Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Instants chavirés] Vendredi > concerts Dans le désordre I Ce week-end > expositions Jérôme Poret & Julien Clauss

Les Instants Chavirés

Bonjour bonjour

À suivre aux Instants Chavirés en avril, c’est à partir de demain vendredi avec une soirée Dans le désordre et dès maintenant avec les expositions de Jérôme Poret et Julien Clauss.

C O N C E R T S
: : :

vendredi 12 avril / 20h00
> 8 euros sur place (pas de préventes)
# Dans Le Désordre
Orchestra Of Constant Distress (membres de Brainbombs / Skull Sefekts / No Balls)
Arnaud Rivière / Olivier Brisson
II
samedi 20 avril / 20h00
> 12 – 10 euros
# Pilori Prod présente
Rien Virgule / Deadpan / Ellah A Thaun
Préventes
II
mardi 23 avril / 20h00
> entrée libre
# Quasi 2019.3

Hexacave (Paul Laurent & Anton Mobin) /
Tunguska / Vincent Loiret / Montreuil Quasi No
II
jeudi 25 avril / 20h30
> 15 – 13 – 11 euros
# Carte blanche Fred Frith 70 !
Chris Cutler, John Greaves & Fred Frith trio
Préventes (conseillé)
II
vendredi 26 avril / 20h30
> 15 – 13 – 11 euros
# Carte blanche Fred Frith 70 !
Christine Wodrascka, Jean-Yves Evrard, Fred Frith trio
Préventes (conseillé)
II
samedi 27 avril / 20h30
> 15 – 13 – 11 euros
# Carte blanche Fred Frith 70 !
Heike Liss, Bérangère Maximin & Fred Frith trio
Préventes (conseillé)
II
mardi 30 avril / 20h30
> 12 – 10 euros
# Dokidoki présente
Couloir Gang / Descendeur / Yellow Magic Harpsichord
Préventes

R I E N À V O I R
: : :
Projection avant les concerts des 25, 26 & 27 avril de 20h30 à 21h00 :
Émilien Leroy « Floating Sounds »

E X P O S I T I O N S
: : :
Nous accueillons jusqu’au 26 mai, deux projets littéralement dédiés à l’ancienne brasserie Bouchoule, l’espace d’exposition des Instants Chavirés : GROUND NOISE de Julien Clauss et LA TEINTURIÈRE DE LA LUNE de Jérôme Poret.

INSTANTS CHAVIRÉS / ANCIENNE BRASSERIE BOUCHOULE
2 Rue Emile Zola – Montreuil – M°Robespierre
Exposition ouverte du mercredi au dimanche 15h/19h – entrée libre

A B O / A D H
: : :
Profitez de votre venue aux Instants Chavirés pour vous abonner et/ou adhérer à notre association !
Et c’est aussi possible en ligne >
www.instantschavires.com/adhesion-abonnement/

Ami.es abonné.es des Instants Chavirés. Certains concerts au printemps risquent d’afficher complet. Vous bénéficiez toujours d’un tarif préferentiel mais la reservation est indispensable (par mail : jf @ instantschavires.com). Merci !
Notamment, carte blanche Fred Frith, les 25, 26 et 27 avril. Master Musicians of Jajouka le 2 mai. Matmos / John Wiese le 12 juin..

Merci et à très vite !

– - – -
www.instantschavires.com/

MUSIQUE/CONCERTS

vendredi 12 avril 2019

ORCHESTRA OF CONSTANT DISTRESS
ARNAUD RIVIÈRE
OLIVIER BRISSON

Dans Le Désordre est une série de concerts quelque peu distanciés (le dernier date de 2016).
Réseau Paris / Montreuil / Vitry ; sur la route ou sédentaire, c’est dans le désordre et ça le restera jusqu’à nouvel ordre.
Plat, entrée, dessert / entrée, dessert, plat ?
Cette fois-ci au menu, l’épais gang suédois Orchestra Of Constant Distress, première française avec des membres de Brainbombs, No Balls & The Skull Defekts, rien que ça ; le toujours très réfractaire aux surfaces sonores planes : Arnaud Rivière et, Olivier Brisson, à qui l’on doit le très bon « Horizon Capiton » paru l’an dernier sur Nashazphone.
On vous attend nombreux !

Ouverture 20h00
Premier concert à 20h30 précises
8 euros tarif unique sur place
(Pas de préventes pour ce concert)

> >
ORCHESTRA OF CONSTANT DISTRESS

Joachim Nordwall (The Skull Defekts, iDEAL Recordings)
Anders Bryngelsson (Brainbombs, No Balls)
Henrik Rylander (The Skull Defekts, Union Carbide Productions)
Henrik Andersson

Dans le domaine de la musique ou dans tout autre discipline artistique, des concepts tels que la dynamique, la progression, le développement sont utilisés comme jugement esthétique. Pour tout musicien ou compositeur, l’idée de la constitution sonore se manifeste par une crise, toute tentative de plaisir formel implique la suspicion que ce désir n’est jamais le sien.

Dans le cas d’Orchestra Of Constant Distress, cette impasse se traduit par une impulsion de refus dirigée contre toute évolution d’un bruit normatif.

En d’autres termes, la musique d’Orchestra Of Constant Distress est un assemblage de sons catatoniques, de riffs obstinés et de rythmes rigides.

Gracieux et nordique
C’est immanquable.

Passage par Montreuil des suédois juste avant leur concert au Roadburn 2019, avec sous le coude, leur dernier disque paru sur Riot Season records.
Un disque bouillant ou glacial, on ne sait plus !

“Just when you think something is about to happen, it doesn’t.”

riotseasonrecords.bandcamp.com/album/distress-test

> >
ARNAUD RIVIÈRE


© Aurélien Digard

Depuis le début du siècle, Arnaud Rivière (Vitry-Sur-Seine) délaisse les formats et développe l’improvisation bruitiste en solo ou en compagnie de musiciens tels que Roger Turner, Alexandre Bellenger, Mario De Vega, C_C ou de manière plus transversale avec Jérôme Fino. Un besoin de diversité et d’ouverture qui l’amène à être membre de l’ensemble ONCEIM et à tourner régulièrement avec les bordelais d’Api Uiz, entre autres.

Electrophone réparé, table de mixage préparée, disques pour ponceuse, plateaux et couteaux, câbles et pinces de pontage, ressorts, micro contacts, piles. Ça branle, ça vacille, ça menace de s’écrouler.
Et sans compression aucune, c’est comme une lame qui se plante dans ton corps de métal statique.
Rivière joue dans le public, depuis ses viscères. Il en sort les conserves et récupère l’instabilité d’une telle relation. Te voici préparé-e. Aussi, pour le situer dans le spectre de son activisme, Rivière est derrière une multitude de projets et autres errances sonores dont le Sonic Protest.
Thibault Walter / LUFF

http.http.http.http.free.fr/
Live vidéo

> >
OLIVIER BRISSON
« Musique de chambre d’isolement »

Construire un paysage en agençant des sons qui pourraient le constituer. Composer le simulacre plutôt que documenter le réel qui nous échappe. Ça aurait pu s’écrire en chanson, ça s’évoque plutôt avec des sons. Des bandes, des emprunts, des voix et des ressorts, matériaux foutraques et pauvres dans la suite du LP « Horizon Capiton » édité chez Nashazphone, pour une promenade amère dans les couloirs de ce qui devrait être des lieux d’asile.

Un très beau premier disque d’Olivier Brisson (Vert Pituite) qui témoigne avec force et poèsie de son intérêt pour l’art brut, le milieu psychiatrique, le collage et les manipulations de cassettes.
Des K7 autopsiées d’une réalité brute où les témoignages écartelés n’ont pas toujours conscience de leur psychose, où les voix arrachées au support magnétique transportent un vécu dépassant l’imaginable. Des collages tendus où des cris éperdus se frappent sur le cadre d’un piano mou. Des énumérations pour se libérer de l’enfermement, et la chanson comme seule libération possible. Olivier Brisson nous raconte un peu tout cela dans un amoncellement d’enregistrements savamment montés. “Horizon Capiton” ou le futur imposé et rembourré à l’abri du monde d’où émerge une résistance poétique.

Jérôme Noetinger, janvier 2018.

extrait

tarifs
8€ tarif unique
horaires
ouverture des portes 20h00 | concert à 20h30

ARTS VISUELS/RIEN À VOIR

ARTS VISUELS/EXPOSITIONS

du 07 avril au 26 mai 2019

JULIEN CLAUSS – GROUND NOISE
JÉRÔME PORET – LA TEINTURIÈRE DE LA LUNE


7 AVRIL – 26 mai 2019
VERNISSAGE dimanche 7 AVRIL – 15h/21h
_______________________

INSTANTS CHAVIRÉS / ANCIENNE BRASSERIE BOUCHOULE
2 Rue Emile Zola – Montreuil – M°Robespierre
Exposition ouverte du mercredi au dimanche 15h/19h – entrée libre
_______________________

DEUX EXPOSITIONS PERSONNELLES CROISÉES

Au printemps 2019, nous accueillons deux projets littéralement dédiés à l’ancienne brasserie Bouchoule, l’espace d’exposition des Instants Chavirés : GROUND NOISE de Julien Clauss et LA TEINTURIÈRE DE LA LUNE de Jérôme Poret.

Un jeu de temporalités différentes se jouera entre les deux expositions personnelles qui fonctionnent selon les révolutions des têtes de lecture du dispositif sonore de Julien Clauss d’un côté et l’activité de fermentation d’une cuve de houblon, un brassin, placée in situ par Jérôme Poret de l’autre.

A l’instar d’une chambre d’écho, les deux expositions vont augurer des points de jonction et de disjonction, chaque cycle d’activité conditionnant l’expérience des visiteurs. Au programme : amplitude sonore déployée de l’usure du sol et mystère de l’alchimie de la fermentation passé à la loupe !

DOSSIER DE PRESSE
RENDEZ-VOUS DURANT LES EXPOSITIONS

> Dimanche 7 avril – Vernissage en présence des artistes – 15H/21H – ENTRÉE LIBRE
> Dimanche 19 mai – CONCERT IN SITU – JULIEN CLAUSS – 16H – ENTRÉE LIBRE
> Dimanche 26 mai – CONCERT IN SITU – JÉRÔME PORET – 16H – ENTRÉE LIBRE
_______________________


JULIEN CLAUSS
GROUND NOISE

Ground Noise est un projet sonore spécifiquement conçu pour l’espace d’exposition des Instants Chavirés. Il propose en quelque sorte une topographie sonore et active des sols de la brasserie Bouchoule en se fondant sur la lecture en direct des micro-reliefs du sol et leur sonification.
La dalle usée de l’ancienne halle des Instants Chavirés est investie comme matière première d’un dispositif de lecture inspiré de platines vinyles. L’installation concrétise des problématiques d’écriture, de hasard et de support à l’aide de platines à détection laser programmées et traitement analogique modulaire.
L’érosion du sol est envisagée comme une forme d’écriture dans la matière, figurant dans les reliefs la partition d’un paysage sonore qui se déploie dans l’espace d’exposition des Instants Chavirés.
L’installation sonore sera également activée sous forme d’un concert de Julien Clauss l’avant-dernier week-end de l’exposition.

Avec la participation du DICRéAM et le soutien de l’INA GRM, Sick Sensor et de Métalu.
_______________________


JULIEN CLAUSS
Né en 1974, vit et travaille dans les Hautes-Alpes.

Depuis 2001, il réalise des pièces sonores, des sculptures, des installations, des performances, et des dispositifs radiophoniques.
C’est par le son qu’il aborde son travail sculptural, cherchant à mettre la matière sonore en forme et en espace selon différentes techniques. Cette pratique de la sculpture sonore l’amène à penser l’invisible : comment y faire forme, comment composer une étendue, délimiter un espace et avec quelle porosité, et selon quelles modalités organiser la perception physique de cet invisible?

cycliq.org
onentendlirejusquaubout.wordpress.com
108mhz.wordpress.com
meteomondiale.bandcamp.com
julien-clauss.bandcamp.com
t3khn3.bandcamp.com


JÉRÔME PORET
LA TEINTURIÈRE DE LA LUNE

En parallèle du projet GROUND NOISE de Julien Clauss, nous accueillons celui de Jérôme Poret qui fait directement écho à la fonction originelle de l’espace d’exposition des Instants Chavirés, l’ancienne brasserie Bouchoule en y déposant un brassin. En nommant son projet LA TEINTURIÈRE DE LA LUNE ainsi que la bière créée à cette occasion, Jérôme Poret fait directement référence aux alchimistes qu’on désignait comme teinturiers au Moyen Âge. En effet, ce qui intéresse l’artiste est surtout ce processus chimique de fermentation qui agit dans l’obscurité de la cuve. À l’aide d’une caméra, il tente de restituer les mouvements et transformations imperceptibles qui habitent l’espace confiné de la cuve présentée au rez-de-chaussée de la Brasserie.

« Cela se passe dans une ancienne brasserie devenue lieu d’art. Lieu incarnant un savoir-faire, aujourd’hui dédié à la représentation, la brasserie se fait image et s’inscrit dans une nouvelle épaisseur.
Le temps d’un brassin, par l’alchimie de la bière, plusieurs espace-temps et récits vont s’achopper pour faire signe d’eux-mêmes. Des formes naissent de la rencontre entre des amitiés, des pratiques musicales et artisanales dont les processus convergent.
Pensé comme un cycle, le projet est rythmé par l’élaboration d’une bière créée spécifiquement pour le lieu, en collaboration avec Carole et Franck Bellon de l’Atelier de la Bière.
Les habitudes du lieu adopteront une temporalité flottante, liée à ce phénomène de transmutation.
La cuve pleine et ses émissaires accueilleront le public pour le vernissage ;
Voyant ou témoin, un dispositif de captation vidéo et sonore accompagnera la fermentation ;
un second temps avec une période de garde à température ambiante laissera le temps à la bière d’atteindre son plein potentiel, puis, à la fin de l’exposition une vente-dégustation et un concert organisés autour de cette bouteille à la fois multiple et oeuvre éditée.
Gravitant autour de la cuve, les formes habitant le lieu sont imaginées comme autant de variations, d’états d‘une expérience donnée : celle d’une durée exposée, rendue sensible et concrétisée dans la matière. » JP

Remerciements : Frank Le Liboux pour le labo photo du Centre Jean Lurçat à Montreuil, Timothy Mason (tirage photos), Carole et Frank Bellon de l’Atelier de la Bière, Jean Louis Chapuis de Warmgrey (graphisme de l’étiquette), Sybille Raffort pour son assistance.
_______________________


JÉRÔME PORET
Né en 1969, vit et travaille à Verrières-le-Buisson et Paris.

il explore les dimensions événementielles et matérielles du son. Inscrit dans les pratiques musicales dites extrêmes (indus, métal, noise) et leurs esthétiques, l’électro-acoustique, son univers plastique en fait le matériau d’une interaction avec les lieux et les architectures investis. Il les conçoit comme « une structure amplificatrice », émettrice d’un environnement social et artistique donné, à affecter.
Musicien, producteur du label de disque vinyle expérimental LABELLE69, il réalise des pièces sonores, performances, mais aussi des dessins muraux Sonicdrawings, installations, vidéos. Autant de moyens pour donner « forme » au son, entre matière imperceptible (images, fréquences) et objets physiques bien réels.

(Portrait © Timothy Mason)

ctjerome.bandcamp.com
labelle69.com
acousticcameras.org

horaires
ouverture des portes 15H |

Instants Chavirés :
7, rue Richard-Lenoir 93100 Montreuil – France | + 33 1 42 87 25 91 | plan d’accès

L’association Muzziques / Instants Chavirés bénéficie du soutien de la Ville de Montreuil, du Conseil Général de Seine-Saint-Denis, du Ministère de la Culture (DRAC Île-de-France), du Conseil Régional d’Île-de-France, et du concours de la Sacem et du CNV.

Instants Chavires

This entry was posted in Instants chavirés.

Comments are closed.