Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Philharmonie de Paris] Une semaine, une œuvre : Michael Tippett, A Child of our Time

Pour écouter la musique d’une oreille nouvelle, ce collège animé par des spécialistes propose un regard singulier sur une œuvre programmée dans l’un des concerts de la semaine.

À la fin des années trente, Tippett travailla d’abord à la réalisation d’un opéra sur le soulèvement irlandais de Pâques 1916 mais le projet se révéla irréalisable sous la forme opératique. Le compositeur anglais se consacra alors à la composition d’un oratorio qui, mieux qu’un opéra, représentait, selon lui, la forme musicale idéale pour exprimer la compassion à travers le thème universel de la barbarie infligée par l’homme à son prochain. L’assassinat à Paris en novembre 1938 d’un diplomate allemand lui fournit l’arrière-plan thématique de son oratorio dont la structure est calquée à la fois sur les Passions-oratorios de Bach et sur le Messie d’Haendel. Les premières lui donnent l’idée d’intégrer des negro-spirituals en guise d’équivalent moderne aux chorals luthériens. Quant au second, il lui inspire une structure en trois parties qui suit de très près celle de son modèle haendélien. La toile de fond du livret, si elle renvoie à certains événements des années 1930, sert avant tout d’écrin au thème principal de l’oratorio : la dualité entre le bien et le mal, question que Tippett aborde dans une optique jungienne à une époque où cette question était plus que jamais d’actualité.

Jean-Philippe Heberlé, conférencier.
7/11/2018, 15h00.

En lien avec le concert du 7/11/2018 à 20h30.

This entry was posted in Philharmonie de Paris.

Comments are closed.