Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Instants chavirés] Demain > concert ENSEMBLE IRE > Ouverture inscription atelier CHRIS CORSANO

Les Instants Chavirés
 
Cette semaine > demain > concert >
mardi 30 janvier / 20h30
> 13 – 11 – 9 euros
IRE ENSEMBLE
FRANCK VIGROUX synthétiseurs analogiques
KASPER T. TOEPLITZ basse électrique & ordinateur
HELENE BRESCHAND harpe & effets
PHILIPPE FOCH percussions
CHRISTOPHE RUETSCH ordinateur

Au répertoire :
”Grand Bruit” de Christian Zanési
”Bestia” de Kasper T.Toeplitz et Franck Vigroux
”Eon – dans un désordre absolu” de Iancu Dumitrescu


Infos ateliers >
Les inscriptions pour le week-end d’improvisation avec CHRIS CORSANO les 23 et 24 mars sont ouvertes !

INFORMATIONS / RÉSERVATIONS
Nina Garcia
01 42 87 25 91
nina@instantschavires.com

Sur notre site en suivant ce lien

Et toujours >
- C’est le début de l’année, profitez en pour adhérer à notre association et/ou pour vous abonner et bénéficier de tarifs réduits !

Renseignements par ici >
www.instantschavires.com/adhesion-abonnement/

- Vous pouvez louer la salle des Instants Chavirés pour vos répétitions.
À partir de 10 euros de l’heure.
Renseignements et réservation auprès de JF.
jf@instantschavires.com ou 01 42 87 25 91.

- – - -
Merci et à très vite

Toutes les infos ci-dessous >
- – - -
Toute la programmation détaillée ci-dessous et à découvrir sur >
www.instantschavires.com/

MUSIQUE/CONCERTS

mardi 30 janvier 2018

IRE ENSEMBLE

Créé à l’initiative des compositeurs Kasper T. Toeplitz et Franck Vigroux, Ire se propose de poser un autre regard sur la musique électronique ou plus spécifiquement sur la « pensée électronique » de la musique ; d’en questionner la notion d’interprétation « live », de l’emploi de l’électricité, du développement de l’organologie, de l’orchestration.

Au répertoire :

”Grand Bruit” de Christian Zanési
”Bestia” de Kasper T.Toeplitz et Franck Vigroux
”Eon – dans un désordre absolu” de Iancu Dumitrescu


© Grégory Robin

FRANCK VIGROUX synthétiseurs analogiques
KASPER T. TOEPLITZ basse électrique & ordinateur
HELENE BRESCHAND harpe & effets
PHILIPPE FOCH percussions
CHRISTOPHE RUETSCH ordinateur
ZAC CAMMOUN spatialisation

ire.dautrescordes.com/

FRANCK VIGROUX
Musicien, metteur en scène Artiste protéiforme il évolue dans un univers où se croisent musique contemporaine, théâtre, danse et vidéo. Après un long parcours dans les scènes de musiques expérimentales underground puis à travers des festivals internationaux, il acquiert une certaine reconnaissance et collabore avec des musiciens majeurs tels Elliott Sharp, Mika Vainio, Reinhold Friedl, Kasper Toeplitz, Marc Ducret, Joey Baron, Bruno Chevillon, Zeena Parkins ou encore l’Ensemble Ars Nova. Il s’ouvre au début des années 2000 à la fois à de nouvelles pratiques artistiques et à l’écriture de plateau. Il réalise des «albums concepts» entre texte et musique (Lilas Triste), des films expérimentaux, collabore avec des auteurs de théâtre, des poètes sonores et des chorégraphes. Attaché à la vitalité de son écosystème il fonde également en 2001 le label DAC records sur lequel il produira de nombreux musiciens de la scène contemporaine. Ses disques sont édités par des labels nationaux (Radio France, Signature) et internationaux (Leaf, Cosmo Rhythmatic, Erototox). En 2009 il s’installe à New York à la suite de l’obtention d’une bourse Hors les murs de l’Institut Français, il y fera de nombreuses rencontres artistiques et notamment avec l’auteur et chanteur Ben Miller. C’est à cette période qu’il affine et redéfini son projet, dans une volonté de mettre en scène sa musique… En 2010 il monte ses premières productions, s’appuyant sur la compagnie D’Autres Cordes. Il collabore avec des auteurs et dramaturges tels Laurent Gaudé, Rémi Checcheto, Philippe Malone, Michel Simonot, Kenji Siratori, Ben Miller, des plasticiens de l’image tels Antoine Schmitt, Kurt d’Haeeseler, Félicie d’Estienne d’Orves. Il noue une complicité particulière avec le metteur en scène et comédien Jean-Marc Bourg avec lequel il crée Septembres de Philippe Malone, Passeport d’Antoine Cassar, et met en musique les Fleurs du mal de Baudelaire. Il cosigne le spectacle Racloir (textes de Walter Benjamin et Heiner Müller) avec le metteur en scène et musicien Alexis Forestier (Les Endimanchés), ou encore écrit une pièce pour l’ensemble Ars Nova, Broken Circles, à partir d’un texte commandé à Philippe Malone…

KASPER T. TOEPLITZ
Compositeur, bassiste électrique et musicien ayant développé son travail dans le « no man’s land » entre la composition « académique » (orchestre, ensembles, opéra) et la nouvelle musique électronique ou « noise music » ou dans les ruptures de ces catégories. A reçu plusieurs prix et distinctions : 1er prix de composition d’orchestre au festival de Besançon, 1er prix au concours « Opéra autrement/Acanthes », Villa Médicis Hors les Murs (New York), prix Leonard de Vinci (San Francisco), Villa Kujoyama (Kyoto), Ars Electronica (Linz), DAAD (Berlin). A reçu de nombreuses commandes d’Etat, de la radio ou encore de studios électroniques comme l’Ircam, GRM , GMEM, CRFMW, EMS… Il travaille aussi avec des musiciens expérimentaux ou inclassables, comme Zbigniew Karkowski, Tetsuo Furudate, Dror Feiler, Art Zoyd, Eliane Radigue, Phill Niblock, John Duncan? A longtemps dirigé l’orchestre de guitares et basses Sleaze Art, est également fondateur du label de CD RecordingsOfSleazeArt. Il a pleinement intégré l’usage de l’ordinateur au coeur même de son travail, autant comme un instrument de pensée ? et de composition ? que comme un instrument « live » à part entière, lui permettant selon les cas d’hybrider les instruments traditionnels ou de travailler sur le pur bruit électronique.

HÉLÈNE BRESHAND
Elle fait partie de ces musiciens capables d’évoluer à la limite de plusieurs domaines qui vont de la musique contemporaine au Jazz, de l’improvisation au théâtre musical . Membre fondatrice de l’ensemble Laborintus, elle travaille avec des compositeurs tel que Luciano Berio, Emmanuel Nunes, Yoshihisa Taira, collabore régulièrement avec le théâtre et la danse, se produit en solo, en duo avec Jean-François Pauvros ou Wilfried Wendling et anime son trio avec Sylvain Kassap et Didier Petit . Il suffit de l’entendre jouer pour se rendre compte qu’elle vit pleinement l’interprétation et l’improvisation comme deux approches complémentaires de la musique. On a pu l’entendre au fil des rencontres écrites ou improvisées, avec des musiciens tels que Sophie Agnel, Serge Bertocchi, Cécile Daroux, Michel Doneda, Michel Godard, Sylvain Kassap, Garth Knox, Thierry Madiot, Jean-Marc Montera, Annick Nozati, Zeena Parkins, Jean-François Pauvros, Didier Petit, Elliot Sharp … Elle travaille également avec le milieu de la danse (Mic Guillaumes, Anja Hempel…); Du théâtre (Jean-Claude Berutti, Isabelle Censier, Daniel Mesguich…); Et des arts plastiques ( Pierick Sorin, Lisbeth Delisles, Christian Marclay) ; performances dans les muses tels que ceux de Arles, Nantes, Paris, Strasbourg, Troyes…); le cinéma (création d’une musique sur Jeanne d’Arc de Dreyer, Le voile de Viviane Candas, rencontres avec l’association Braquage,…) Parmi ses groupes, on retrouve le Trio Hélène Breschand avec Sylvain Kassap (cor de basset) et Didier Petit (violoncelle); le duo avec Wilfried Wendling (ordinateur et images) ; et le duo avec Jean-François Pauvros (guitare électrique). Médaille d’or et prix d’excellence au Conservatoire de Paris auprès de Brigitte Sylvestre, Hélène Breschand enseigne la harpe et la classe d’improvisation au conservatoire du 6ème à Paris ; elle est régulièrement invitée à donner des workshops… Elle-même compositrice, certaines de ses partitions sont dites chez Billaudot, et elle anime une collection de partitions contemporaines le fil rouge aux éditions Misterioso (distribution Leduc). Elle est co-auteure d’un répertoire des signes contemporains : La harpe ( les signes de l’arc aux éditions Zurfluh).

CHRISTOPHE RUESTCH
Né en 1966 à Toulouse. Compositeur actif depuis une dizaine d’années. Membre d’Éole, Collectif de Musique Active (Toulouse). Sa production est orientée vers l’écriture de musiques électroacoustiques et mixtes. Il est également attiré par les projets pluridisciplinaires, ce qui l’a amené à orienter son travail vers des oeuvres multimédias (pièces de concert ou installations). Dans une même direction, il collabore régulirement dans un esprit de recherche salvateur avec le chorégraphe JP Bonomo (Compagnie Courrier de nuit, Grenoble). En 2003 et 2005, le GRM (Groupe de Recherche Musicale) lui a attribué deux commandes. Après quasiment 10 ans passés face aux haut-parleurs des studios, il est de plus en plus intéressé par le développement du travail en live, ce qui se traduit notamment par des concerts et performances axés sur le jeu en direct (Nuit Bleue / Salines Royales d’Arc et Senans). La musique de Christophe Ruetsch est jouée en France (Toulouse, Paris, Grenoble, Lyon, Annecy, Bordeaux, Perpignan, Marseille…) et à l’étranger (Kyoto, Rome, Lisbonne, Montréal, Helsinki, Santiago). Philippe Foch Philipe Foch est musicien et compositeur. Il commence par étudier la batterie puis la musique indienne, les percussions et les tablas.

ZAK CAMMOUN
Après des études en mathématiques appliquées, ingénierie informatique, puis ingénierie sonore à l’ENS Louis Lumière, il devient fort naturellement ingénieur du son, avec une appétence particulière pour les musiques d’ailleurs – tous les ailleurs – et le travail du son dans l’espace.

- – - -
Coproduction Instants Chavirés / Compagnie D’Autres Cordes / Sleaze Art
dautrescordes.com/
www.sleazeart.com/


tarifs
13€ plein tarif
11€ prévente et Montreuillois | acheter en ligne
9€ abonnés Instants Chavirés
 
horaires
ouverture des portes 20h30 | concert à 21h00

ARTS VISUELS/RIEN À VOIR

ARTS VISUELS/EXPOSITIONS

du 11 janvier au 14 février 2018

CARINE KLONOWSKI

En janvier/février 2018, le programme Rien à voir portera plus que jamais son nom avec le vidéoprojecteur de Carine Klonowski !
Enfin si. Il y aura à voir, à écouter et aussi constater si ça bouge, si ça survit pendant un mois et demi. Présences a minima du vidéoprojecteur : ventilateur, et surtout signal lumineux. La lumière est placée en témoin de l’usure – infinitésimale, exponentielle, inéluctable – de l’outil; à l’image de ce que l’on ferait dans le ‘bâtiment’ à l’aide d’un fissurotest, pour suivre l’ouverture d’une lézarde dans un mur.
Constats lumineux à éprouver de visu les 11, 16, 19 et 30 janvier et jusqu’au 14 février 2018 de 20h30 à 21h. Entrée libre (concert à suivre payant).

_________________

Dimanche soir à la maison, on joue à GTA V avec Etienne et Simon. J’ai la manette, alors plutôt que de buter gratuitement des PNJ, je vais voir le coucher de soleil à Del Pierro Beach. C’est dingue à quel point les développeurs bossent le rendu des lumières dans les jeux vidéos. Quinze minutes de modulations lumineuses, de brumes et dégradés de couleurs à te couper le souffle. L’emphase en moins, c’est un peu l’expérience paysagère du no life.

Les plombs sautent – on n’a pas la terre. Le vidéoproj se rallume, pas la console : écran bleu, « aucun signal ». Le LCD perd ses pixels – de plus en plus de points blancs sur la projection, d’ici deux mois on n’y verra plus rien. Du coup on passe du coucher de soleil au ciel étoilé, comme quoi les installations électriques foireuses et l’obsolescence programmée, ça a du bon. J’ai vu un Friedrich dans GTA, et on aura bientôt un Malevitch 2.0 dans le salon.

Demain on prendra la Mercedes d’Etienne, on écoutera Drexcyia sur le boulevard périphérique en se croyant dans Blade Runner. Vraiment c’est ce genre d’ambiance – une espèce de bouillie de pluie de lumières et de béton, le tout crûment scandé par des tags et des enseignes. La vision indistincte et la pensée erratique, tout ça se mélangera plutôt bien. On verra si ça a du sens dès lors que c’est écrit sur un mur, ou si ça pique les yeux une fois projeté sur un pare-soleil.

Carine Klonowski – 2017

_________________

Carine Klonowski est née à Nice en 1989, et vit et travaille à Paris.
Elle est également co-fondatrice des éditions sun7, et fait partie du collectif curatorial Le Syndicat Magnifique.

carineklonowski.net
sun7.top
syndicatmagnifique.xyz

horaires
ouverture des portes 20h30 | concert à 21h

ATELIERS

du 23 mars au 24 mars 2018

WEEK-END IMPROVISATION
atelier d’improvisation tout instrument
CHRIS CORSANO

Chaque année les Instants Chavirés organisent une série d’ateliers d’improvisation : 4 week-end menés par des musiciens professionnels.

Il s’agit d’un moment de transmission via la pratique et des temps de discussions théoriques autour de l’improvisation musicale.
Techniques étendues des instruments, exploration sonore, improvisations en solo, en duo, en ensemble. Suivre, réagir, se confronter, s’effacer, s’imposer, se taire, écouter, ressentir, jouer… Prendre en compte le corps, l’espace, le geste, l’autre, ou pas. Développer une écoute active.

Chaque musicien transmettra sa propre manière d’appréhender l’improvisation à un groupe de 11 personnes.

– – – –
À NOTER : chaque week-end est indépendant. Il est possible de suivre l’ensemble du cycle, ou seulement un, deux ou trois week-end.
– – – –

WEEK-END III.3 – CHRIS CORSANO
Dates : 23 et 24 mars 2018
Horaires : 19h30 à 22h le vendredi 23 mars
11h00 à 18h le samedi 24 mars
Participants : 11 musicien.ne.s tout instruments
Lieu : Instants Chavirés – 7 rue Richard Lenoir, Montreuil
Tarif : 75€

©dempsey[/caption]

CHRIS CORSANO
cor-sano.com

Chris Corsano est un batteur multi-facettes qui s’est imposé comme l’un des batteurs incontournables de ces deux dernières décennies. La liste de ses collaborations en témoigne, tout autant dans le champ des musiques improvisées, que dans le rock ou le jazz et ses formes explosées. Nous avons pu le voir aux côté de Paul Flaherty, Björk, Jim O’Rourke, Thurston Moore, Heather Leigh, Joe McPhee, Mette Rasmussen, Bill Orcutt, … entre autres.
Il travaille également en solo depuis 2005 : improvisation, techniques étendues de la batterie, modification de son kit avec divers éléments non percussifs : cordes tendues sur les peaux, bols, bois. La batterie devient alors un instrument de résonance fait de fer, de membranes et d’une multitudes de possibilités tonales, atonales, harmoniques, vibrantes et percussives.

Ce workshop est organisé en partenariat avec le festival Présences Electroniques (INA-GRM)
Chris Corsano y donnera un concert le dimanche 25 mars.
www.maisondelaradio.fr/presences-electronique

– – – –
INFORMATIONS / RÉSERVATIONS
Nina Garcia
01 42 87 25 91
nina@instantschavires.com
Instants Chavirés :
7, rue Richard-Lenoir 93100 Montreuil – France | + 33 1 42 87 25 91 | plan d’accèsL’association Muzziques / Instants Chavirés bénéficie du soutien de la Ville de Montreuil, du Conseil Général de Seine-Saint-Denis, du Ministère de la Culture (DRAC Île-de-France), du Conseil Régional d’Île-de-France, et du concours de la Sacem et du CNV.

Instants Chavires

This entry was posted in Instants chavirés.

Comments are closed.