Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Le Monde] Betsy Jolas, puzzle pour un autoportrait

Une nouvelle sélection de ses écrits permet de préciser la personnalité de la compositrice nonagénaire.

D’une lecture plus aisée (pertinence de la forme, qualité de l’édition) que le précédent volume (Molto espressivo, publié en 1999 par L’Harmattan), ce nouvel ­assortiment des écrits de Betsy Jolas est, nous dit-on, « le fait d’un compositeur ». Et c’est vrai. Son titre, De l’aube à minuit, effectue un double clin d’œil (la dualité est une constante biographique autant que technique dans le parcours de la musicienne franco-américaine née en 1926). D’une part, à la production de Claude ­Debussy (De l’aube à midi sur la mer, premier mouvement de La Mer) et d’autre part, à la sienne (Points d’aube, 1968, pour alto et treize instruments à vent). Il en résulte une sorte de puzzle dont chaque écrit est une pièce de nature à faire apparaître l’ensemble comme un autoportrait.  Peu de compositeurs savent être à la fois profonds et accessibles dans un texte comme y parvient Betsy Jolas.

This entry was posted in Le Monde.

Comments are closed.