571 est venu d’une longue liste de nombres calculé par le mathématicien Franck Jedrzejewski. Ces chiffres représentent les formations utilisées pour calculer les 144 rythmes de neuf notes dans une mesure de 18 temps, où tous les rythmes ont les même homométries, c’est à dire, le même continu intervalic, les même distances entre tous les paires de notes…

[[0, 1, 2, 4, 7, 9, 10, 13, 14],
[0, 1, 2, 5, 6, 9, 11, 12, 14],
[0, 1, 2, 5, 7, 10, 11, 13, 14],
[0, 1, 2, 5, 8, 9, 11, 13, 14]]


© Tom Johnson

DEDALUS
PIERRE-STÉPHANE MEUGÉ saxophones
ERIC CHALAN contrebasse
DIDIER ASCHOUR guitare

Tribute to Ugly Culture
pour saxophones, guitare & contrebasse

Ugly Culture est un trio allemand né à la fin des années 80 à Cologne puis dissout fin 90. Il s’est affirmé comme un des groupes de musique de chambre les plus intéressants de la décennie. Il a passé de nombreuses commandes à des compositeurs proches du courant minimaliste. Leur répertoire s’est focalisé sur des pièces jouant avec des polyrythmies ou des jeux rythmiques vertigineux.
Le trio de ce soir reprend deux pièces de leur répertoire écrites par Tom Johnson.

« Les Vaches de Narayana » (1989) 15′
« Einstimmiger Polyrhythmus » (1992) 18’

www.dedalus-ensemble.fr/

SOPHIE AGNel & BARBARA dANG
« Symmetries » de Tom Johnson
49 miniatures symétriques pour piano quatre mains
(1981-1990 / 50′)


© Tom Johnson

Les Symmetries sont une série de 49 pièces très courtes que Tom Johnson a écrites sur la base de dessins qu’il a faits en 1980, utilisant pour cela une machine à écrire la musique. Ces dessins, composés entièrement de symboles de notation musicale, étaient une étude conceptuelle sur la symétrie dans la musique.


© Christophe Chaverou

Sophie Agnel et Barbara Dang tracent, chacune à leur manière, une voie dans le paysage de la musique improvisée à travers leur usage très personnel du piano étendu et du jeu sur les cordes, notamment. Leur première rencontre sur scène se fait pourtant par l’angle de la musique écrite, de surcroît exclusivement sur le clavier.

www.sophieagnel.com/
www.muzzix.info/Dang

Extrait son / vidéo


Création & production Muzzix en juin 2016.
muzzix.info/

tarifs
13€ plein tarif
11€ prévente et Montreuilloisacheter en ligne
9€ abonnés Instants Chavirés

horaires
ouverture des portes 20h30 | concert à 21h00

vendredi 24 novembre 2017

#Bruit Direct Disques – 10 ans !
SCORPION VIOLENTE
BADABOUM
MINITEL
+ DJ CURRENT 88

Le label Bruit Direct Disques fête ses dix ans avec un enthousiasme très mesuré, une retenue sans pareille et une discrétion maladive. Le label que vous croisez dans la rue et qui vous tourne le dos par précaution. Nous ne sommes pas si nombreux, nous ne voulons pas être nombreux. A dix ans et n’aime pas que toute la société repose sur le temps et son calcul et sa vente. Le label qui ne revendique rien et pour personne, pour ses dix ans – on ne parlera pas de modestie ça n’est pas ça – organise un concert, ça n’a rien d’extraordinaire non plus. Le temps vendu, à perte. C’est comme ça, pour ses dix ans, nous serons nous-mêmes, avec vous.

Rejoindre l’évenement FB
bruit-direct.org/shop/

Ouverture 20h00
Début des concerts 20h30
10 euros en prévente (conseillé) :
www.yesgolive.com/bruit-direct-disques/a-10-ans-1
9 euros abonné.es Instants Chavirés, sur réservation.

Par ordre d’entrée dans l’histoire :

SCORPION VIOLENTE

(Metz/Strasbourg, synthétiseurs malodorants)

Deux maxis sortis sur Bruit Direct Disques, le duo Toma Violente & Scott Scorpion défoncera lentement la couche d’ennui qui nous sépare les uns des autres et règlera quelques comptes d’une manière ni méthodique ni réfléchie ni propre.

BADABOUM

(Amiens/Strasbourg/Brest, filles hurlantes)

Elles hurlent, elles chantent, elles trépignent, elles sautent. A tour de rôle. Le groupe qui existe toujours, après un album sorti sur Bruit Direct Disques. Qui existe toujours ? ce soir.

MINITEL

(Paris ?, Transe et Maracas ou autres)
2eme 45t sorti sur Bruit Direct Disques et toujours pas épuisé, une recommandation s’il en faut. Oui.
Hendrik Hegray, bouche. Juliette Bineau debout et batterie. Lionel Fernandez, guitares etc. Erik Minkkinen, etc. guitares. Lionel et Erik font aussi partie de Sister Iodine, etc.

On vendra, toujours un peu péniblement, nos disques sur place (les derniers sortis sont des albums de Maraudeur et Femme) tandis que le DJ vénéneux dénommé CURRENT 88 plombera un peu plus l’ambiance entre les prestations et les allées-venues des participants, vous.

tarifs
10€ prévente et Montreuilloisacheter en ligne
9€ abonnés Instants Chavirés

horaires
ouverture des portes 20h00 | concert à 20h30

ARTS VISUELS/RIEN À VOIR

ARTS VISUELS/EXPOSITIONS

du 15 septembre au 23 novembre 2017

JEAN-BAPTISTE LENGLET

RIEN À VOIR
PROGRAMMATION – VIDÉO avant les concerts
aux Instants Chavirés 7, rue richard lenoir à Montreuil
20h30/21h – Entrée libre (concert à suivre payant)

Du 15 septembre au 23 novembre, Jean-Baptiste Lenglet nous présentera Space Oddity (2012), « une vidéo constituée de courtes séquences qui s’enchaînent de manière semi-aléatoire. L’artiste fait du DVD un médium particulier en se jouant de ses contraintes. Il utilise ses possibilités de programmation pour fac¸onner une structure complexe qui permet de produire une large variété de possibilités. Nous pouvons donc assister à des montages très différents de la vidéo en fonction du moment ou nous la regardons. Space Oddity demeure en mutation constante et propose au regardeur de se plonger dans un espace étrange fac¸onné de références mais aussi fuyant celles-ci dans une abstraction psychédélique. » (Thomas Fort)

A découvrir les 15 et 19 septembre,les14, 17, 19, 26 octobre
et les 3, 14, 17 et 23 novembre 2017.

Né à Nîmes en 1984, Jean-Baptiste Lenglet vit et travaille à Paris. Avant de rentrer à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts il suit un master en théorie du cinéma à Paris 3. Ses recherches influencent sa pratique plastique et guident son intérêt pour le cinéma. Après un semestre d’étude à Cal’Arts, Los Angeles, il passe son diplôme de cinquième année, « A Nightmare on Hopi Street », qui se constituait comme une installation totale. L’artiste eut ensuite l’occasion de montrer son travail dans plusieurs expositions collectives et personnelles en France et à l’étranger.
Issu du programme doctoral SACRe, il a soutenu sa thèse en 2017 sur un vaste projet vidéographique nommé « Horizons perdus » autour de trois capitales asiatiques : Phnom Penh, Tokyo et Lhassa. Enfin, attiré par la pratique du livre d’artiste et du commissariat, il s’investit en tant que co-fondateur du projet « The Panels Of Silence » ainsi qu’en tant que co-fondateur du centre d’art « Virtual Dream Center »

www. virtualdreamcenter.xyz
www.jeanbaptistelenglet.com

Space Oddity, Jean Baptiste Lenglet
Installation – projection

Space Oddity se présente telle une installation visuelle et sonore qui explore les possibilités de l’image analogique et les connections de celle-ci au son. Réalisé en 2012 mais encore jamais présenté au public, ce travail vidéographique est le fruit d’une recherche poussée autour du cinéma expérimental, du montage, mais aussi des contraintes d’un médium particulier. En effet Jean-Baptiste Lenglet a composé son montage en fonction d’un lecteur DVD. Il a ainsi sélectionné 99 séquences de films, de documentaires et d’images abstraites, ce nombre correspondant à la capacité maximum du support DVD. Cette sélection d’extraits s’est établie dans une perspective cinéphilique, de la part de l’artiste. L’on peut ainsi entrevoir des fragments de films tels que : Alexandre Nevski de Sergueï Eisenstein (1938), Le Désert rouge de Michelangelo Antonioni (1964), Vampyr de Carl Theodor Dreyer (1932), Lost Highway de David Lynch (1997), Le Voyeur de Michael Powell (1960), et d’autres.

Ce travail de « found footage » s’instruit également dans une recherche sur l’image vidéo et les possibilités de traitement de celle-ci. En résidence à la Cal’Arts School de Los Angeles, Jean -Baptiste Lenglet eut accès à un laboratoire au matériel très spécifique, constitué par un ancien assistant de Nam June Paik. Les séquences utilisées ont été générées à partir des divers synthétiseurs d’images analogiques présents dans le studio. Space Oddity s’inscrit dès lors dans une filiation assumée à l’esthétique expérimentale de l’art vidéo des années 1960. Nous faisons face à un corpus d’images en mouvement qui dé le selon un rythme variable de quelques secondes à trois minutes environ par extrait. Chacun d’eux est traité, structuré, monté et joue avec le son dont les synthétiseurs, reliés à ceux des images, permettaient de brouiller la structure et de révéler l’onde visuelle du son.

Cette projection visuelle et sonore captive notre regard et établit une relation fantasmatique entre le spectateur et l’écran. Les spirales, le moirage des couleurs, la trame psychédélique, les bugs mais aussi les scènes mythiques du cinéma nous plongent dans un état proche de l’hypnose. Notre œil se perd et divague à travers le l discontinu de l’ensemble. Cette impression est accentuée par la composition particulière de la vidéo. La structure générale du montage rejoint celle d’un réseau « token ring ». Celui-ci se dessine tel un cercle connectant plusieurs cases. A` chaque case, plusieurs plans sont possibles, ainsi le lecteur DVD en choisit une de manière aléatoire, puis passe à la suivante, et ainsi de suite, jusqu’à faire le tour du cercle. La vidéo devient alors une succession de courtes séquences qui s’enchaînent de manière semi aléatoire. L’artiste fait du DVD un médium particulier en se jouant de ses contraintes. Il utilise ses possibilités de programmation pour fac¸onner une structure complexe qui permet de produire une large variété de possibilités. Nous pouvons donc assister à des montages très différents de la vidéo en fonction du moment ou nous la regardons. Space Oddity demeure en mutation constante et propose au regardeur de se plonger dans un espace étrange fac¸onné de références mais aussi fuyant celles-ci dans une abstraction psychédélique.

Instants Chavirés
7, rue Richard-Lenoir 93100 Montreuil – France | + 33 1 42 87 25 91 | plan d’accès

L’association Muzziques / Instants Chavirés bénéficie du soutien de la Ville de Montreuil, du Conseil Général de Seine-Saint-Denis, du Ministère de la Culture (DRAC Île-de-France), du Conseil Régional d’Île-de-France, et du concours de la Sacem et du CNV.

Instants Chavires


This entry was posted in Instants chavirés.

Comments are closed.