Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Ensemble Pyxis] Concert création 12 mars 2016

François Narboni
 
PROGRAMME
  • Le Dictionnaire du Diable
  • Les Chansons Madécasses
  • Canciones españolas Antiguas
 
Ensemble Pyxis
Isabel Soccoja, mezzo-soprano
Nicolas Vallette, flûte
Agnès Bonjean, piano
Agnès Vesterman, violoncelle
 
Ensemble Vocal et Maîtrise 2 du Conservatoire de Montreuil
Direction, Stanislav Pavilek
 
 
François Narboni Le Dictionnaire du Diable d’après l’œuvre d’Ambrose Bierce
(Création de la première partie, de A à E. Commande de l’Ensemble Pyxis et de Est Ensemble)
« C’est Nicolas Vallette de l’ensemble Pyxis qui m’a fait découvrir Le Dictionnaire du Diable d’Ambrose Bierce.
Nous cherchions un projet pour l’ensemble et la mise en musique de ce livre loufoque, un dictionnaire avec ses entrées, ses mots et ses définitions à l’infini, nous est apparue riche en perspectives de toutes sortes. C’était la possibilité d’une oeuvre ouverte bâtie sur toutes les combinaisons possibles de Pyxis (voix, flûte, piano, violoncelle), les formes d’écriture les plus diverses et l’organisation variable de l’enchainement des différentes pièces.
La première partie du Dictionnaire du Diable va de A à E. Les pièces A et E, qui font intervenir un double-choeur en plus de l’ensemble au complet, utilisent de nombreuses définitions.
B, C et D utilisent chacune un seul mot. B et D sont de courtes pièces solistes, C est un « lied » pour voix et piano. » (François Narboni)
 
 
Maurice Ravel Les Chansons Madécasses Sur des textes d’Evariste Parny
Maurice Ravel dira à plusieurs reprises que de toutes ses œuvres, ce sont Les Chansons Madécasses qu’il considère comme la plus aboutie.
Il écrit ces trois chansons sur des textes de la fin du XVIIIe siècle d’Evariste Parny dans lesquels il trouve un écho à ses propres sentiments anti-colonialistes.
Il écrit ces pièces, singulières par leur extrème économie de moyens, en traitant la voix comme l’instrument central de l’ensemble.
 
Federico Garcìa Lorca Canciones Españolas Antiguas
(Instrumentation, Sylvain Blassel)
Si Garcìa Lorca est mondialement connu et reconnu comme dramaturge et poète, son engagement comme pianiste et compositeur l’est moins.
C’est avec Manuel de Falla qu’il rencontre à Madrid qu’il aura une relation des plus artistiquement créative.
De leur passion commune pour le flamenco et le folklore espagnol en général, naît un festival de Cante Jondo (littéralement chant profond), forme la plus ancienne et primitive du flamenco, à Madrid en 1922.
Il rassemble et arrange de nombreuses chansons populaires et folkloriques qu’il interprète à la guitare ou au piano avec la chanteuse et danseuse, La Argentinita. Treize de ces chansons seront transcrites et éditées en 1961.
Garcìa Lorca a été assassiné à Grenade en 1936, fusillé par des  rebelles anti-républicains de Franco.
 
Auditorium Maurice Ravel, Conservatoire de Montreuil
13 Avenue de la Résistance, 93100 Montreuil sous bois

This entry was posted in Ensemble Pyxis.

Comments are closed.