Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Contrechamps] Mars 2018

Ensemble Contrechamps

À la découverte de nos musiciens…
… Quelques questions à Simon Aeschimann, guitare

La musique contemporaine en trois mots Exploration, innovation, beauté.
 
Anecdote ou souvenir drôle ou cocasse lors d’une représentation
Un concert en plein air à Zermatt en janvier. Les organisateurs avaient prévu des frigos pour les boissons, mais pas de chauffage sur scène pour les musiciens.
 
Le trac avant de monter sur scène
? Si oui quel est le remède J’ai de plus en plus de plaisir à monter sur scène et je m’y sens de mieux en mieux. Mon remède: se réjouir du programme et avoir envie de le défendre.
 
Ton plus joli souvenir de concert
Chaque fois que j’arrive à tout oublier en jouant, tout en restant connecté à la musique, à mes collègues et au public.
 
Ton instrument
: un outil, un trésor, une œuvre d’art Un outil avant tout. D’ailleurs je change d’instrument en fonction des besoins de la partition. En revanche, il faut que je me sente bien physiquement avec un instrument pour pouvoir le jouer en concert.
 
Avec quel interprète ou compositeur, contemporain ou non, aimerais-tu passer une heure
J’ai une grande admiration pour Julian Bream. Ses interprétations, toujours sobres et justes, restent très actuelles. J’ai particulièrement d’émotion en écoutant sa version de Nocturnal after John Dowland de Benjamin Britten. J’aurais beaucoup de plaisir à boire un bon whisky à 16h en sa compagnie.
 
Un CD/morceau coup de cœur actuellement
Maman Keita, Gagner l’argent français, pour les paroles et la ligne de basse.

Serge Vuille devient le Directeur artistique de Contrechamps

L’association Contrechamps a le plaisir de vous annoncer la nomination de son nouveau Directeur artistique, Monsieur Serge Vuille.

Serge Vuille est un curateur, percussionniste et compositeur suisse engagé sur la scène de la musique contemporaine et expérimentale. En tant que musicien, il joue notamment avec le London Sinfonietta, l’Ensemble Ictus, l’Orchestre symphonique de la BBC et le Martin Creed Band. Ses compositions sont jouées en Suisse, en Angleterre, en Allemagne et au Brésil. Il a développé une vision ouverte et engagée de la musique d’aujourd’hui avec la série Kammer Klang et l’ensemble We Spoke, dont il a été Directeur artistique durant respectivement cinq et dix ans. Il enseigne également la musique expérimentale au Royal College of Music de Londres…

9. Hot Math

Jeudi 22 mars 2018 – 20h
Studio Ernest-Ansermet, Genève

Médiation / Conférence avant-concert – 19h
Rencontre avec Alberto Posadas, animée par Marc Texier
 
Iannis Xenakis Atrées pour onze instruments (1956-1962)
Franco Donatoni Hot pour saxophone sopranino et six instrumentistes (1989)

Alberto Posadas Fata Morgana pour saxophone et ensemble (création) (2018)
 
Pierre-Stéphane Meugé saxophone
Ensemble Contrechamps
Elena Schwarz direction
 
Lorsque Franco Donatoni compose Hot en 1989, il s’intéresse déjà aux ressemblances entre ses propres conceptions esthétiques et d’autres genres musicaux, comme ici le jazz. Cette œuvre en partage notamment la cinétique caractéristique, ainsi que le dispositif instrumental, avec comme soliste un saxophone particulièrement exposé. On y retrouve l’intérêt prononcé pour l’automatisme et la désubjectivation, typique de la période créatrice tardive du compositeur.
Également fasciné par la musique comme «
collection de machines», Iannis Xenakis a su, dans Atrées, façonner un chemin absolument personnel quant à la mise en connivence entre imagination artistique et rigueur scientifique. Datant du début des années 60, cette œuvre n’a rien perdu de sa puissance éruptive.
Une même soif d’équilibre entre sensibilité et connaissance semble constamment à l’œuvre chez Alberto Posadas, compositeur espagnol devenu incontournable sur la scène musicale contemporaine, et à qui le Festival Archipel et Contrechamps ont commandé une nouvelle œuvre pour saxophone et ensemble.

27? édition du festival Archipel / 15 – 25 mars 2018

Ecce Robo, tel est l’intitulé de la prochaine édition du festival Archipel, qui aura lieu du 15 au 25 mars 2018 à Genève. La programmation de cette 27? édition dresse une rétrospective de la création musicale depuis l’apparition de l’ordinateur dans les années 1950. L’homme et la machine, robots et intelligence artificielle, quel impact sur le processus de création? Venez découvrir ce que l’informatique a fait de mieux dans le domaine musical: installations, concerts de musique électroacoustique, salons de musique, conférences, ateliers publics, ciné-concerts et spectacles multimédia… de quoi satisfaire petits et grands curieux

Médiation
En mars, algorithmes et probabilités

Pour tous

Conférence avant-concert
Jeudi 22 mars 2018 – 19h

Rencontre avec le compositeur Alberto Posadas, animée par Marc Texier
Dans le cadre du concert Hot Math
Studio Ernest-Ansermet, en coproduction avec le Festival Archipel

Pour les élèves

Pour les classes du secondaire
- Collège de Saussure
Pour les élèves en Option spécifique Musique et Application des mathématiques

Le compositeur Alberto Posadas vient au Collège de Saussure pour parler aux élèves de l’utilisation d’algorithmes et de probabilités dans ses œuvres. Les élèves assistent ensuite à une répétition de la nouvelle pièce du compositeurFata Morgana pour saxophone et ensemble, en vue du concert Hot Math
 
Pour les classes des écoles primaires (Genève et Nyon), de 4 à 7 ans
Atelier créatif
Composons en musique et en couleurs

Un atelier autour des sons, des formes et des couleurs. Deux musiciens de l’Ensemble Contrechamps viennent en classe pour présenter leurs instruments. Ils font entendre aux élèves l’éventail des sons qu’ils sont capables de produire. Dans un deuxième temps, après avoir visionné un extrait du célèbre film de Disney Fantasia, où des dessins abstraits mélangeant ciel et figures géométriques illustrent la bande son, les élèves deviennent compositeurs de couleurs et de formes: ils peignent la musique jouée par les musiciens.
Activation des oreilles, de la vue, et surtout, de l’imagination

Musique en dialogue

#3 Qu’est-ce qu’une œuvre musicale? Mardi 13 mars 2018 – 18h
HEM Place neuve – Entrée libre

Alessandro Arbo, professeur à l’Université de Strasbourg
Modérateurs
: Ulrich Mosch et Philippe Albèra
 
Une troisième rencontre nous amènera sur le terrain de l’ontologie musicale, à travers les travaux d’Alessandro Arbo, et en particulier son livre intitulé Entendre comme (Hermann, 2013), qui est une réflexion à partir de Wittgenstein. L’ontologie musicale pose la question des fondements de la musique
: qu’est-ce qu’une œuvre, en quoi se différencie-t-elle d’une improvisation, comment la traiter lorsqu’elle apparaît sous la forme d’un enregistrement, qu’est-ce qui différencie la musique classique du jazz ou du rock, etc.? À travers Wittgenstein, Arbo privilégie le «contextualisme» esthétique par opposition à une approche formaliste et réfléchit sur les critères de perception. Dans l’un des ouvrages qu’il a coédité, il réunit les textes des principaux représentants de l’ontologie musicale (Hermann, 2014).
 
Moment musical
Sonate op 109 pour piano de Ludwig von Beethoven
Par Jaëlle Arcand

Retour en son et en images

Fin février, le concert Breaking News #2, et sa programmation dernière minute en fonction de l’actualité – l’initiative No Billag – a rassemblé, entre radios et ballons, des œuvres de Cage, Coulombe Saint-Marcoux, Feldman, Shlomowitz et Lucier.

Les concerts Carte Blanche et Gelidi Mostri ont été enregistrés par Espace 2 et diffusés à l’enseigne de Musique d’avenir, respectivement le 10 décembre et le 21 janvier

Nous vous souhaitons un agréable mois de mars et nous réjouissons de vous voir prochainement aux concerts


This entry was posted in Contrechamps.

Comments are closed.