Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Conservatoire de Paris] Journée d’étude « Simha Arom : ethnomusicologie, musicologie et création musicale »

Simla Arom fait écouter                d’anciens enregistrements aux Pygmées Aka en 2001. | Photo                par Harald Schmitt

Journée d’étude du département Musicologie et analyse

En hommage à Simha Arom

« Simha Arom : ethnomusicologie, musicologie et création musicale »

Jeudi 1er février 2018
CNSMDP – Conservatoire de Paris
209 avenue Jean Jaurès
75019 PARIS

Salle d’Orgue
De 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h30
Entrée gratuite sans réservation
Entrée par le hall des salles publiques
(accès par le PC sécurité, sur l’aile droite du bâtiment)

Informations : 01 40 40 45 45

Simha Arom compte parmi les plus grands ethnomusicologues de notre temps. Né en 1930 à Düsseldorf dans une famille juive, caché en France pendant la seconde guerre mondiale, il étudie le violon puis le cor (il est Premier prix de cor du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris) et se destine d’abord à une carrière de musicien d’orchestre.
En 1963, il décide de quitter l’Orchestre Symphonique de Jérusalem, où il était cor solo, pour aller créer, à l’invitation du gouvernement centrafricain, une fanfare à Bangui. Dès son arrivée, il se passionne pour les musiques traditionnelles du pays et, avec l’appui du Président Dacko, il commence un long travail de collectage, de préservation et d’analyse.
Pendant plus de quarante ans, il se consacre à l’étude des rythmes, des échelles et des techniques polyphoniques utilisés dans ces musiques, forgeant, pour son propre usage d’abord, de nouveaux outils pratiques et conceptuels. Il démontre que les musiques traditionnelles possèdent un langage et une architecture parfaitement organisés bien que souvent implicites, et défend l’idée qu’une musique ne peut être abordée de façon pertinentequ’en tenant compte des catégories cognitives de la culture à laquelle elle appartient.
Grâce à ses outils méthodologiques et à ses concepts d’analyse novateurs, Simha Arom a largement contribué à faire de l’ethnomusicologie une science à part entière. Ses travaux, qui portent pour l’essentiel sur les musiques de Centrafrique, mais aussi sur celles de Grèce ou de Géorgie notamment, ont inspiré et inspirent encore de nombreux chercheurs ainsi que des compositeurs contemporains comme Luciano Berio, György Ligeti, Steve Reich ou encore Fabien Lévy.
Le département Musicologie et analyse du CNSMDP a l’honneur d’organiser une journée d’hommage à Simha Arom, qui permettra de revenir sur sa carrière exceptionnelle. Toute la journée, ses collègues et anciens élèves, devenus ethnomusicologues à leur tour, se relaieront pour évoquer ses travaux, sa méthode, et dresser un bilan de leur formation auprès de ce grand maître.

PROGRAMME

Modérateur de la journée : Denis Constant-Martin

9h20 : Accueil des participants

9h30 : Liouba Bouscant, Directrice du département musicologie et analyse du CNSMDP et Cécile Delétré, Professeur associé d’ethnomusicologie au CNSMDP

« Introduction »

9h40 : Sylvie Le Bomin, Maître de conférence, MNHN et Susanne Fürniss, Directeur de recherches CNRS

« Parcours méthodologiques »

10h05 : Julien André, Professeur de percussions au Pôle Supérieur de Paris Boulogne Billancourt et Chercheur associé au MNHN

« La dialectique entre rythme et métrique »

10h30 : Questions

10h40 : pause

11h : Olivier Tourny, Chargé de recherches CNRS

« Prototypicalité versus modélisation »

11h25 : Jean-Luc Lammer, Informaticien, concepteur de logiciels,

« ‘Côté classique’, un logiciel d’écoute raisonnée de la musique savante occidentale »

11h50 : Jean Khalfa, Professor of French Studies and Philosophy, Université de Cambridge

« L’intérêt d’un philosophe pour l’ethnomusicologie »

12h15 : Questions

12h30 : déjeuner
——-

14h : Denis-Constant Martin, Directeur de recherches, Institut des Sciences Politiques de Bordeaux, Hervé Roten, Directeur de l’Institut Européen des Musiques Juives, Sylvie Le Bomin, Susanne Fürniss et Olivier Tourny

« Table ronde autour du séminaire de recherche de Simha Arom »

14h45 : Laure Schnapper, Professeur de musique agrégé, École des Hautes Études en Sciences Sociales

« L’influence de Simha Arom sur les compositeurs et les musicologues »

15h10 : Michael Tenzer, Professor and Graduate Advisor, Université de Vancouver

« A la chasse au fantôme : caractéristiques de la nouvelle musique supraculturelle »

15h50 : Questions

16h : Pause

16h20 : Lecture d’un message de Jean Molino, Professeur émérite, Université de Lausanne

16h30 : Karine Chemla, Historienne des mathématiques, Directrice de recherches CNRS et Université Paris-Diderot

« La diversité des cultures : approches et enjeux »

16h55 : Frank Alvarez-Pereyre, Directeur de recherches CNRS

« Synthèse et conclusion »

17h10 : Questions

17h30 : Fin

This entry was posted in Conservatoire de Paris.

Comments are closed.