Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Quatuor Béla] Concerts et nouvelles, pour Noël et la rentrée…

Bonjour !

Ces derniers temps ont été fort fertiles, tout à la préparation ou presque, de nouveaux concerts pour la saison prochaine, et d’œuvres à découvrir tout bientôt :

Juste avant Noël, nous retrouverons les « Hauts de France », avec trois concerts, la Musique sans Marteau pour les jeunes oreilles, au Tandem, à Douai

Pour la rentrée, le Mabinogion, histoires fantastiques du Pays de Galles, enchantées par Elise Caron. En famille, les 13 & 14 janvier, à la Philharmonie de Paris.

Puis nous retrouverons Valéria Kafelnikov et nos Dentelles Mécaniques le 20 janvier à la Halle aux Grains Blois. Harpe et quatuor, Debussy, Caplet, Schaeffer, Noriko Baba, et Back to Forward d’Aurelio Edler Copes, tout fraîchement créée à Annecy !

Enfin, nous vous invitons à ne pas manquer nos Cris et Chuchotements, programme radical autant que délicat, au Lavoir Moderne Parisien, à Paris / Goutte d’Or. De ces lieux qui survivent on ne sait par quelle grâce, où l’on ouït tout autant que l’on se rassemble et fête joyeusement la musique .. ! 

Passez de joyeuses fêtes et bien sur, n’oubliez pas d’offrir « Si oui, oui. Sinon non » à vos meilleurs amis … !

à bientôt,

Charlotte De Jésus, pour le Quatuor Béla.
06 89 52 81 48
www.quatuorbela.com

La Musique sans Marteau

Un concert-conférence ludique pour les jeunes et moins jeunes oreilles, pour voyager dans lesrévolutions musicales des XXème & XXIème siècles, à partir de 9 ans !

Mokeit Van Linden

Au Tandem, Scène Nationale de Douai,
Le 20 décembre 18h30

Le 21 décembre 10:00 et 14:00

À Blois, Halle aux Grains,
Le 22 janvier 10:00

Au Tandem, Scène Nationale de Douai,
Le 20 décembre 18h30

Le 21 décembre 10:00 et 14:00

À Blois, Halle aux Grains,
Le 22 janvier 10:00

Avec le Quatuor Béla, la musique sans marteau mais surtout sans maîtres. (…) Une bonne occasion pour le Quatuor Béla, d’ouvrir les oreilles aux réfractaires des dissonances et frottements de la musique du XXe siècle, et cela en famille. Avec pour fil conducteur cette question : « Comment en est-on arrivé à écrire une musique pareille ? », c’est avec une certaine once d’humour mais surtout un grand sens de la pédagogie et de la transmission (du savoir comme des ressentis), que le quatuor nous retrace la musique du siècle précédent et d’aujourd’hui. 
Charlotte Saulneron-Saadou, Resmusica.

L’attention, l’écoute des enfants est très soutenue. Tout s’enchaîne avec fluidité et intelligence. Le ton est juste, ni pédant, ni pontifiant, ni démagogue. Éclairant et passionnant. Les extraits sont riches de surprises, de propositions inouïes. 
Maryse Franck, Cité de la Musique.

Mouvements et extraits des œuvres suivantes :

In Vivo de R. CENDO (2007) – France
Langsamer Satz d’A. WEBERN(1905) – Autriche
6 Bagatelles d’A. WEBERN (1910) – Autriche
3 Pièces d’I. STRAVINSKY (1915) – Russie
Quatuor n°3 de Béla BARTOK (1929) – Hongrie
ST/4, 1-080262 de I. XENAKIS (1956) – Grèce
Quatuor n°2 de G. LIGETI (1968) – Hongrie
Gran Torso de H. LACHENMANN (1976) – Allemagne
Company de P. GLASS (1984) – Etats-Unis
Four de J. CAGE (1992) – Etats-Unis
Impressions d’Afrique de F. AURIER (2007) – France

Ce concert a reçu le soutien de la DRAC Rhône Alpes.

Mabinogion
Avec Elise Caron

Un conte musical en Pays de Galles dès 8 ans !

 À la Philharmonie de Paris,
Le 13 janvier 15:00

Le 14 janvier 15:00

Sylvain Gripoix

Elise Caron chant, récit, et flûte traversière
Arthur Lestrange texte
Frédéric Aurier composition
Emile Martin sonorisation

Donatien Mary 

 » Métamorphe et truqueur, Gwydion est de retour. Est-ce un mendiant, un vagabond, une femme, un homme, une reine, un roi ?
Qui est ce conteur, cette conteuse qui tisse les histoires issues d’un monde disparu ? Et ces enfants, et l’assemblée de ces enfants, que font-ils ici ? Ils jouent les naissances et les enfances des Mabs et des Inogs, ils jouent la guerre des deux îles, ils parlent le langage de leur peuple errant, ils chantent les Mabinogion…

Production l’Oreille Droite / Q. Béla, avec l’Espace Malraux – Scène Nationale de Chambéry
Et le Festival d’Ile de France, avec le soutien de l’ADAMI.

Dentelle mécanique
Avec Valeria Kafelnikov

Blois, Halle aux Grains
Le 21 janvier 17:00

© J.B Millot

La harpe, instrument du roi David et des salons du dix-neuvième… La harpe instrument des fées, à moins que ce ne soit des sorcières… Piano sans marteaux, guitare sans manche, objet paranormal et fascinant !…

Nous nous sommes donc retrouvés, en quintette à beaucoup de cordes, pour explorer tous les chatoiements que promettent leurs frottés et leurs pincés. Ce concert ouvrira une fenêtre sur un univers fantastique et inquiétant, où le macabre et le suranné s’entrelacent en dentelles venimeuses.

Le répertoire nous offre déjà les ors de Debussy et de Caplet, qui ont repensé la musique de chambre en lui donnant une couleur « à la française », loin de la grande culture germanique. Ils ont su chacun ouvrir les portes de cet autre monde aux paysages de Botticelli et de Moreau. Mais le choix n’est pas infini ! Qu’à cela ne tienne !

Nous avons commandé une nouvelle œuvre au compositeur Aurélio Edler-Copes, il y est question de mécanique où la tringlerie subtile de la harpe se confronte à l’univers sonore de nos vieux lecteurs à cassettes « record, play, stop, pause, rewind, forward », déniché un inédit de la compositrice japonaise Noriko Baba, et chapardons ici et là…

Il n’en faudra pas plus pour que « les sons et les parfums tournent dans l’air du soir».

En haut et en bas, Noriko BABA
Le Masque de la Mort Rouge, André CAPLET

Danse sacrée, Danse profane, Claude DEBUSSY
Objets Perdus, John REA, pour quatuor à cordes
Wild Bird, Raymond MURRAY SCHAFER, pour violon et harpe
Back to Forward, Aurélio EDLER-COPES
commande du Quatuor Béla

Cris et chuchotements

Pour leUmlaut Festival, au Lavoir Moderne Parisien, Paris-Goutte d’Or,
Le 28 janvier

Umlaut, label et collectif d’artistes crée un pont musical et remuant entre Stockholm, Berlin et Paris. Rendez-vous pour leur annuel festin sonore, Lavoir Moderne, mythique théâtre de la Goutte d’Or.

Présent Continu d’E. SCARPA
Quartet movement de G. APERGHIS
Gran Torso deH. LACHENMANN
Objets Perdus deJ. REA

Le reste de la programmation sera un bouquet de musiques étonnantes et sensibles, voyez plutôt :

Réservation très conseillée !

Si oui, oui. Sinon, non.
Avec Albert Marcœur

© Radio Panik

Nous ne nous retrouverons Albert Marcœur qu’au mois de février.. Mais en attendant, voici un entretien sur les ondes belges

Albert Marcœur , sur Radio Panik

© Le Midi Libre

Rendez-vous au mois de février  ..

  • Le 14 février au Grand Théâtre de Provence d’Aix-en-Provence : Lettres intimes
  • Le 18 février au Théâtre de LorientQuatuor(s)
  • Le 20 février La Soufflerie de Rezé : Si oui, oui. Sinon, non.
  • Le 21 février avec le Hérisson Social Club Cosne d’Allier : Si oui, oui. Sinon, non. 
  • Le 27 févrierBonlieu, Scène Nationale d’Annecy : Britten, Janacek, Ravel
LA SUITE DE L’AGENDA

© Hervé Frichet

Le Quatuor Béla est conventionné par le conseil départemental de la Savoie, il reçoit l’aide à la structuration de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, le soutien de la région Auvergne-Rhône-Alpes, de la SACEM,  de l’ADAMI, de la SPEDIDAM, de l’ONDA, de l’Institut Français.
Il est adhérent du Bureau Export et de Futurs Composés.

This entry was posted in Quatuor Béla.

Comments are closed.