Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Ensemble intercontemporain] Newsletter # Juin 18  

L’instant M. 

Une sculpture LED, un grand ensemble, une « barre de son géante », de l’électronique, From Within… de Marko Nikodijevic et Robert Henke est la création événement de cette fin de saison 2017-2018. Matthias Pintscher revient sur l’origine de cette œuvre hors norme qui sera créée le 8 juin à la Philharmonie de Paris dans le cadre du festival ManiFeste de l’Ircam. 
Marko Nikodijevic fait partie de ces personnalités singulières avec lesquelles j’ai voulu que l’Ensemble développe une relation continue et cohérente. Une authentique relation de confiance, pour pouvoir prendre des risques ensemble. Et ce projet est indéniablement audacieux ! Lorsqu’on a commencé à en discuter, Marko m’a fait part de son désir de se confronter au « Graal ». En d’autres termes, au sacré. Tout est donc parti d’une réflexion spirituelle, métaphysique, qu’il voulait à la fois personnelle, très intérieure, et collective…Lire la suite sur notre webmag.


Photo : Matthias Pintscher © Franck Ferville


From Within… est une création exceptionnelle, par les moyens qu’elle requiert (grand ensemble instrumental, sculpture LED, dispositif de projection du son, électronique, etc.), par sa durée (70 minutes) ainsi que par les sujets (et non des moindres) qu’elle transpose artistiquement : sens de l’existence dans un monde en  mutation, relation entre spiritualité et science, questionnement sur le concept de beauté.
Cette nouvelle œuvre transdisciplinaire marque la première collaboration de Marko Nikodijevic et Robert Henke. Deux artistes hors norme, à l’expression aussi différente que complémentaire. Propulsé sur la scène musicale contemporaine française par l’EIC en 2014, Marko Nikodijevic représente une nouvelle génération de créateurs aux multiples influences et modes d’expression, actif à la fois en tant que compositeur et en tant que digital performer.
Robert Henke est lui aussi une figure connue des milieux de la musique électronique.  Ce musicien et artiste visuel allemand décrit son travail comme une « exploration du son, du rythme et de la structure » et s’intéresse à« l’interaction entre un événement sonore et l’espace dans lequel il se produit ». 
Pour ses deux créateurs, From Within…propose une « expérience immersive inédite rendue possible par l’interaction d’éléments « traditionnels » et de technologies audiovisuelles d’avant-garde. »

Vendredi 8 juin, 20h30 à la Philharmonie de Paris

À lire sur notre webmag un entretien avec Marko Nikodijevic et Robert Henke 

Photo: sculpture LED (détail) © Studio Robert Henke 

Si Iannis Xenakis puisait une partie de son inspiration dans la mythologie et les forces telluriques, c’est du cosmos infini qu’Hèctor Parra nourrit en partie la sienne. Le compositeur catalan a déjà composé de nombreuses œuvres transposant musicalement les théories les plus récentes en matière d’astrophysique. Avec sa dernière créationInscape, il s’intéresse aujourd’hui aux mystérieux « trous noirs  ». Une œuvre conçue en étroite collaboration avec l’astrophysicien Jean-Pierre Luminet et dédiée au physicien et cosmologiste Stephen Hawking récemment disparu.
Changement d’univers et d’époque avec Béla Bartók qui chercha souvent la matière première de ses créations dans les musiques traditionnelles d’Europe centrale. Son dernier chef-d’œuvre, le Concerto pour orchestre (1944), en témoigne encore dans plusieurs de ses mouvements. Il reflète d’une certaine manière l’état d’esprit du compositeur, un an avant sa disparition, partagé entre inquiétude et espoir d’une vie meilleure. À noter que pour ce concert exceptionnel à Paris puis à Lille, l’Ensemble intercontemporain et l’Orchestre National de Lille réuniront leurs forces musicales pour la première fois.

Jeudi 14 juin, 20h30 à la Philharmonie de Paris et Samedi 16 juin, 18h30 à Lille, Auditorium du Nouveau Siècle

À lire sur notre webmag un entretien avec Hector Parra

 
Concert enregistré par France Musique. À la réécoute pendant 1 an sur francemusique.fr
 
Illustration : représentation de la courbure de l’espace © AlainRiazuelo

Émanation du réseau ULYSSES, qui réunit diverses institutions européennes consacrées à la production et la diffusion des musiques de création, l’Ensemble ULYSSES est une formation de chambre éphémère destinée à faire le tour des principaux rendez-vous européens estivaux de la musique contemporaine, travaillant à chaque étape avec des compositeurs, des chefs et des interprètes de premier plan. À Paris, au cours du festival ManiFeste, ils travailleront pendant plusieurs jours aux côtés des solistes de l’EIC dirigés par le compositeur et chef d’orchestre suisse Beat Furrer. L’occasion pour ces jeunes musiciens d’approfondir leur connaissance et leur pratique de l’univers musical contemporain, ce qu’ils pourront pleinement réaliser avec le programme aussi éclatant que contrasté de ce concert concluant le festival. 

Samedi 30 juin, 21h au Centquatre-Paris 
 
Photo : Beat Furrer © David Furrer

Après s’être mis « en mode aquatique » le mois dernier pour l’étrange et poétique Vox Balaenae de George Crumb, on se met aujourd’hui « en mode acoustique » pour découvrir les paysages sonores kaléidoscopiques de Gérard Grisey.     

    


Ensemble intercontemporain – 223 Avenue Jean Jaurès – 75019 Paris

This entry was posted in Ensemble intercontemporain.

Comments are closed.