Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Association Ryoanji] Bulletin 02.2019


Bonjour à toutes et à tous,
Avant de vous présenter les prochaines activités de l‘association Ryoanji, veuillez prendre note des nouvelles dates du festival Le Bruit de la Musique : du 15 au 17 août 2019. En effet, un très gros et inattendu événement de musique actuelle dans notre région ayant eu l’outrecuidance de choisir les mêmes dates que celles qui sont les nôtres  - à savoir l’avant dernier week-end du mois d’août, soit une semaine avant le festival Météo de Mulhouse – nous avons été contraints et forcés de déplacer notre festival une semaine avant celle précédemment annoncée ainsi que de changer quelque peu la programmation du fait de l’indisponibilité de certains artistes aux nouvelles dates…

Résumé des présentations détaillées ci-dessous : 
9 mars : Une Soirée Tranquille no.5
14 & 15 mars : Nuit Blanche
6 avril : Æntre(s) no.2
7 mai : Animalitas
16 et 17 mai : Le Conte des Comptes
19 mai : Trois Ryoanji
27 & 28 mai : Kernel
8 juin : La Discute, sortie de résidence de Isabelle Duthoit & Prune Bécheau
du 18 au 21 juin : résidence à Soumans avec Ouïe/Dire – 2ème partie
15 au 17 août : Le Bruit de la Musique

Bonne lecture.

PS : n’oubliez pas l’émission A Bruit Secret [radio] qui entame sa dixième année et diffusée conjointement par Radio Pays de Guéret, Bram FM et Radio Vassivière

PPS : Si vous avez raté la dernière édition du Bruit de la Musique, vous pouvez écouter le reportage d’Anne Montaron pour A l’Improviste sur France Musique

PPPS : Lê Quan Ninh, conseiller artistique de l’association Ryoanji parle de son ouvrage « Improviser librement. Abécédaire d’une expérience » (éditions Mômeludies) dans l’émission de Clément Lebrun Le Cri du Patchwork sur France Musique.

graphisme : LQN. photo © alamy.com

Une Soirée Tranquille no. 5

L’Alzire · 30 Grande Rue · 23140 Jarnages
Samedi 9 mars 2019 de 15h à 22h30

Pour la cinquième année consécutive (et l’a troisième à L‘Alzire), l’association Ryoanji, La Métive et Radio Pays de Guéret s’associent pour une soirée commençant au milieu de l’après-midi :

Back from the tape
Dès le commencement de cette longue soirée, Thibaut Blond de Radio Pays de Guéret recueille les témoignages autour de l’usage et de l’écoute des cassettes audio amenées par les auditeurs et les auditrices. Il rend compte de la Soirée Tranquille en direct sur les ondes de la radio.

N’os de papier
Sortie de résidence de Nathalie Tacheau et Aurélie Dubois à La Métive. Accrochage de dessins réalisés durant la résidence.

15h00 Projection + débat
Projection du film « Etat général de la culture dans la Creuse », réalisé par Aurore Claverie dans le cadre de l’appel à projet de la Région Nouvelle -Aquitaine sur les droits culturels suivi d’un débat.

16h45 Répétition de « Sculptures Musicales »
Musicien·ne·s ou non, venez participer aux « Sculptures Musicales » du compositeur américain John Cage.

16h45 (simultanément) Compagnie Bak’in Gado
Sortie de résidence à la Métive de la compagnie Bak’in Gado de Côte d’Ivoire. Ange Grah, Hervé Bolougbeu, Cyr Atta et Jean Ake proposent un conte africain mis en musique par le truchement d’un djembé, d’un balafon et d’une trompette.

17h30 « Sculptures Musicales » de John Cage
« Sculptures Musicales » a été écrite par John Cage en 1989 sous la forme d’un texte en guise d’instruction : « Des sons constants provenants de différents points de l’espace et qui forment une sculpture musicale qui dure ». La pièce sera précédée d’une projection d’une courte interview de John Cage parlant de celle-ci.

18h30 Apéro-Scopitones
Vous rappelez-vous des Scopitones, ces juke-box des années 60 sur lesquels on pouvait entendre et voir des chansons filmées en 16mm, précurseurs du clip vidéo ? Bruno Bouchard viendra nous en présenter toute une sélection.

20h00 Repas
L’Alzire vous propose son menu du soir.

21h00 Quiz Sonore
Au moment du dessert, Lê Quan Ninh propose plusieurs extraits sonores de 30 secondes et vous demande de reconnaître l’instrument qu’on y entend. Facile ? Faut voir !

21h30 ensemble]h[iatus[2]
Martine Altenburger interprète « Petals » pour violoncelle et électronique de Kaija Saariaho. Lê Quan Ninh interprète « Music for Snare Drum and Computer » pour caisse claire et ordinateur de Cort Lippe.

22h00 Ecoute !
Une séquence musicale d’une vingtaine de minutes avec la cassette audio comme fil conducteur préparée et présentée par Lê Quan Ninh

L’entrée en est libre et gratuite (sauf repas et boisson du restaurant de L’Alzire).

graphisme © Scène Nationale d’Aubusson

Nuit Blanche
Scène Nationale d’Aubusson

du 15 au 16 mars 2019

L’association Ryoanji participe à un événement exceptionnel qui commence le 15 mars à 14h et se poursuit de manière ininterrompue jusqu’au lendemain matin.

Nous proposons de jouer et de faire jouer à quiconque veut se joindre (musicien ou non) « But What About The Noise Of Crumpling Paper Which He Used To Do In Order To Paint The Series Of « Papiers Froisses » Or Tearing Up Paper To Make « Papiers Dechires? » Arp Was Stimulated By Water (Sea, Lake, And Flowing Waters Like Rivers), Forests » de John Cage durant toute la durée de la manifestation !
Cette pièce écrite en 1985 n’a pas de durée définie et peut donc s’étaler dans le temps autant que les circonstances le permettent. Pièce délicate et poétique, associant pour chacun des interprètes au moins deux instruments de percussion de famille différente, de l’eau, du papier et autres matériaux « suggérant des événements dans la nature non facilement identifiables« , elle évoque le travail du peintre Jean Arp tout en rappelant la remarque de Henry David Thoreau : « La musique est continuelle, c’est l’écoute qui commence et qui s’arrête et les sons sont des événements à la surface du silence »…

Avec Martine Altenburger, Fabrice Charles et Lê Quan Ninh de l’ensemble]h[iatus

photo © Lê Quan Ninh

Æntre(s) no.2

Le Moutier d’Ahun
samedi 6 avril 2019 à partir de 11h

 

Après les projets Animalitas et My Dog & I, l’association Ryoanji poursuit son parcours autour de la question des rapports entre humains et non-humains, thème qui se décline sur plusieurs rendez-vous comprenant ateliers de pratique artistique avec des élèves du lycée agricole d’Ahun (Creuse) et cette journée à La Métive où se mêlent concert, projection, conférence et discussion.

Pré-programme :

• Une version adaptée de « Les Vaches de Narayana » de Tom Johnson par des élèves du lycée agricole d’Ahun,  accompagnés par Fabrice Charles (trombone), Michel Parot (narrateur), Martine Altenburger (violoncelle) et Lê Quan Ninh (percussion)

• Diffusion du film de Aurore Claverie réalisé avec des élèves du lycée agricole d’Ahun

Thomas Tilly

•  Duo Lê Quan Ninh et Thomas Tilly

•  Conférence-performance de Boris Nordmann

•   »Nero Lento«  de Tiziana Bertoncini pour violon et sons fixés

•  Pièces de Salvatore Sciarrino avec Tiziana Bertoncini et Martine Altenburger

•  Conférence sur la prédation en relation avec l’arrivée du loup sur les territoires

•  Écoute et discussion animées par Lê Quan Ninh autour de quelques phonographies 

• Conférence de Karen Houle, poète et philosophe canadienne, spécialiste des questions d’écologie.

Un repas à prix libre sera prévu à la mi-journée

photo © Eric Sneed

Animalitas
Théâtre de l’Hôtel de Ville à Saint-Barthélémy d’Anjou
Mardi 7 mai 2019 à 18h30

Nouvelle représentation d’Animalitas, spectacle à destination du jeune public.

Et si nous prenions le temps de regarder et d’écouter le monde animal pour nous reconnaître nous-même ?
Par une approche sensible et sonore, Animalitas explore ce que la présence de l’animal et l’écoute de la nature révèlent à l’homme. Trois musiciennes jouent dans un environnement de sons et d’images collectés au cœur du vivant. Violoncelle, violon et voix improvisent et accueillent l’imprévu pour créer une balade poétique. Tonalités acoustiques et sons enregistrés composent une musique contemporaine. Bois des instruments, crissement de feuilles, braiement, mastication, cadence de sabots, construisent une partition concrète où tout est vibration. Musique, projections 16mm et jouets optiques se répondent dans un jeu de miroirs et incitent à la rêverie.

Distribution
violoncelle : Martine Altenburger / violon : Tiziana Bertoncini
voix : Aurélie Maisonneuve et la présence de la chienne Skubi
scénographie et lumières : Les objets perdus / animation visuelle : Adrien Mérigeau
photo : Martine Altenburger
Production

Production : Ryoanji – Coproduction et diffusion : Athénor.
L’association Ryoanji reçoit le soutien de la DRAC Nouvelle Aquitaine au titre de l’aide aux ensembles musicaux profesionnels, de la région Nouvelle Aquitaine et de la SACEM.
Créé en février 2016 à Saint-Nazaire.

Triangle de Pascal

Le conte des comptes
Ecoles primaires de Jarnages et Evaux-les-Bains
16 et 17 mai 2019

Les musiques ne répondent pas toujours à l’appel d’une muse romantique ou ne suivent pas forcément le chemin d’une émotion.
Il est certains compositeurs qui jouent avec le phénomène sonore pour ce qu’il est : une onde en vibration ou qui s’amusent à suivre une logique qui se calcule et dont l’arithmétique se donne à comprendre avec autant de transparence qu’une pendule dont on aurait enlevé le coffret de bois.
Les poulies, roues à cran, balancier s’organisent selon des principes physiques ou mathématiques dont le déroulement suit une ligne inexorablement logique. Après le 1, il y a le 2, puis le 3, puis le … ?
En expliquant la préparation d’une partition de John Cage, en impliquant les enfants dans des opérations de hasard, en chantant le principe d’une pyramide sonore de Georges Aperghis ou en suivant les déambulations chiffrées d’une pièce de Tom Johnson, les trois interprètes proposent à partager sur un plateau ou dans les salles de classe, des partitions à compter, des pyramides de phonèmes, des additions de sons et des groupements de rythmes.
Une table, un tableau, des plaquettes qui se tirent au sort à l’aide de roues de loterie et voilà la musique qui se déploie en apportant avec la simplicité d’un clin d’œil, l’amusement d’une logique qui suit des principes mathématiques rigoureusement respectés.

Oeuvres de Steve Reich, Tom Johnson, Georges Aperghis et Théo Mérigeau

Distribution : Aurélie Maisonneuve (voix, mélodica et percussion), Martine Altenburger (violoncelle, voix, mélodica et percussion), Lê Quan Ninh (voix, mélodica et percussion).

Production : Association Ryoanji et Athénor – CNCM de Saint-Nazaire

Le Conte des Comptes sera en résidence à Athénor – CNCM de Saint-Nazaire  dans le cadre d’un temps fort Art et Sciences fin avril (dates à préciser).

Extrait de Ryoanji pour voix de John Cage et photo du jardin du temple zen Ryoan-ji de Kyoto

Trois Ryoanji
Fondation Martell à Cognac
19 mai 2019

Ryoanji de John Cage est la pièce qui a donné son nom à notre association…

De 1983 à 1985, John Cage (1912-1992) composa cinq pièces portant le titre identique de Ryoanji (ainsi qu’un grand nombre de gravures et de dessins), du nom d’un temple bouddhiste zen de Kyoto (Ryoan-Ji, ???), célèbre pour son jardin de pierres à la composition énigmatique. Ces cinq pièces – successivement pour voix, contrebasse, hautbois, trombone et flûte – ont été écrites selon le même principe : une succession de plusieurs jardins représentés chacun par deux pages sur lesquelles le compositeur a posé des pierres servant de guide pour le crayon dessinant ainsi des courbes accidentées.

Ces courbes, sous la forme de glissandi sans cesse renouvelés, sont contraintes dans des tessitures données qui peuvent être très réduites obligeant les instrumentistes à sentir et à contrôler des variations infimes de hauteurs. Bien sûr, aussi bien la position des pierres que les tessitures sont le résultat d »‘opérations de hasard » selon la méthode du I-Ching que John Cage utilisa dès les années 50 et ce jusqu’à la fin de sa vie.

Pour chacun des Ryoanji, des parties pré-enregistrées par les interprètes sont diffusées sur trois enceintes acoustiques distinctes faisant de chaque partition un quartet du même instrument, un seul étant joué en direct.

Autre particularité de Ryoanji : les cinq pièces, indépendantes les unes des autres, sont accompagnées par la même partition de percussion. Cette partition, représentant selon le compositeur le gravier ratissé du jardin zen, n’est composée que de battements identiques qui prennent appui sur une pulsation régulière mais non cyclique, chaque battement prenant la forme d’un accord d’au moins deux sons provenant d’instruments de familles différentes. Comme si la lumière changeait imperceptiblement sur eux, chacun de ces accords portent de légers glissements de dynamique.

Trois des cinq partitions seront interprétées ici.

«Comment pourrait-on décrire les changements qui s’opèrent en nous quand nous jouons Ryoanji ? Et peut-on user du mot jouer pour décrire le fait de partager ce moment d’écoute si singulier où ce qui s’offre à entendre se trouve dans les interstices du son, comme entre les pierres de la partition ? Et qu’y a-t-il entre chaque battement de la percussion ? Serait-ce cette immobilité qui ne ferait partie ni du mouvement ni du parcours ? Et quel est cet ordre des distances – ce rythme d’avant le rythme – duquel s’élaborent tant d’états transitoires, tant d’étapes intermédiaires sans pour autant qu’il y ait le moindre dé- part et la moindre arrivée ?» (Lê Quan Ninh)

Distribution : Hélène Mourot (hautbois), James Fulkerson (trombone), Hubertus Biermann (contrebasse), Lê Quan Ninh (percussion)

photo © Eric Sneed

Kernel
Ecoles primaires de Jarnages et Evaux-les-Bains

27 et 28 mai 2019

Au tout début du monde, une grande vibration envahit l’univers, l’onde se propagea et un son inouï se mit à tourner… Alors on entendit le silence : la musique était là. On est invité à s’asseoir tout près du musicien assis à même le sol : devant lui, et face à nous, quelques instruments de percussions, simple instrumentarium composé de tablas, gongs, métaux…

De ces objets qui ne pourraient être au commencement que forme et matière, le musicien explore chaque sonorité. De son essence même jusqu’à sa circulation et sa disparition dans l’espace, de la matière dont il émane jusqu’à atteindre le corps de l’autre, chaque son est donné à écouter, chaque toucher, chaque geste est donné à ressentir. Petit à petit, on traverse les paysages, les textures, les mélodies, se laissant happer et pénétrer par le pouvoir évocateur des sons et des matières. La voix s’invite pour aller se mêler aux sonorités : langage inventé comme une confidence à partager qui laisse l’émotion et la sensation nous envelopper.

Un espace de sérénité à partager avec les plus petits d’entre nous. Un moment suspendu d’écoute et de contemplation pour entrer dans la matière du son, dans l’espace des résonances.

Conception : Philippe Foch et Brigitte Lallier-Maisonneuve
Composition et interprétation : Philippe Foch

Production : Théâtre AthénorCNCM de Saint-Nazaire

photo © Jean-Freetz

La Discute
La Métive, Le Moutier d’Ahun
8 juin 2019

La violoniste Prune Bécheau et la vocaliste/clarinettiste Isabelle Duthoit entament une discussion en sortie de résidence à La Métive, à l’initiative de l’association Einstein on the Beach et répercutée par l’association Ryoanji.

Elle donneront en duo un concert au festival Le Bruit de la Musique (voir ci-dessous).

Cette Discute sera animée par Lê Quan Ninh

Gouache de Placid

Résidence d’artistes
Soumans (Creuse)
du 18 au 21 juin 2019

Deuxième partie de la résidence de Placid (dessinateur) et Jean-Léon Pallandre (artiste sonore) en collaboration avec la Compagnie Ouïe/Dire, commencée en octobre dernier.

Les deux artistes s’immergent dans le village de Soumans (Creuse) et ses alentours et vont à la rencontre de ses habitants et des paysages environnants. Les deux, patiemment, posent l’un son regard, l’autre son écoute de la réalité du lieu, pour ensuite partager leur attention sous la forme de gouaches et d’enregistrements qui feront l’objet d’une Carte Postale sonore.

Le projet est soutenu par la commune de Soumans.

 

Installation de Arnaud Paquotte. Festival Le Bruit de la Musique 2017. Photo © LQN

Festival Le Bruit de la Musique no.7

Saint-Silvain-sous-Toulx, Domeyrot, Toulx-Sainte-Croix, La Spouze

du 15 au 17 août 2019

 

Voici le programme de la prochaine édition du festival qui se tiendra à Saint-Silvain-sous-Toulx, Domeyrot, Toulx-Sainte-Croix et à La Spouze en Creuse.
Se dégage entre autres cette année un thème autour du duo, du dialogue, de l’altérité, de la dispute et de la confrontation :

Hyper Duo (CH)
Lionel Malric (F) & Pak Yan Lau (B)
Nina Garcia (F)
Pascale Berthelot (F)
Christian Wolfarth (CH) & Enrico Malatesta (I)
Isabelle Duthoit (F) & Prune Bécheau (F)
Aurélie Maisonneuve (F)
Sébastien Coste (F)
Hugo Roussel (F)
Marie Bouchacourt (F)
Patricia Ferrara (F)
Ute Wassermann (D) & Birgit Ulher (D)
Frisette (F)

Le programme détaillé sera prochainement mis en ligne sur le site du festival

Copyright © 2019 Association Ryoanji, All rights reserved.
Vous recevez ce bulletin car nous pensons que vous pourriez être intéressé(e) par nos activités. Si tel n’est pas le cas vous pouvez vous désinscrire. Merci.

Our mailing address is:

Association Ryoanji

22 Grande Rue

Jarnages 23140

France

Add us to your address book

This entry was posted in Association Ryoanji.

Comments are closed.