Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Quatuor Béla] Les nouvelles de l’été !

Bonjour !

Nous cheminons, nous rêvons, nous travaillons, nous nous accordons et bientôt, nous vous retrouvons sur les doux sentiers des festivals de l’été. Avec, dans les boites des instruments, de nouvelles œuvres fraîchement composées pour les naissances d’automne, des monuments inaltérables aussi ..

Une belle et bonne nouvelle toute neuve : le Mur d’Hadrien, de Frédéric Aurier, vient de paraitre et vous pouvez vous le procurer dès à présent sur notre site ! (détails ci-après)

Pour les nombreuses et nombreux mélomanes qui écoutent et partagent la musique sur des supports immatériels, nous avons publié notre disque avec Albert Marcoeur sur « les plateformes » Spotify, Itunes, Deezer etc. : bonne écoute !

Enfin, il nous tarde de vous retrouver, à Chaillol, à Eourres, aux Nuits d’Eté, dans le Luberon, en Quatuor bien sur, mais aussi avec Valeria Kafelnikov !

Alors, vivement de vous voir !

Charlotte De Jésus
06 89 52 81 48
www.quatuorbela.com

Pour l’étranger :
Catherine Le Bris – catherine@clbmanagement.co.uk

L’empereur Hadrien a passé une bonne partie de son règne à freiner la politique expansionniste de ses prédécesseurs, pour fixer et consolider les frontières du gigantesque empire romain. Ainsi, à partir de l’an 122, au nord de l’Angleterre, à peu près à la frontière de l’actuelle Ecosse, il fait construire une immense muraille s’étendant d’une mer à l’autre, et destinée à décourager les assauts des farouches tribus du nord, autant qu’à accepter les limites de son propre territoire. Qui étaient ces autres qui vivaient au delà du mur ? Quelle était leur langue ? Que chantaient-il à leurs enfants ? Il nous faut bien l’imaginer aujourd’hui… F. Aurier

Le Mur d’Hadrien

durée : 25’22

Les Chœurs et Solistes de Lyon
L’ensemble « Les Six Voix Solistes »
Anne-Emmanuelle Davy – soprano
Sophie Poulain – soprano
Christel Boiron – mezzo-soprano
Hélène Peronnet – mezzo soprano
Caroline Gesret – alto
Isabelle Deproit – alto

L’Ensemble 20.21.

Quatuor Béla

Bernard Tétu – direction

Direction artistique – Jean-Philippe GROMETTO
Prise de son, montage et mixage – Pascal PERROT – Studio ALYS
Enregistré les 13 et 13 mars 2016 au Centre Artistique Départemental de Montmélian

Pour le commander, écouter un extrait

Rendez-vous !

Festival de Chaillol
Scène Conventionnée Art en territoire

dimanche 29 juillet à 21h
Eglise d’Orcières (05)

infos

lundi 30 juillet à 21h
Eglise d’Agnières (05)

infos

Photo : Alex Chevillard

Dentelle Mécanique.

Avec Valeria Kafelnikov.

La harpe, instrument du roi David et des salons du dix-neuvième… La harpe instrument des fées, à moins que ce ne soit des sorcières… Piano sans marteaux, guitare sans manche, objet paranormal et fascinant !…

André CAPLET Conte fantastique
Claude DEBUSSY Danse sacrée, Danse profane
Aurélio EDLER-COPES Back to Forward
Noriko BABA En haut et en bas
John REA Objets Perdus pour quatuor à cordes

La semaine musicale d’Eourres

dimanche 5 août à 21h
Eglise d’Eourres (05)

infos

Le Festival les Nuits d’Eté

samedi 11 août, à 11h
Eglise de Lépin le Lac (73)

infos

Britten, Ravel..

Il est beau, si étrange, ce 3ème et dernier quatuor de Britten.. Il le compose tout juste avant de disparaitre, en 1975.

Chaque mouvement, explore une contrainte radicale : un duo, un violoniste seul en très haute altitude, des jeux burlesques, une passacaille, et pour finir, un fantomatique écho à son célèbre opéra « Mort à Venise »..

Après ces merveilleuses étrangeries, le Quatuor de Ravel qui nous peint, avec la palette d’un Delacroix, le tableau d’une Espagne orientaliste et suave…

A propos des Nuits d’Eté … !

Le rendez-vous musical de l’Avant Pays Savoyard a été fondé et mené pendant 16 ans par Julian Boutin, l’altiste du Quatuor. Il l’a confié l’année passée à une poignée de complices qui poursuivent le projet à travers champs. On s’y retrouvera donc bien fort, avec aussi Noémi Boutin (et son tout nouveau merveilleux concert de musique contemporaine pour les jeunes oreilles!!), les pianistes Jeanne Bleuse et Alain Neveu, François Lazarevitch et Les Musiciens de Saint Julien (pour un concert ET pour un .. BAL!), le guitariste Abdoulaye Traoré, la Soustraction des Fleurs à l’aventure avec l’Ivoirien Dramane Dembélé, Plonk & Replonk, la danseuse brûlante Véronica Valecillo, Erwan Kéravec en transe soufi, Julien Dieudegard en solo, le jazz d’acrobate d’Unklar, du théâtre, une création de Thierry Machuel pour 9 choeurs d’europe … ! Bref, venez !

43ème Festival de Quatuors du Luberon

Jeudi 23 août 2018, 21h
Eglise de Goult

Karl NAEGELEN, « La Chute des Anges Rebelles » Création (lire ci-après)
Maurice RAVEL, Quatuor en FA majeur
Léos JANACEK, « Lettres Intimes »

infos

samedi 25 août 2018, 18h30
Abbaye de Silvacane
Dentelle Mécanique
Avec Valeria Kafelnikov, harpe

André CAPLET Conte fantastique
Claude DEBUSSY Danse sacrée, Danse profane
Aurélio EDLER-COPES Back to Forward
Benjamin BRITTEN Quatuor no. 3

infos

Karl NAEGELEN
« La Chute des Anges Rebelles »

CREATION
Commande du Festival International de Quatuors à cordes du Luberon

Le titre du quatuor est emprunté au tableau de Brueghel l’ancien qui figure au Musée Royal de Bruxelles. On y voit une sorte de chaos d’anges entremêlés, dont les figures rappellent parfois l’imagerie et le bestiaire d’un Jérôme Bosch.

On y perçoit un monde sens dessus-dessous, où même l’immense dragon au centre de la composition est à peine visible, caché par tant de frères hybrides et monstrueux. Ce chaos est l’occasion pour Brueghel de créer paradoxalement une œuvre extrêmement structurée, coupée en deux – ciel, enfer – et dont la figure centrale, l’archange Michel – et son épée- nous rappellent la verticalité du combat que se livrent les anges et le sens littéral du mot chute.

Ce quatuor est un écho à cette sensation mêlée de multitude, de grouillements, de combats, d’ordre et de chaos, qui saisit à la vue de ce tableau extraordinaire, mais aussi à cette ambiance éthérée, stratosphérique, que nous suggère Brueghel par le bleu clair de la partie haute du tableau. Un écho également à cette étrangeté non dépourvue de légèreté, d’humour et de douceur, à l’instar de ce personnage à tête de femme, corps de fraise, queue de fleur, et ailes de papillon dont les motifs sont ceux d’une espèce ramenée d’Amérique ; l’imagerie du Nouveau Monde a pris place dans le tableau – dans le registre de l’étrange…

Cette pièce est une réaction à la puissance visionnaire, grisante autant qu’angoissante, de l’imaginaire humain à l’œuvre.

Elle est dédiée au Quatuor Bélà.

Le Quatuor Béla est conventionné par le conseil départemental de la Savoie, il reçoit l’aide à la structuration de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, le soutien de la région Auvergne-Rhône-Alpes, de la SACEM, de l’ADAMI, de la SPEDIDAM, de l’ONDA, de l’Institut Français.
Il est adhérent du Bureau Export et de Futurs Composés.

This entry was posted in Quatuor Béla.

Comments are closed.