Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Ensemble intercontemporain] Newsletter # avril 19

Le sujet de l’édito vidéo d’avril de Matthias Pintscher ? « In Between » bien sûr,  l’une des productions les plus originales et attendues de la saison, le 12 avril à la Philharmonie de Paris.
 


Pour le metteur en scène Alexander Fahima, l’un des deux concepteurs de cette soirée événement avec le plasticien Nándor Angstenberger, le titre In Between a été choisi en référence à « l’heure bleue, ce moment du jour où la lumière change, où l’on ne saurait dire si l’on est encore la nuit ou déjà le matin. C’est un moment magique car il offre un point de vue différent sur le monde qui nous entoure». Entre musique et installation, la soirée cultivera l’entre-deux tout au long d’un parcours musical entre les différentes scènes disposées, telles des « îles », dans la salle des concerts de la Cité de la musique. Le public pourra circuler librement dans l’espace pour entendre (et voir), sous différents angles, des œuvres tantôt solaires, tantôt crépusculaires. 
Plusieurs fils artistiques seront ainsi tirés allégoriquement, et même littéralement puisque Nándor Angstenberger tissera tout spécialement un véritable cocon de laine dans la salle qui reliera le plafond à divers éléments au sol, dont un piano. Un type d’installation que le plasticien allemand voit comme « une sorte de filet conceptuel qui englobe tout et fait tout tenir ensemble. » 
Vendredi 12 avril, 20h30 Philharmonie de Paris
 
+ entretien avec Alexander Fahima et Nándor Angstenberger
 
+ édito vidéo de Matthias Pintscher sur la soirée « In Between »
 
Autour de ce concert : répétition publique d’Anahit de Giacinto Scelsi
Jeudi 11 avril, 10h à la Cité de la musique – durée environ 1h30
Entrée libre sur réservation auprès de s.cohen@ensembleinter.com
 
Photo : installation en fils de laine de Nándor Angstenberger pour l’Opera Lab Berlin (2016) – DR 
La pulse, en anglais, c’est le pouls, et, en musique, c’est ce mouvement qui l’anime en son cœur : bref, la pulse est aussi vieille, universelle et diverse que la musique elle-même. De ces rythmes entraînants qui donnaient l’élan à la danse, les compositeurs baroques déjà, et Johann Sebastian Bach parmi eux, tirent une première abstraction, laquelle est développée plus avant par les classiques puis les romantiques et jusqu’à György Ligeti qui, dans Hungarian Rock, fait danser le clavecin sur le principe de la chaconne, non sans puiser une part de son inspiration dans des polyrythmies de l’Afrique subsaharienne. Pour les compositeurs contemporains, le rythme n’est plus uniquement l’un des éléments de l’invention, mais le lieu de l’invention elle-même. Et pour ce concert  « Pulse Passion » au vaste programme tout en changement de rythmes, de genres et d’époques les solistes de l’Ensemble intercontemporain retrouveront une nouvelle fois leurs « voisins musiciens » de l’Orchestre de Paris et des Arts Florissants. 
Mardi 2 avril, 20h30 à la Philharmonie de Paris
 
+ éclairage de Jean-Christophe Vervoitte, corniste, sur le programme de ce concert


Concert enregistré par France Musique. À la réécoute pendant 3 ans sur francemusique.fr

Photo – DR  

Depuis plus de dix ans, les solistes de l’Ensemble intercontemporain vont à la rencontre de musiciens de la scène jazz improvisée pour des concerts faisant la part belle à la liberté et à « l’inentendu ». Au programme de cette nouvelle « Intersession » de hors piste musical au Triton, un quartet inédit avec Sébastien Vichard au piano, Vincent Lê Quang au saxophone, Aya Kono au violon et Joe Quitzke à la batterie.
Samedi 13 avril, 20h au Triton, scène de musiques présentes


Concert enregistré par France Musique. À la réécoute pendant 3 ans sur francemusique.fr
 
Photos DR 

Le Encantadas o le avventure nel mare delle meraviglie d’Olga Neuwirth est une œuvre en forme de grande odyssée sonore qui emmène le spectateur de Venise aux îles Galápagos, dans le sillage du grand écrivain américain Herman Melville. Pour la compositrice autrichienne, « c’est surtout l’idée de la traversée incertaine d’un archipel qui est importante : vivre la perception de quelque chose qui pourrait faire partie d’un ensemble, mais qui apparaît dans le même temps comme autonome ». Nouvelle étape dans cette « traversée », la spectaculaire Elbphilharmonie de Hambourg. 
Jeudi 18 avril, 20h à la Elbphilharmonie
 
+ reportage vidéo sur Le Encantadas o le avventure nel mare delle meraviglie d’Olga Neuwirth
 
Photo © EIC
 
Le conte musical Les Aventures de Pinocchio revisite librement l’histoire de Pinocchio, au terme desquelles le plus célèbre des pantins devient un véritable petit garçon. Un cheminement en forme de petit théâtre musical dans lequel les cinq musiciens incarnent les différents personnages qui croisent la route de notre héros, incarné par la jeune soprano Juliette Allen. Ce spectacle pour toute la famille terminera son long parcours commencé fin 2017 à Rouen, les 3, 4 et 5 avril au Théâtre Graslin de  Nantes.

Photo © EIC

Plus actuel, plus pratique et plus riche en contenus pour aller plus loin dans votre découverte de l’univers musical contemporain, notre nouveau site Web est en ligne !

 


This entry was posted in Ensemble intercontemporain.

Comments are closed.