Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Instants chavirés] Dans une semaine > Fred Frith I ce week-end > Rien Virgule + expositions…

Les Instants Chavirés

Bonjour

Dans une semaine, nous entamons la carte blanche de Fred Frith à l’occasion de ses 70 ans !
Pensez svp aux préventes en ligne (ou résa abo), le concert du 25 est quasi complet.

D’ici là, ce samedi 20, Pilori prod présente la release party de Rien Virgule (membre de France Sauvage, Anne careil, Mathias Pontevia, Jean-Marc Reilla).
Et mardi 23, une nouvelle session Quasi en entrée libre à partir de 20h.

C O N C E R T S
: : :

samedi 20 avril / 20h00
> 12 – 10 euros
# Pilori Prod présente
Rien Virgule / Moyo / Ellah A Thaun
Préventes
II
mardi 23 avril / 20h00
> entrée libre
# Quasi 2019.3

Hexacave (Paul Laurent & Anton Mobin) /
Tunguska / Vincent Loiret / Montreuil Quasi No
II
jeudi 25 avril / 20h30 > Dernières places disponibles
> 15 – 13 – 11 euros
# Carte blanche Fred Frith 70 !
Chris Cutler, John Greaves & Fred Frith trio
Préventes (conseillé)
II
vendredi 26 avril / 20h30
> 15 – 13 – 11 euros
# Carte blanche Fred Frith 70 !
Christine Wodrascka, Jean-Yves Evrard, Fred Frith trio
Préventes (conseillé)
II
samedi 27 avril / 20h30
> 15 – 13 – 11 euros
# Carte blanche Fred Frith 70 !
Heike Liss, Bérangère Maximin & Fred Frith trio
Préventes (conseillé)
II
mardi 30 avril / 20h30
> 12 – 10 euros
# Dokidoki présente
Couloir Gang / Descendeur / Yellow Magic Harpsichord
Préventes

R I E N À V O I R
: : :
Projection avant les concerts des 25, 26 & 27 avril de 20h30 à 21h00 :
Émilien Leroy « Floating Sounds »

E X P O S I T I O N S
: : :
Nous accueillons jusqu’au 26 mai, deux projets littéralement dédiés à l’ancienne brasserie Bouchoule, l’espace d’exposition des Instants Chavirés : GROUND NOISE de Julien Clauss et LA TEINTURIÈRE DE LA LUNE de Jérôme Poret.

INSTANTS CHAVIRÉS / ANCIENNE BRASSERIE BOUCHOULE
2 Rue Emile Zola – Montreuil – M°Robespierre
Exposition ouverte du mercredi au dimanche 15h/19h – entrée libre

AVIS AUX ENSEIGNANTS
Nous organisons des visites commentées et des ateliers de pratique artistique en parallèle des expositions de Julien Clauss et Jérôme Poret.
> du CP au CM2
> jusqu’au 24 mai
Merci de contacter Nina Garcia au 01 42 87 25 91.

A B O / A D H
: : :
Profitez de votre venue aux Instants Chavirés pour vous abonner et/ou adhérer à notre association !
Et c’est aussi possible en ligne >
www.instantschavires.com/adhesion-abonnement/

Ami.es abonné.es des Instants Chavirés. Certains concerts au printemps risquent d’afficher complet. Vous bénéficiez toujours d’un tarif préferentiel mais la reservation est indispensable (par mail : jf @ instantschavires.com). Merci !
Notamment, carte blanche Fred Frith, les 25, 26 et 27 avril. Master Musicians of Jajouka le 2 mai. Matmos / John Wiese le 12 juin..

Merci et à très vite !

– - – -
www.instantschavires.com/

MUSIQUE/CONCERTS

samedi 20 avril 2019

RIEN VIRGULE
ELLAH A. THAUN
MOYO

PILORI présente :
Rien Virgule Release Party
w/ MOYO + Ellah a. Thaun
>
Ouverture 20h00
Concert à 20h30
12 eur plein tarif sur place
10 eur en prévente (lien)
Rejoindre l’event FB

>
RIEN VIRGULE

Quatre mercenaires de Bordeaux.
Dans l’équipe, il y a des musiciens venant d’horizons magiques : France Sauvage, Pousse-Mousse, Ruhland, Mille Bouches, etc.
On est aux frontières : expérimental, bruitiste, transe électronique, psycho-acoustique, lyrique, intense.

lesdisquesdupermafrost.bandcamp.com/

>
ELLAH A. THAUN

Acid folk puissant et envoutant influencé par la contre-culture et les sciences occultes.

ellahathaun.bandcamp.com/

>
MOYO
(DJ set

>

www.facebook.com/piloriprod/

tarifs
12€ plein tarif
10€ prévente et Montreuillois | acheter en ligne
8€ abonnés Instants Chavirés

horaires
ouverture des portes 20h00 | concert à 20h30

mardi 23 avril 2019

Quasi#2019.3
HEXACAVE
VINCENT LOIRET
TUNGUSKA
MONTREUIL QUASI NO

Quasi / Saison 2 / ep 3
Parceque QUASI tout et QUASI mensuel.
QUASI (AKA Q since 2009) est un moment à part et convivial au sein de la programmation des Instants Chavirés. Toujours centré sur la scène expérimentale locale, celle qui a le droit de déraper et de mordre sur les marges, on y découvre, en vrac et empilés, rencontres et formations inédites, tentatives électriques, noise, improv, free, in progress, électroniques… Tout peut quasiment arriver.. ou pas.

RESTAURATION LÉGÈRE SUR PLACE

Ouverture à 20h00 / premier concert à 20h30 précises
ENTRÉE LIBRE

Rejoignez la page QUASI sur FB

>
HEXACAVE


© Diego Chiarlo & Romaric Sobac

Autre nom donne´ a` l’outil “cle´ Allen”; cle´ HC
…Que Anton a empreinte´ et oublie´ de rendre aux Instants Chavire´s lors de son dernier passage !

Duo compose´ de Paul Laurent au magne´to a` bande ste´re´o et Anton Mobin a` la chambre pre´pare´e.
Bien qu’ils se connaissent depuis de nombreuses anne´es, ils de´cident de se re´unir pour la premie`re fois en studio puis sur sce`ne dans un trio autour du musicien japonais Mitsuaki Matsumoto en 2018, et dont l’album est a` paraitre prochainement.

Ce sera donc pour Quasi la premie`re repre´sentation en duo de ces deux orle´anais !Membre actif des groupes Suicide Motorhead, Electrologie, Hors…, Paul L. collabore avec des musiciens comme Se´bastien Hoe¨ltzener, Romaric Sobac, Julien Hariot-Colin, Thomas Charmetant, Paul Dutton, Shoi¨ Extrasystole, Mathias Hubert, Yel Fox… avec des artistes/performeurs comme Sylvie Ungauer, Malik Nejmi, Jean-Pierre Garbisu…

« On est toujours dans des microcosmes avec Anton Mobin, des petites choses qui deviennent audibles, des manipulations qui finissent par cre´er une sorte de trou noir autour duquel tout un monde sonore s’organise et par lequel tout sera aspire´. Tension, respiration, articulation rythmique, matie`re analogique, espace distant. »

Musicien improvisateur et luthier expe´rimental, Anton Mobin de´veloppe ses propres instruments e´lectro- acoustiques depuis 2008 qui ont pour nom ge´ne´rique la « chambre pre´pare´e » et dont la troisie`me version a e´te´ re´compense´ lors du Hugh Davies Project Residency. Anton de´veloppe un large re´seau a` l’international et a su fe´de´rer autour de sa pratique aussi bien les pionniers de la musique improvise´e comme la jeune ge´ne´ration de la sce`ne « New and Improvised Music » en Angleterre.

www.echoecho.fr
antonmobin.blogspot.com

>
LE MONTREUIL QUASI NO

Illustration printanière pour l’orchestre de saison / maison.
Musique improvisée et occultisme de pacotille.

>
TUNGUSKA

TUNGUSKA est la génération d’une importante onde sonore survenue en Siberie centrale.L’énergie, équivalente à plusieurs centaines de fois celles qu’engendreront les explosions des bombes nucléaire d’Hiroshima et Nagasaki, a détruit la forêt sur un rayon de 20 km et fait des dégâts jusqu’à une centaine de km.
C’est aussi la collaboration de Forme Étrangère et JC EX, un duo guitare / tuyauterie amplifiée tout aussi cataclysmique !

formeetrangere.bandcamp.com/
jcex1.bandcamp.com/album/distorsion-from-the-past
vidéo

>
VINCENT LOIRET

(guitare électrique + effets)

Berceuses plus ou moins douces.

horaires
ouverture des portes 20h00 | concert à 20h30
jeudi 25 avril 2019

Carte blanche Fred Frith 1/3
FRED FRITH, CHRIS CUTLER & JOHN GREAVES

Ouverture 20h30
Concert à 21h00
La majorité des places est disponible debout.
Billetterie en ligne ouverte (et conseillée) – 13,49 EUR
www.yesgolive.com/instants-chavires

FRED FRITH
Carte blanche 1/3

Compositeur, improvisateur et multi-instrumentiste anglais, Fred Frith évolue depuis plus de quarante ans dans un univers musical à mi-chemin entre le rock, l’improvisation et la musique contemporaine.
Co-fondateur du mythique groupe anglais underground Henry Cow (1968-78), il déménage à New-York fin des années 70 et entre en contact avec de nombreux musiciens avec lesquels il collabore, tel que John Zorn, Ikue Mori, Tom Cora, Zeena Parkins et Bob Ostertag.
Il est également à l’origine des groupes Art Bears (avec Chris Cutler et Dagmar Krause), Massacre (avec Bill Laswell et Fred Maher) et est membre de Naked City aux côtés de John Zorn, Bill Frisell et Joey Baron, de Skeleton Crew, de Keep the Dog…
En 1990, les cinéastes Nicolas Humbert et Werner Penzel lui consacrent « Step Accross The Border » , un très beau film avec lequel on comprend toute la démarche de ce musicien inlassable, toujours avide de rencontres et d’expérimentation sonore.

Durant ces trois jours a` Montreuil – et pour fêter ses 70 ans ! – il invite quelques figures de la sce`ne improvise´e francaise et internationale, notamment la pianiste Christine Wodrascka, le guitariste Jean-Yves Evrard, des compagnons de longue date, John Greaves et Chris Cutler (Henry Cow), mais aussi Be´range`re Maximin et Heike Liss pour des projets plus transversaux.

www.fredfrith.com/

Une première soirée d’exeption avec deux invités, pionniers de l’expérimentation et qui bousculent les formats depuis les années 70 !

Chris Cutler est un batteur britannique né en 1947 à Washington DC (États-Unis). Membre du groupe rock expérimental Henry Cow durant les années 1970, il a par la suite fait partie de Art Bears et News from Babel. Il rejoint Pere Ubu lors de la reformation du groupe en 1987 et collabore avec de nombreux musiciens, notamment les Residents et joint les guistaristes André Duchesne, René Lussier, Jean-Pierre Bouchard et Claude Fradette pour le premier opus du groupe québécois Les 4 Guitaristes de l’Apocalypso.
Il dirige par ailleurs, le label indépendant Recommended Records, qu’il a fondé en 1978.

www.ccutler.com/


© Bruno Charavet

Né au Pays de Galles en 1950. John Greaves commence à jouer de la basse dans l’orchestre de danse de son père dès ses 13 ans.
1958-71 – Il étudie la littérature à l’Université de Cambridge. Il rencontre Fred Frith et Henry Cow.
Après avoir déménagé à Londres, il signe son premier contrat avec Virgin. Il joue avec Mike Oldfield dans son fameux morceau Tubular Bells.
1976 – Premier album avec ses propres compositions – en collaboration avec Peter Blegvad – Kew Rhöne, enregistré avec et par Carla Bley et Mike Mantler à New York.
1983 – Il s’installe à Paris où il vit toujours. Il y enregistre un grand nombre d’albums, chacun unique en son genre et tous dans un style différent, incluant une trilogie autour de Paul Verlaine (interprétée entre autre par Jeanne Added et Elise Caron), Songs avec la participation de son vieil ami Robert Wyatt et The Trouble with Happiness avec Vincent Courtois et Sophia Domancich..
Récemment, Il a chanté Billie Holiday à Paris au Théâtre du Chatelet et Gabriel Fauré à la Cour d’Honneur du Festival d’Avignon.
Au mois de décembre 2018, il fit partie du concert de Thomas de Pourquery « Petite Histoire Subjective de la Comédie Musicale » à la Philharmonie de Paris. Il est en train d’enregistrer un album de compositions autour de la poésie de Guillaume Apollinaire pour France Musique. Son dernier album, Life Size est dorénavant disponible sur le label Manticore.

www.johngreaves.org.uk/

tarifs
15€ plein tarif
13€ prévente et Montreuillois | acheter en ligne
11€ abonnés Instants Chavirés

horaires
ouverture des portes 20h30 | concert à 21h00 | de 20h30 à 21h00 : Rien à voir

vendredi 26 avril 2019

Carte blanche Fred Frith 2/3
FRED FRITH, CHRISTINE WODRASCKA
& JEAN-YVES EVRARD

Ouverture 20h30
Concert à 21h00
La majorité des places est disponible debout.
Billetterie en ligne ouverte (et conseillée) – 13,49 EUR
www.yesgolive.com/instants-chavires/

FRED FRITH
Carte blanche 2/3

Compositeur, improvisateur et multi-instrumentiste anglais, Fred Frith évolue depuis plus de quarante ans dans un univers musical à mi-chemin entre le rock, l’improvisation et la musique contemporaine.
Co-fondateur du mythique groupe anglais underground Henry Cow (1968-78), il déménage à New-York fin des années 70 et entre en contact avec de nombreux musiciens avec lesquels il collabore, tel que John Zorn, Ikue Mori, Tom Cora, Zeena Parkins et Bob Ostertag.
Il est également à l’origine des groupes Art Bears (avec Chris Cutler et Dagmar Krause), Massacre (avec Bill Laswell et Fred Maher) et est membre de Naked City aux côtés de John Zorn, Bill Frisell et Joey Baron, de Skeleton Crew, de Keep the Dog…
En 1990, les cinéastes Nicolas Humbert et Werner Penzel lui consacrent « Step Accross The Border » , un très beau film avec lequel on comprend toute la démarche de ce musicien inlassable, toujours avide de rencontres et d’expérimentation sonore.

Durant ces trois jours a` Montreuil – et pour fêter ses 70 ans ! – il invite quelques figures de la sce`ne improvise´e francaise et internationale, notamment la pianiste Christine Wodrascka, le guitariste Jean-Yves Evrard, des compagnons de longue date, John Greaves et Chris Cutler (Henry Cow), mais aussi Be´range`re Maximin et Heike Liss pour des projets plus transversaux.

www.fredfrith.com/

Ce soir !
Fred Frith guitare
Christine Wodrascka piano
Jean-Yves Evrard guitare

Ce trio est né à Toulouse, d’une rencontre au musée des Abattoirs. C’est une association détonante de fortes personnalités musicales. À la croisée d’horizons différents, leur musique laisse émerger des sonorités issues du rock et des musiques contemporaines. Leur concert est une aventure toujours renouvelée, une musique de l’instant.


© Xavier Lambours

C’est à l’âge de vingt ans que la pianiste française Christine Wodrascka découvre la musique improvisée. Fascinée par la liberté artistique et l’expressivité qu’offre cette musique de l’instant, elle se spécialise dans l’improvisation libre. Elle se produit sur les scènes françaises et européennes depuis une trentaine d’années et joue et a joué avec des figures emblématiques de la musique improvisée comme Fred Frith, Daunik Lazro, Joëlle Léandre, Evan Parker, Fred Van Hove, Dennis Charles…

Nourrie par la musique contemporaine, en particulier par le minimalisme, Christine Wodrascka croise les univers, notamment dans son duo de piano Iana avec Betty Hovette. Avec une créativité sans limites, elle multiplie les projets dans diverses formations, en duo et trio avec Jean-Yves Evrard, jusque dans l’orchestre au sein de l’Ensemble FM. Elle fait actuellement partie du projet « The Bridge » mené par Alexandre Pierrepont : échange de concerts entre la France et Chicago.

Constamment animée par la volonté d’explorer les possibilités de son instrument, elle a développé sa propre technique pianistique, basée sur l’intention instantanée. Ce qui caractérise son jeu énergétique, parfois qualifié de physique, c’est assurément l’importance qu’elle donne au geste, souvent peu conventionnel.

Héritière de la pensée Cagienne, elle prépare son piano, travaille le timbre avec des objets, diversifiant les modes de jeu, apprivoisant les paysages sonores.

Libre, c’est sûrement le mot qui décrit le mieux la musique de Christine Wodrascka. Pour elle, la liberté est une sensation. La sensation du risque, du saut dans l’inconnu … Inattendue et insaisissable, la pianiste compose la musique en temps réel, guidée par ses diverses sources d’inspiration. Architecture, peinture, formes, volumes, traits, mouvements, matières, langage, mais aussi cascades, pluies ou rivières, une multitude d’éléments enrichissent en permanence l’univers sonore de Christine Wodrascka.

Source

Jean-Yves Evrard est né à la fin des années soixante et par « accident » commence très jeune l’étude de la guitare classique. Vers l’age de 14 ans il découvre encore une fois accidentellement le monde de l’improvisation musicale et de l’art par l’intermédiaire du tromboniste américain Garrett List lors d’un stage d’été. Cette rencontre bouleversante le poussera quelques années plus tard à rentrer, cette fois ci avec ferme volonté, au conservatoire royal de Liège. Durant les années 80 le conservatoire de Liège est un outil pédagogique exceptionnel pensé et porté de toutes ses forces par le compositeur Henri Pousseur, électron libre-penseur de la génération Darmstadt. Jean-Yves Evrard va s’y plonger sans limite et notamment étudier ou plutôt écouter pendant cinq ans le pianiste et compositeur Frédéric Rzewski qui dirige alors la classe de composition. Parallèlement il va travailler le contrepoint au conservatoire d’Amsterdam avec celui qu’il considère toujours comme son maître et ami , le pianiste Misha Mengelberg.

Premiers concerts et enregistrements avec l’ensemble Musique Nouvelles, rencontre avec John Cage, Mauricio Kagel, François Bernard Mâche et beaucoup d’autres… Premiers « Groupes » avec notamment le(merveilleux) percussionniste Pierre Berthet et la (magique) pianiste Geneviève Foccroulle. Premières musiques pour le théâtre, pour la danse, pour des plasticiens ….

Plus de trente années plus tard on peut dire que paradoxalement Jean-Yves Evrard s’est définitivement enfermé dans un monde inclassable et sans limites esthétiques. Fidélité en quelques sortes aux utopies de Henri Pousseur et de ses mentors.

Jean-Yves Evrard a énormément (trop ?) travailler pour le théâtre (et la danse), une centaine de pièces ! Depuis 12 ans il collabore avec le metteur en scène Gantois Arne Sierens, et interprète systématiquement , souvent seul, la musique sur le côté de la scène instaurant une espèce de faux dialogue trompe l’oreille avec les acteurs.. Tournées interminables.

Au fil des années on a quand même pu le croiser avec une innombrable quantité de musiciens improvisateurs, citons par exemple ; Martine Altenbuger(rencontre essentielle selon lui ), Audrey Chen, Barre Phillips, Kent Carter, Misha Mengelberg, Michel Doneda, JL Guionnet,Taku Sugimoto ( brêve rencontre il y a plus de vingt ans mais également déterminante), Peter Jacquemyn, Billy Hart, Christine Wodraska, Fred Frith etc etc

À noter aussi ces temps-ci ; une collaboration pour le moins inattendue avec le très renommé peintre flamand Michael Borremans, de la musique pour les films de l’iconoclaste Thomas Bogaert et la bande son du premier long-métrage de l’énigmatique Bruno DI Rosa.

Jean-Yves Evrard a relativement peu enregistré, ou plutôt on dira, pour faire un clin d’œil à Derek Bailey, qu’il a énormément enregistré mais que peu de disques ont été réalisés …

Jean-Yves Evrard habite presque exclusivement dans la campagne depuis l’enfance et il considère que c’est indissociable de sa pratique artistique.

tarifs
15€ plein tarif
13€ prévente et Montreuillois | acheter en ligne
11€ abonnés Instants Chavirés

horaires
ouverture des portes 20h30 | concert à 21h00 | de 20h30 à 21h00 : Rien à voir

samedi 27 avril 2019

Carte blanche Fred Frith 3/3
FRED FRITH, HEIKE LISS
& BÉRANGÈRE MAXIMIN

Ouverture 20h30
Concert à 21h00
La majorité des places est disponible debout.
Billetterie en ligne ouverte (et conseillée) – 13,49 EUR
www.yesgolive.com/instants-chavires/


© Heike Liss

FRED FRITH
Carte blanche 3/3

Compositeur, improvisateur et multi-instrumentiste anglais, Fred Frith évolue depuis plus de quarante ans dans un univers musical à mi-chemin entre le rock, l’improvisation et la musique contemporaine.
Co-fondateur du mythique groupe anglais underground Henry Cow (1968-78), il déménage à New-York fin des années 70 et entre en contact avec de nombreux musiciens avec lesquels il collabore, tel que John Zorn, Ikue Mori, Tom Cora, Zeena Parkins et Bob Ostertag.
Il est également à l’origine des groupes Art Bears (avec Chris Cutler et Dagmar Krause), Massacre (avec Bill Laswell et Fred Maher) et est membre de Naked City aux côtés de John Zorn, Bill Frisell et Joey Baron, de Skeleton Crew, de Keep the Dog…
En 1990, les cinéastes Nicolas Humbert et Werner Penzel lui consacrent « Step Accross The Border » , un film avec lequel on comprend toute la démarche de ce musicien inlassable, toujours avide de rencontres et d’expérimentation sonore.

Durant ces trois jours a` Montreuil – et pour fêter ses 70 ans ! – il invite quelques figures de la sce`ne improvise´e francaise et internationale, notamment la pianiste Christine Wodrascka, le guitariste Jean-Yves Evrard, des compagnons de longue date, John Greaves et Chris Cutler (Henry Cow), mais aussi Be´range`re Maximin et Heike Liss pour des projets plus transversaux.

Dernier volet de cette carte blanche, avec cette fois-ci un trio aux confins de l’électronique et de l’image.

www.fredfrith.com/


© Marine Dricot

Officiant dans son studio personnel depuis 2008, Bérangère Maximin a développé sa propre approche de l’art sonore et de la musique électroacoustique, composant des pièces denses et immersives à l’impact immédiat. En quatre albums qui ont suscité un intérêt international, elle a révélé un goût pour le mélange de sons hétérogènes avec un sens du détail, une écriture sonore nuancée et dynamique avec le matériau numérique. La musique de Bérangère Maximin engage l’auditeur à considérer les espaces et les textures, l’ambivalence des sons fixés sur support et leurs totales indépendances de leurs sources étant au centre de son travail.

Les oeuvres de la compositrice sont sortis sur Tzadik / Composer Series (USA), Sub Rosa / Framework (BE) et Crammed Discs / Made To Measure (BE). Elle répond également à l’invitation du producteur Craig Leon et contribue à la ré-activation de son label Atlas Realisations (GB) avec un cinquième opus électroacoustique intitulé Frozen Refrains sorti en vinyle en juin 2017.

Bérangère Maximin se produit en concert dans des lieux tels que la Hayward Gallery de Londres, Roulette à New York, le festival FIMAV de Victoriaville au Québec, le festival Présences Electronique, la crypte de la Cathédrale Notre-Dame-de-Paris et le Palais de Tokyo, les Musées d’Art Contemporain de Bordeaux et Strasbourg en France, le Teatro Della Pergola de Florence, le festival Angelica de Bologne, Dampfzentrale à Berne, Ausland et l’Eglise Baptiste de Charlottenburg à Berlin, le Push festival en Suède, le Cafe Oto à Londres parmi d’autres saisons de concerts, festivals et clubs à travers l’Europe, la Chine et l’Amérique du Nord.

Depuis 2010, Bérangère Maximin a également obtenu des commandes et des temps de résidence à l’Ina-GRM (2010, 2011, 2012), dans les studios de EMS à Stockholm (2014), à La Muse En Circuit (2014), Grim-Montévidéo (2010), l’Institut IMEB (France) et a été lauréate du programme ‘Villa Médicis Hors Les Murs’ à New York (Cultures France, 2011)…

www.berangeremaximin.com/

Heike Liss est une artiste multimédia qui s’inspire des gens et du monde qui l’entoure. Son travail a été exposé à l’échelle internationale dans des musées, des galeries et des festivals de cinéma. Elle a collaboré avec les chorégraphes Sonsherée Giles et François Verret, les musicien.nes Ellen Fullman, Marcus Weiss, Caroline Penwarden, GAW et Theresa Wong, les artistes multimédias Ellen Lake, Nomi Talisman et Michael Trigilio, la peintre Soffia Sæmundsdottir et la poète Lyn Hejinian, pour en nommer quelques uns. Depuis 2014, Heike réalise des « live visuals » avec Fred Frith, ainsi que d’autres improvisateurs tels que Ikue Mori, Thea Farhadian et Shelley Hirsch. Elle vit et travaille à Oakland et à Bâle et enseigne l’art transdisciplinaire à l’Universidad Austral de Chile.

heikeliss.com/
heikelisscreativeportraits.com/

tarifs
15€ plein tarif
13€ prévente et Montreuillois | acheter en ligne
11€ abonnés Instants Chavirés

horaires
ouverture des portes 20h30 | concert à 21h00 | de 20h30 à 21h00 : Rien à voir

ARTS VISUELS/RIEN À VOIR

ARTS VISUELS/EXPOSITIONS

du 07 mars au 27 avril 2019

ÉMILIEN LEROY

En mars et en avril, C’est Emilien Leroy (aka Feromil que l’on retrouvera en concert le 14 mars pour la soirée Microlab) qui nous présente ses « floating sounds » qu’on pourra voir et écouter les soirs du 7, 13, 14, 21 mars et du 25 au 27 avril 2019 avant les concerts au 7 rue Richard Lenoir à Montreuil (entrée libre/concerts à suivre payants).

Présentation par lui-même à la troisième personne :

« floating sounds?
floating sounds!
Le son flotte,
Eté 2016, port de dunkerque, des balises sonores font surface, flottent, résonnent et dérivent,dérives sonores.
__________________________

Mr Leroy s’active et s’agite dans différents projets sonores.

il joue le détecteur de métaux dans Feromil, musique électromagnétique et transe d’usine (albums: Gaz Mask Party, Target metal detractor, Poële à frire, Toyota beach, L’île magnétique),
il joue dans Harcelor, duo de poésie noise tropicale des haut fourneaux avec Anna Czapski,
il joue dans Astra Zenecan, duo ou trio de drone à base de sirènes à manivelles amplifiées,
il joue dans De Magnet, avec Renée Deconinck, installations ou enregistrements de collages sonores avec bandes magnétiques d’ici et de là-bas.
il a composé et joué dans les spectacles de danse Lumen, et Farewell avec le danseur/ chorégraphe/commissaire Boivin,
il réalise avec Jérôme Fino, le projet Bouyeah!, film sonore ferroviaire présenté dans une exposition aux Instants il y a quelques années…

Aussi, il réalise depuis 2010 le projet SDP, collection de pièces sonores, vidéos et ciné-concerts, sur des ports (Lisbonne, Annaba, Gdansk, Hamburg, Dakar, Saint-Nazaire, Istanbul, Aliaga, Alang),
il travaille pour les usines Decibel, usines sonores et installations usinesques multiformes de toutes tailles et tous genres, machinerie sonore de tout type (Bunker Phase, Sonic tubes, Usine des dunes, Mono cross overdrive, Floating sounds). »

Plus d’infos : emilienleroy.com

© E.Leroy / Droits réservés

_____________

Le programme-video RIEN À VOIR bénéficie du soutien du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis.

horaires
ouverture des portes 20h30 | concert à 21h
du 07 avril au 26 mai 2019

JULIEN CLAUSS – GROUND NOISE
JÉRÔME PORET – LA TEINTURIÈRE DE LA LUNE


7 AVRIL – 26 mai 2019
VERNISSAGE dimanche 7 AVRIL – 15h/21h
_______________________

INSTANTS CHAVIRÉS / ANCIENNE BRASSERIE BOUCHOULE
2 Rue Emile Zola – Montreuil – M°Robespierre
Exposition ouverte du mercredi au dimanche 15h/19h – entrée libre
_______________________

DEUX EXPOSITIONS PERSONNELLES CROISÉES

Au printemps 2019, nous accueillons deux projets littéralement dédiés à l’ancienne brasserie Bouchoule, l’espace d’exposition des Instants Chavirés : GROUND NOISE de Julien Clauss et LA TEINTURIÈRE DE LA LUNE de Jérôme Poret.

Un jeu de temporalités différentes se jouera entre les deux expositions personnelles qui fonctionnent selon les révolutions des têtes de lecture du dispositif sonore de Julien Clauss d’un côté et l’activité de fermentation d’une cuve de houblon, un brassin, placée in situ par Jérôme Poret de l’autre.

A l’instar d’une chambre d’écho, les deux expositions vont augurer des points de jonction et de disjonction, chaque cycle d’activité conditionnant l’expérience des visiteurs. Au programme : amplitude sonore déployée de l’usure du sol et mystère de l’alchimie de la fermentation passé à la loupe !

DOSSIER DE PRESSE
RENDEZ-VOUS DURANT LES EXPOSITIONS

> Dimanche 7 avril – Vernissage en présence des artistes – 15H/21H – ENTRÉE LIBRE
> Dimanche 19 mai – CONCERT IN SITU – JULIEN CLAUSS – 16H – ENTRÉE LIBRE
> Dimanche 26 mai – CONCERT IN SITU – JÉRÔME PORET – 16H – ENTRÉE LIBRE
_______________________


JULIEN CLAUSS
GROUND NOISE

Ground Noise est un projet sonore spécifiquement conçu pour l’espace d’exposition des Instants Chavirés. Il propose en quelque sorte une topographie sonore et active des sols de la brasserie Bouchoule en se fondant sur la lecture en direct des micro-reliefs du sol et leur sonification.
La dalle usée de l’ancienne halle des Instants Chavirés est investie comme matière première d’un dispositif de lecture inspiré de platines vinyles. L’installation concrétise des problématiques d’écriture, de hasard et de support à l’aide de platines à détection laser programmées et traitement analogique modulaire.
L’érosion du sol est envisagée comme une forme d’écriture dans la matière, figurant dans les reliefs la partition d’un paysage sonore qui se déploie dans l’espace d’exposition des Instants Chavirés.
L’installation sonore sera également activée sous forme d’un concert de Julien Clauss l’avant-dernier week-end de l’exposition.

Avec la participation du DICRéAM et le soutien de l’INA GRM, Sick Sensor et de Métalu.
_______________________


JULIEN CLAUSS
Né en 1974, vit et travaille dans les Hautes-Alpes.

Depuis 2001, il réalise des pièces sonores, des sculptures, des installations, des performances, et des dispositifs radiophoniques.
C’est par le son qu’il aborde son travail sculptural, cherchant à mettre la matière sonore en forme et en espace selon différentes techniques. Cette pratique de la sculpture sonore l’amène à penser l’invisible : comment y faire forme, comment composer une étendue, délimiter un espace et avec quelle porosité, et selon quelles modalités organiser la perception physique de cet invisible?

cycliq.org
onentendlirejusquaubout.wordpress.com
108mhz.wordpress.com
meteomondiale.bandcamp.com
julien-clauss.bandcamp.com
t3khn3.bandcamp.com


JÉRÔME PORET
LA TEINTURIÈRE DE LA LUNE

En parallèle du projet GROUND NOISE de Julien Clauss, nous accueillons celui de Jérôme Poret qui fait directement écho à la fonction originelle de l’espace d’exposition des Instants Chavirés, l’ancienne brasserie Bouchoule en y déposant un brassin. En nommant son projet LA TEINTURIÈRE DE LA LUNE ainsi que la bière créée à cette occasion, Jérôme Poret fait directement référence aux alchimistes qu’on désignait comme teinturiers au Moyen Âge. En effet, ce qui intéresse l’artiste est surtout ce processus chimique de fermentation qui agit dans l’obscurité de la cuve. À l’aide d’une caméra, il tente de restituer les mouvements et transformations imperceptibles qui habitent l’espace confiné de la cuve présentée au rez-de-chaussée de la Brasserie.

« Cela se passe dans une ancienne brasserie devenue lieu d’art. Lieu incarnant un savoir-faire, aujourd’hui dédié à la représentation, la brasserie se fait image et s’inscrit dans une nouvelle épaisseur.
Le temps d’un brassin, par l’alchimie de la bière, plusieurs espace-temps et récits vont s’achopper pour faire signe d’eux-mêmes. Des formes naissent de la rencontre entre des amitiés, des pratiques musicales et artisanales dont les processus convergent.
Pensé comme un cycle, le projet est rythmé par l’élaboration d’une bière créée spécifiquement pour le lieu, en collaboration avec Carole et Franck Bellon de l’Atelier de la Bière.
Les habitudes du lieu adopteront une temporalité flottante, liée à ce phénomène de transmutation.
La cuve pleine et ses émissaires accueilleront le public pour le vernissage ;
Voyant ou témoin, un dispositif de captation vidéo et sonore accompagnera la fermentation ;
un second temps avec une période de garde à température ambiante laissera le temps à la bière d’atteindre son plein potentiel, puis, à la fin de l’exposition une vente-dégustation et un concert organisés autour de cette bouteille à la fois multiple et oeuvre éditée.
Gravitant autour de la cuve, les formes habitant le lieu sont imaginées comme autant de variations, d’états d‘une expérience donnée : celle d’une durée exposée, rendue sensible et concrétisée dans la matière. » JP

Remerciements : Frank Le Liboux pour le labo photo du Centre Jean Lurçat à Montreuil, Timothy Mason (tirage photos), Carole et Frank Bellon de l’Atelier de la Bière, Jean Louis Chapuis de Warmgrey (graphisme de l’étiquette), Sybille Raffort pour son assistance.
_______________________


JÉRÔME PORET
Né en 1969, vit et travaille à Verrières-le-Buisson et Paris.

il explore les dimensions événementielles et matérielles du son. Inscrit dans les pratiques musicales dites extrêmes (indus, métal, noise) et leurs esthétiques, l’électro-acoustique, son univers plastique en fait le matériau d’une interaction avec les lieux et les architectures investis. Il les conçoit comme « une structure amplificatrice », émettrice d’un environnement social et artistique donné, à affecter.
Musicien, producteur du label de disque vinyle expérimental LABELLE69, il réalise des pièces sonores, performances, mais aussi des dessins muraux Sonicdrawings, installations, vidéos. Autant de moyens pour donner « forme » au son, entre matière imperceptible (images, fréquences) et objets physiques bien réels.

(Portrait © Timothy Mason)

ctjerome.bandcamp.com
labelle69.com
acousticcameras.org

horaires
ouverture des portes 15H |

ATELIERS

du 10 avril au 24 mai 2019

VISITES – ATELIERS SCOLAIRES
expositions J.Poret & J.Clauss
menés par JÉRÔME PORET

JULIEN CLAUSS – « GROUND NOISE »
JÉRÔME PORET – « LA TEINTURIÈRE DE LA LUNE »

Au printemps 2019, nous accueillons deux projets littéralement dédiés à l’ancienne brasserie Bouchoule, l’espace d’exposition des Instants Chavirés. Un jeu de temporalités différentes se jouera entre les deux expositions personnelles qui fonctionnent selon les révolutions des têtes de lecture du dispositif sonore de Julien Clauss d’un côté et l’activité de fermentation d’une cuve de houblon, un brassin, placée in situ par Jérôme Poret de l’autre.

À l’instar d’une chambre d’écho, les deux expositions vont augurer des points de jonction et de disjonction, chaque cycle d’activité conditionnant l’expérience des visiteurs.
Au programme : amplitude sonore déployée de l’usure du sol et mystère de l’alchimie de la fermentation passé à la loupe !

En écho à cette double exposition, Jérôme Poret conçoit et propose un atelier de pratique artistique reprenant les thèmes centraux des deux installations. Cet atelier permet aux enfants de découvrir de manière ludique et pédagogique les enjeux des oeuvres présentées, chaque session inclut une visite commentée de l’exposition.

INFOS PRATIQUES :
Durée : 2h (10h – 12h ou 14h – 16h)
Participants : classes entières d’élémentaire, ou groupes de centres de loisirs.
Tarif : 2€ / enfant (accompagnateurs : gratuit)
Lieu : INSTANTS CHAVIRES, Ancienne brasserie Bouchoule
2 rue Emile Zola – Montreuil (M°Robespierre)

Jérôme Poret propose aux élèves une série de courts ateliers entre expériences scientifiques et création plastique. Les enfants pourront expérimenter eux mêmes certains processus créatifs, physiques ou chimiques de l’énergie présente dans l’exposition de manière visible ou invisible.

Détails des ateliers:
#1 FERMENTATION : l’énergie transforme la matière.
Dans « la teinturière de la lune » une cuve de houblon, un brassin, est installée dans l’espace d’exposition, la bière se fabrique en début d’exposition redonnant au lieu son statut originnel de brasserie. La bière ensuite est mise en bouteille dans lequel le fermant travaille. Ici l’artiste s’intéresse surtout au processus biochimique de fermentation qui agit dans l’obscurité de la cuve dont il tente de restituer les mouvements et transformations imperceptibles à l’aide d’une caméra.
Lors de cet atelier les enfants sont invités à faire fermenter une matière et à observer sa transformation progressive à partir de la levure comme un processus énergétique. Les levures sont des champignons microscopiques unicellulaires qui entrent dans la fabrication de nombreux aliments comme la bière, le pain, etc…

#2 CYANOTYPE : l’énergie lumineuse comme révélateur.
Les élèves reprendront le principe des photogrammes de Jérôme Poret et pourront produire des images photographiques en direct grace à une solution pour cyanotype et une exposition à la lumière. Il s’agira de découvrir le principe même de la photographie, le rôle de la lumière et sa fonction révélatrice, celui de l’impression en négatif.

#3 ÉCOUTER LA MATIÈRE : l’énergie sonore et l’air.
Cette expérience favorisera une entrée ludique dans l’installation sonore de Julien Clauss qui propose une mise en sons des micro-reliefs du sol de la brasserie bouchoule.
L’enjeu est de découvrir les caractéristiques physiques du son et de sa propagation via la pratique. Comment passe-t-il de l’objet qui le produit à nos oreilles ?
Est-ce qu’il voyage seulement dans l’air ou peut-il aussi voyager dans l’eau ou au travers d’un objet solide ?

- – - -
CONTACT / RÉSERVATIONS :
Nina GARCIA
nina@instantschavires.com

Instants Chavirés :
7, rue Richard-Lenoir 93100 Montreuil – France | + 33 1 42 87 25 91 | plan d’accès

L’association Muzziques / Instants Chavirés bénéficie du soutien de la Ville de Montreuil, du Conseil Général de Seine-Saint-Denis, du Ministère de la Culture (DRAC Île-de-France), du Conseil Régional d’Île-de-France, et du concours de la Sacem et du CNV.

This entry was posted in Instants chavirés.

Comments are closed.