Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Le Monde] Musique classique : Thierry Escaich, académicien sans académisme

Le compositeur, tête d’affiche du festival Présences, s’épanouit dans l’interprétation.

Thierry Escaich reçoit quai de Conti, dans un salon de l’Académie des beaux-arts, pour un échange comme il les affectionne depuis son installation officielle sous la Coupole, en 2015, au fauteuil de Jacques Taddei. Cette fois, il ne s’agit plus de prodiguer des conseils à un ancien président de la République, François Hollande, ou à l’actuelle ministre de la culture, Françoise Nyssen (comme le compositeur l’a fait récemment à l’occasion d’un déjeuner ou d’une séance plénière organisés par l’Académie), mais de commenter les principales étapes du parcours d’un des compositeurs les plus joués au début du XXIe siècle. A ce titre, Thierry Escaich apparaît comme tête d’affiche du festival Présences qui, du 6 au 11 février, programmera une quinzaine de ses œuvres à la Maison de la Radio.

This entry was posted in Le Monde.

Comments are closed.