Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Tribune de Genève] Quand smartphones et orchestre s’accordent (extrait)

Avec « Geek Bagatelle », le compositeur français                Bernard Cavanna ose le télescopage entre deux univers que                tout sépare: la musique contemporaine et l’objet devenu                meilleur ami/ennemi de l’homme, le smartphone.

Festival ArchipelBernard Cavanna présente Geek Bagatelle, regard inquiet sur l’hyperconnectivité

Il faudra oublier l’injonction, devenue désormais familière, qui invite à bien vouloir éteindre le téléphone portable avant le début du concert. Au diable donc les recommandations et les sommations de bienséance. Une autre page – celle qui parachève le concert de clôture du festival Archipel – se présente ce dimanche à tout mélomane muni de smartphone réglementaire. Elle prévoit, cette histoire tout à fait intrigante, de rejoindre virtuellement la scène du Victoria Hall et de s’unir – après préparation préalable – aux musiciens de l’Orchestre de chambre de Genève et à son chef Arie van Beek.

Le point de jonction étant fixé par une application spécialement conçue pour l’occasion. Celle-ci permettra au public d’activer au cours du concert des extraits musicaux préenregistrés. Le chef d’orchestre se chargera de synchroniser «smartphonistes» et musiciens. L’assemblage quelque peu improbable donnera vie à Geek Bagatelle, pièce composite d’un nouveau genre, qui ose le télescopage entre deux univers que tout ou presque sépare: la musique contemporaine et l’objet devenu meilleur ami/ennemi de l’homme.

This entry was posted in Tribune de Genève [CH].

Comments are closed.