Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Instants chavirés] Reflexio > Bill Nace, Samara Lubelski / Tony Buck, Michiyo yagi > ChFrdégnr > Cette semaine aux Instants Chavirés

Les Instants Chavirés

Bonjour

Ce soir, dernière séance du cycle de conférences Reflexio avec Seijiro Murayama, c’est à 18h30 en entrée libre aux Instants Chavirés.
Deux soirées de concerts à suivre cette semaine : double duo jeudi Bill Nace (Body/Head) & Samara Lubelski – Tony Buck (The Necks) & Michiyo Yagi.
Puis vendredi : retour du cycle infernal de la Chanson Française Dégénérée avec une programmation inavouable.
L’exposition de Jérôme Poret et Julien Clauss se poursuit et vous pouvez lire un article à ce sujet paru dans l’Humanité du 6 mai :
www.humanite.fr/art-contemporain-chavirante-brasserie-montreuil-671783
Jérôme Poret sera présent dans l’exposition ce mercredi 8 mai pour présenter la productiuon spéciale « La Teinturière De La Lune ».

C O N C E R T S
: : :

jeudi 9 mai / 20h30
> 13 – 11 – 9 euros
En partenariat avec le festival Musique Action (Vandœuvre-lès-Nancy)
Bill Nace & Samara Lubelski
Tony Buck & Michiyo Yagi
Préventes
ll
vendredi 10 mai / 20h00
> 10 euros tarif unique sur place
# Chsn Frncs Dgnr présente
Kabbale Bukkake / Damien Schultz / Neige Morte
ll
mardi 14 mai / 20h30
> 13 – 11 – 9 euros
eRikm & Anthony Pateras
Dieb 13 & Burkhard Stangl
+ projection :
« In Trout We Dust » – Dieter Kovacic (2018 – 34 min)
Préventes
ll
jeudi 16 mai / 20h00
> 12 – 10 euros
# Le Cabanon présente
Horla (diffusion : « Deux Mouvements »)
Melcór (live) / yvanko (live)
Préventes
ll
vendredi 17 mai / 20h30
> 13 – 11 – 9 euros
Hen Ogledd
(Richard Dawson, Rhodri Davies, Dawn Bothwell & Sally Pilkington)
Faune
(Guilhem Lacroux & Jacques Puech)
Préventes
ll
dimanche 19 mai / 16h00 – Ancienne Brasserie Bouchoule (espace d’exposition)
> entrée libre
Julien Clauss
ll
mardi 21 mai / 20h00
> entrée libre
#Quasi 2019.4
Stan Grimbert & Lasson / Montreuil Quasi No /
Undress / Autocastration
ll
dimanche 26 mai / 16h00 – Ancienne Brasserie Bouchoule (finissage de l’exposition !)
> entrée libre
Jérôme Poret
ll
mardi 28 mai / 20h30
> 15 – 13 – 11 euros
Chris Corsano, Richard Youngs & David Maranha (trio)
Christian Wallumrød & Kim Myhr (duo)
Préventes
ll
mercredi 29 mai / 20h00
> 10 – 8 euros
# Arrache-toi un oeil! présente
Big I Brave / My Disco / Tu Brüles Mon Esprit
Préventes

C O N F É R E N C E
: : :
Dernière séance du Cycle de conférences Reflexio, consacré aux arts sonores et sound studies
Mardi 7 mai aux Instants Chavirés à 18h30, en entrée libre
Seijiro Murayama
L’interface improvisateur-instrument
Cycle dirigé par Matthieu Saladin

R I E N À V O I R
: : :
En mai et en juin, sera projeté — THEN A FILM de Barbara Breitenfellner, une oeuvre inédite de l’artiste qui s’inscrit dans le cadre de son exposition personnelle au Centre Photographique d’Île-de-France (CPIF) à Pontault-Combault (voir ci-après).

Un film à voir les soirs de concerts les 9, 17, 20, 28 mai & les 4, 6, 12, 27, 28 juin 2019 de 20h30 à 21h (entrée libre/concerts à suivre payants).

E X P O S I T I O N S
: : :
Nous accueillons jusqu’au 26 mai, deux projets littéralement dédiés à l’ancienne brasserie Bouchoule, l’espace d’exposition des Instants Chavirés : GROUND NOISE de Julien Clauss et LA TEINTURIÈRE DE LA LUNE de Jérôme Poret.

INSTANTS CHAVIRÉS / ANCIENNE BRASSERIE BOUCHOULE
2 Rue Emile Zola – Montreuil – M°Robespierre
Exposition ouverte du mercredi au dimanche 15h/19h – entrée libre

AVIS AUX ENSEIGNANTS
Nous organisons des visites commentées et des ateliers de pratique artistique en parallèle des expositions de Julien Clauss et Jérôme Poret.
> du CP au CM2
> jusqu’au 24 mai
Merci de contacter Nina Garcia au 01 42 87 25 91.

A B O / A D H
: : :
Profitez de votre venue aux Instants Chavirés pour vous abonner et/ou adhérer à notre association !
Et c’est aussi possible en ligne >
www.instantschavires.com/adhesion-abonnement/

Merci et à très vite !

– - – -
www.instantschavires.com/

MUSIQUE/CONCERTS

mardi 07 mai 2019

REFLEXIO 2019 ~6
Conférence
SEIJIRO MURAYAMA
18h30 aux Instants Chavirés

Seijiro Murayama,
L’interface improvisateur-instrument

Un instrument de musique est un outil pratique, utile, que l’on manipule ou « instrumentalise » pour jouer de la musique déjà inscrite grosso modo dans cet objet et son mode d’emploi. Pour cette raison, ne serait-il pas plus indiqué d’avoir recours à l’idée de détournement pour improviser de façon non-idiomatique ? Cette idée de détournement est-elle utile ? L’idée même de l’utilité est-elle utile pour la pratique de l’improvisation ? N’y a-t-il pas d’autres rapports possibles entre un joueur et son instrument que celui du sujet manipulant un objet ? Et si oui, quels sont-ils ? Ne vaudrait-il pas mieux, afin de faciliter la pratique de l’improvisation, utiliser des objets de la vie quotidienne pouvant produire des sons sympathiques et à partir desquels il serait possible d’inverser le processus de la production musicale, son rapport aux sons ? Vaut-il la peine d’utiliser le courant électrique, sa belle stabilité et sa continuité, sans se soucier de l’amplification, des moteurs, en gommant la question de la mort (soudaine) ?

Seijiro Murayama est improvisateur (percussions et voix) et compositeur. Il a toujours porté un intérêt artistique non négligeable à l’improvisation, y compris dans le processus du travail de composition électroacoustique. Sa démarche est basée sur une attention soutenue à l’espace, au lieu, à l’énergie du public et à la qualité´ du silence.
– - – -

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Cette conférence a lieu aux Instants Chavirés
7 rue Richard Lenoir 93100 Montreuil
M° Robespierre (M9)
- – - -

Cycle de conférences arts sonores et sound studies,
organisé par l’université Paris 8, les Instants Chavirés et Synesthésie – MMaintenant
dirigé par Matthieu Saladin
Février – Mai 2019

Toute propagation du son s’accompagne d’une réflexion acoustique, dès lors que l’onde sonore rencontre une surface qui en partie l’absorbe et en partie la réfléchit. Dérivant de ce principe, le cycle Reflexio propose une série de conférences où les paroles d’artistes, de musiciens et de chercheurs s’offrent à la réflexion partagée, dans des moments d’échange où les énoncés de chacun et chacune deviennent autant d’échos d’échos. De l’audio-naturalisme à l’occultisme sonore, en passant par l’écoute des ondes électromagnétiques, un théâtre de poche, la présence performative des actions éphémères et le détournement des instruments dans l’improvisation, ces conférences abordent quelques-unes des préoccupations qui animent, aujourd’hui, les pratiques et la recherche dans les arts sonores, les musiques expérimentales et les sound studies.

avec
05.02 : Marc Namblard, La pratique audio-naturaliste, entre art et science.
11.02 : Christina Kubisch, L’inaudible.
26.02 : Philippe Baudouin, Fréquences occultes. Une brève incursion dans les marges de la radio.
12.03 : Anne Le Troter, La bouche, c’est une poche.
09.04 : Esther Ferrer, Le son marque le temps.
07.05 : Seijiro Murayama, L’interface improvisateur-instrument.


horaires
ouverture des portes 18h30 |
jeudi 09 mai 2019

SAMARA LUBELSKI & BILL NACE
MICHIYO YAGI & TONY BUCK

>
SAMARA LUBELSKI & BILL NACE

Très éloignés du drone lustré et velouté, Samara Lubelski (violon amplifié) et Bill Nace (guitariste de Body/Head) s’engouffrent dans les artères sinueuses d’un déploiement électrique plutôt abrasif.
Il se passe mille choses à l’abri de la lumière, les scintillements et les mouvements sonores y sont plus denses et inquiétants !

Samara Lubelski évolue dans les soubassements de l’avant-garde new-yorkaise depuis la fin des années 90. Autrice d’une dizaine d’albums solo, elle joue par ailleurs avec Marcia Bassett, le collectif allemand Metabolismus et a été membre de Chelsea Light Moving, le groupe de Thurston Moore.
Originaire du Massachusetts, Bill Nace a du collaboré avec la quasi totalité des artistes expérimentaux que compte cet État et bien au delà. Pour preuve : Michael Morley, Mats Gustafsson, Joe McPhee, Chris Corsano, Jooklo Duo, Chris Cooper, John Truscinski, Greg Kelley, Jake Meginsky, Jessica Rylan, Paul Flaherty, Wally Shoup…
La partie emergée de son travail est son duo avec Kim Gordon : Body/Head.
Il dirige Open Mouth, un label aux tirages limités, qui documente ses collaborations et celles de musiciens précédemment cités.

openmouthrecords.blogspot.com/
www.samaralubelski.com
samaralubelski.bandcamp.com

>
MICHIYO YAGI & TONY BUCK

Créé à l’édition 2018 du Festival Météo à Mulhouse, la beauté hypnotique de ce nouveau duo a résonné jusqu’ici.

On connaît Tony Buck (batterie, percussions) pour ses nombreux projets d’improvisation (récemment avec Magda Mayas, Dave Brown) et, dans des sphères plus larges, comme batteur des inclassables The Necks.
Parallèlement, on le retrouvait dans les années 90, derrière les fûts des excellents Kletka Red.
C’est la première fois que la japonaise Michiyo Yagi se produit aux Instants Chavirés.
Michiyo Yagi est une virtuose des pratiques transversales de la harpe japonaise traditionnelle, plus connue sous le nom de koto.
Plus précisément, elle joue de deux kotos : l’un à 21 cordes électriques, l’autre à 17 cordes basses.
L’ouverture de sa pratique l’amène à jouer aussi bien dans des contextes de musique contemporaine, d’improvisation libre, de jazz d’avant-garde ou de rock progressif.
Son premier disque solo a été produit par John Zorn sur son label Tzadik en 1999.
Depuis, elle a collaboré avec une multitude incroyable de musiciens, toutes générations et origines confondues : Peter Brötzmann, Paal Nilssen-Love, Elliott Sharp, Ingebrigt Håker Flaten, Joe McPhee, Akira Sakata, Lasse Marhaug, et Nils Petter Molvær, Chris Corsano, Mette Rasmussen, Jon Irabagon, Giovanni Di Domenico…

Nouveau duo donc, et on peut s’attendre à une musique épurée, précise, toujours en dehors des conventions ; une musique improvisée à la narration très forte.

www.tony-buck.com
www.thenecks.com
www.michiyoyagi.com

>
Un concert présenté en partenariat avec le Festival Musique Action (Vandœuvre-lès-Nancy) et avec le soutien de l’ONDA.

tarifs
13€ plein tarif
11€ prévente et Montreuillois | acheter en ligne
9€ abonnés Instants Chavirés

horaires
ouverture des portes 20h30 | concert à 21h00 | de 20h30 à 21h00 : Rien à voir

vendredi 10 mai 2019

DAMIEN SCHULTZ
KABBALE BUKKAKE
NEIGE MORTE

chanson_française_dégénérée_présente_à_les_instants_chavirés
Une soirée manifestment autour de la poésie.
>
Ouverture 20h00
Premier concert à 20h30
10 euros tarif unique sur place

>
DAMIEN SCHULTZ

Free voice

« La poésie sonore c’est le passé, d’ailleurs Bernard Heidsieck est mort. Damien Schultz est vivant, Damien Schultz est l’avenir du passé. »

« Son art ? Les mots. Il les clame, les répète, les superpose, les crie et les vit. Absurde, épileptique mais toujours musical Damien Schultz fait résonner ses mots partout en France et en Europe depuis maintenant une quinzaine d’années. »

« Just him with a microphone and his lyric sheets turning into some trancelike speech-monster pacing an incredible speed with his mouth. No effects, no sampling », a dit de lui Sudden Infant.

Damien Schultz vient de sortir son premier album solo studio chez Trace :
tracelabel.bandcamp.com/

>
KABBALE BUKKAKE

Freecore

« Gaël Angelis est ingénieur du son, bidouilleur de machines et de dispositifs, batteur solo ou au sein de diverses formations plus ou moins éphémères & plus ou moins portées sur le bruit dont Kill et Carbon Sink. Le label Entrefer poursuit, avec Magali Sanheira, ces rapprochements entre musique expérimentale et art contemporain : entrefer.bandcamp.com »

« Joachim Montessuis écoute et joue toutes sortes de bruits. Ses performances sont comme des poèmes-codes où l’amplification, le cri, la lecture et la transe ont toute leur place. Collaborations nombreuses (Phill Niblock, Charlemagne Palestine, Julien Ottavi), et éditions inespérées sur son label Erratum (www.erratum.org). Dernièrement : duo avec Julien Ottavi, solo de drone médiéval ; à venir : Unglee Izi, Gaël Segalen. »

« Gaël Angelis + Joachim Montessuis = Kabbale Bukkake. Ce sera leur 4e concert. »

vidéo

>
NEIGE MORTE

Free Black

« Tabassage systématique, psalmodie inintelligible, ralentissement soudain, double pédale, riffs biscornus et basse marteau-piqueur. Et cette voix grasse, hurlée. »

« Bâtard de noir métal cru et sale, de noise et d’expé, qui flirtent avec drone et crust. On oublie les déguisements en corpse et la déco tête de mort, on pense au permafrost, à la noirceur, au désordre sans retenue. »

neigemorte.bandcamp.com/
www.neigemorte.org/

tarifs
10€ tarif unique
horaires
ouverture des portes 20h00 | concert à 20h30

ARTS VISUELS/RIEN À VOIR

ARTS VISUELS/EXPOSITIONS

du 07 avril au 26 mai 2019

JULIEN CLAUSS – GROUND NOISE
JÉRÔME PORET – LA TEINTURIÈRE DE LA LUNE


7 AVRIL – 26 mai 2019
VERNISSAGE dimanche 7 AVRIL – 15h/21h
_______________________

INSTANTS CHAVIRÉS / ANCIENNE BRASSERIE BOUCHOULE
2 Rue Emile Zola – Montreuil – M°Robespierre
Exposition ouverte du mercredi au dimanche 15h/19h – entrée libre
_______________________

DEUX EXPOSITIONS PERSONNELLES CROISÉES

Au printemps 2019, nous accueillons deux projets littéralement dédiés à l’ancienne brasserie Bouchoule, l’espace d’exposition des Instants Chavirés : GROUND NOISE de Julien Clauss et LA TEINTURIÈRE DE LA LUNE de Jérôme Poret.

Un jeu de temporalités différentes se jouera entre les deux expositions personnelles qui fonctionnent selon les révolutions des têtes de lecture du dispositif sonore de Julien Clauss d’un côté et l’activité de fermentation d’une cuve de houblon, un brassin, placée in situ par Jérôme Poret de l’autre.

A l’instar d’une chambre d’écho, les deux expositions vont augurer des points de jonction et de disjonction, chaque cycle d’activité conditionnant l’expérience des visiteurs. Au programme : amplitude sonore déployée de l’usure du sol et mystère de l’alchimie de la fermentation passé à la loupe !

DOSSIER DE PRESSE
RENDEZ-VOUS DURANT LES EXPOSITIONS

> Dimanche 7 avril – Vernissage en présence des artistes – 15H/21H – ENTRÉE LIBRE
> Dimanche 19 mai – CONCERT IN SITU – JULIEN CLAUSS – 16H – ENTRÉE LIBRE
> Dimanche 26 mai – CONCERT IN SITU – JÉRÔME PORET – 16H – ENTRÉE LIBRE
_______________________


JULIEN CLAUSS
GROUND NOISE

Ground Noise est un projet sonore spécifiquement conçu pour l’espace d’exposition des Instants Chavirés. Il propose en quelque sorte une topographie sonore et active des sols de la brasserie Bouchoule en se fondant sur la lecture en direct des micro-reliefs du sol et leur sonification.
La dalle usée de l’ancienne halle des Instants Chavirés est investie comme matière première d’un dispositif de lecture inspiré de platines vinyles. L’installation concrétise des problématiques d’écriture, de hasard et de support à l’aide de platines à détection laser programmées et traitement analogique modulaire.
L’érosion du sol est envisagée comme une forme d’écriture dans la matière, figurant dans les reliefs la partition d’un paysage sonore qui se déploie dans l’espace d’exposition des Instants Chavirés.
L’installation sonore sera également activée sous forme d’un concert de Julien Clauss l’avant-dernier week-end de l’exposition.

Avec la participation du DICRéAM et le soutien de l’INA GRM, Sick Sensor et de Métalu.
_______________________


JULIEN CLAUSS
Né en 1974, vit et travaille dans les Hautes-Alpes.

Depuis 2001, il réalise des pièces sonores, des sculptures, des installations, des performances, et des dispositifs radiophoniques.
C’est par le son qu’il aborde son travail sculptural, cherchant à mettre la matière sonore en forme et en espace selon différentes techniques. Cette pratique de la sculpture sonore l’amène à penser l’invisible : comment y faire forme, comment composer une étendue, délimiter un espace et avec quelle porosité, et selon quelles modalités organiser la perception physique de cet invisible?

cycliq.org
onentendlirejusquaubout.wordpress.com
108mhz.wordpress.com
meteomondiale.bandcamp.com
julien-clauss.bandcamp.com
t3khn3.bandcamp.com


JÉRÔME PORET
LA TEINTURIÈRE DE LA LUNE

En parallèle du projet GROUND NOISE de Julien Clauss, nous accueillons celui de Jérôme Poret qui fait directement écho à la fonction originelle de l’espace d’exposition des Instants Chavirés, l’ancienne brasserie Bouchoule en y déposant un brassin. En nommant son projet LA TEINTURIÈRE DE LA LUNE ainsi que la bière créée à cette occasion, Jérôme Poret fait directement référence aux alchimistes qu’on désignait comme teinturiers au Moyen Âge. En effet, ce qui intéresse l’artiste est surtout ce processus chimique de fermentation qui agit dans l’obscurité de la cuve. À l’aide d’une caméra, il tente de restituer les mouvements et transformations imperceptibles qui habitent l’espace confiné de la cuve présentée au rez-de-chaussée de la Brasserie.

« Cela se passe dans une ancienne brasserie devenue lieu d’art. Lieu incarnant un savoir-faire, aujourd’hui dédié à la représentation, la brasserie se fait image et s’inscrit dans une nouvelle épaisseur.
Le temps d’un brassin, par l’alchimie de la bière, plusieurs espace-temps et récits vont s’achopper pour faire signe d’eux-mêmes. Des formes naissent de la rencontre entre des amitiés, des pratiques musicales et artisanales dont les processus convergent.
Pensé comme un cycle, le projet est rythmé par l’élaboration d’une bière créée spécifiquement pour le lieu, en collaboration avec Carole et Franck Bellon de l’Atelier de la Bière.
Les habitudes du lieu adopteront une temporalité flottante, liée à ce phénomène de transmutation.
La cuve pleine et ses émissaires accueilleront le public pour le vernissage ;
Voyant ou témoin, un dispositif de captation vidéo et sonore accompagnera la fermentation ;
un second temps avec une période de garde à température ambiante laissera le temps à la bière d’atteindre son plein potentiel, puis, à la fin de l’exposition une vente-dégustation et un concert organisés autour de cette bouteille à la fois multiple et oeuvre éditée.
Gravitant autour de la cuve, les formes habitant le lieu sont imaginées comme autant de variations, d’états d‘une expérience donnée : celle d’une durée exposée, rendue sensible et concrétisée dans la matière. » JP

Remerciements : Frank Le Liboux pour le labo photo du Centre Jean Lurçat à Montreuil, Timothy Mason (tirage photos), Carole et Frank Bellon de l’Atelier de la Bière, Jean Louis Chapuis de Warmgrey (graphisme de l’étiquette), Sybille Raffort pour son assistance.
_______________________


JÉRÔME PORET
Né en 1969, vit et travaille à Verrières-le-Buisson et Paris.

il explore les dimensions événementielles et matérielles du son. Inscrit dans les pratiques musicales dites extrêmes (indus, métal, noise) et leurs esthétiques, l’électro-acoustique, son univers plastique en fait le matériau d’une interaction avec les lieux et les architectures investis. Il les conçoit comme « une structure amplificatrice », émettrice d’un environnement social et artistique donné, à affecter.
Musicien, producteur du label de disque vinyle expérimental LABELLE69, il réalise des pièces sonores, performances, mais aussi des dessins muraux Sonicdrawings, installations, vidéos. Autant de moyens pour donner « forme » au son, entre matière imperceptible (images, fréquences) et objets physiques bien réels.

(Portrait © Timothy Mason)

ctjerome.bandcamp.com
labelle69.com
acousticcameras.org

horaires
ouverture des portes 15H |
du 02 mai au 28 juin 2019

BARBARA BREITENFELLNER
— THEN A FILM

© B.Breitenfellner / Droits réservés

En mai et en juin, sera projeté — THEN A FILM de Barbara Breitenfellner, une oeuvre inédite de l’artiste qui s’inscrit dans le cadre de son exposition personnelle au Centre Photographique d’Île-de-France (CPIF) à Pontault-Combault (voir ci-après).

Un film à voir les soirs de concerts les 2, 9, 17, 28 mai & les 4, 6, 12, 27, 28 juin 2019 au 7 rue Richard Lenoir, Montreuil de 20h30 à 21h (entrée libre/concerts à suivre payants).
__________________

Barbara Breitenfellner est ne´e en 1969 a` Kufstein (Autriche). Elle vit et travaille aujourd’hui a` Berlin (Allemagne). Apre`s des e´tudes a` la Glasgow School of Art, elle a participe´ a` de nombreuses expositions personnelles et collectives, principalement en Allemagne, en Autriche et en France. Ses oeuvres sont pre´sentes dans des collections publiques et prive´es dans le monde entier.

Ses collages, se´rigraphies et installations se concentrent sur la production d’images inspire´s de ses notes nocturnes recensant ses re^ves. Pluto^t que d’utiliser une perspective psychanalytique, elle s’inte´resse a` la (re)construction de l’onirique entre figuration et abstraction, re´duction formelle et suggestion e´rotique, critique institutionnelle et ironie conceptuelle, tout en questionnant les frontie`res entre re´alite´ et imagination.

__________________


Barbara Breitenfellner
Exposition du 2 mai au 13 juillet 2019

> Vernissage le samedi 11 mai 2019 à 15h
> Rencontre dialoguée Samedi 22 juin à 15h avec Barbara Breitenfellner et Florian Ebner, modération de J. Emil Sennewald.
DOSSIER DE PRESSE

Centre Photographique d’Île-de-France (CPIF)
107 avenue de la République 77340 Pontault-Combault
www.cpif.net

© B.Breitenfellner / Droits réservés

_____________

Le programme-vidéo RIEN À VOIR bénéficie du soutien du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis.

tarifs
12€ plein tarif
10€ prévente et Montreuillois
8€ abonnés Instants Chavirés

horaires
ouverture des portes 20h30 | concert à 21h

ATELIERS

du 10 avril au 24 mai 2019

VISITES – ATELIERS SCOLAIRES
expositions J.Poret & J.Clauss
menés par JÉRÔME PORET

JULIEN CLAUSS – « GROUND NOISE »
JÉRÔME PORET – « LA TEINTURIÈRE DE LA LUNE »

Au printemps 2019, nous accueillons deux projets littéralement dédiés à l’ancienne brasserie Bouchoule, l’espace d’exposition des Instants Chavirés. Un jeu de temporalités différentes se jouera entre les deux expositions personnelles qui fonctionnent selon les révolutions des têtes de lecture du dispositif sonore de Julien Clauss d’un côté et l’activité de fermentation d’une cuve de houblon, un brassin, placée in situ par Jérôme Poret de l’autre.

À l’instar d’une chambre d’écho, les deux expositions vont augurer des points de jonction et de disjonction, chaque cycle d’activité conditionnant l’expérience des visiteurs.
Au programme : amplitude sonore déployée de l’usure du sol et mystère de l’alchimie de la fermentation passé à la loupe !

En écho à cette double exposition, Jérôme Poret conçoit et propose un atelier de pratique artistique reprenant les thèmes centraux des deux installations. Cet atelier permet aux enfants de découvrir de manière ludique et pédagogique les enjeux des oeuvres présentées, chaque session inclut une visite commentée de l’exposition.

INFOS PRATIQUES :
Durée : 2h (10h – 12h ou 14h – 16h)
Participants : classes entières d’élémentaire, ou groupes de centres de loisirs.
Tarif : 2€ / enfant (accompagnateurs : gratuit)
Lieu : INSTANTS CHAVIRES, Ancienne brasserie Bouchoule
2 rue Emile Zola – Montreuil (M°Robespierre)

Jérôme Poret propose aux élèves une série de courts ateliers entre expériences scientifiques et création plastique. Les enfants pourront expérimenter eux mêmes certains processus créatifs, physiques ou chimiques de l’énergie présente dans l’exposition de manière visible ou invisible.

Détails des ateliers:
#1 FERMENTATION : l’énergie transforme la matière.
Dans « la teinturière de la lune » une cuve de houblon, un brassin, est installée dans l’espace d’exposition, la bière se fabrique en début d’exposition redonnant au lieu son statut originnel de brasserie. La bière ensuite est mise en bouteille dans lequel le fermant travaille. Ici l’artiste s’intéresse surtout au processus biochimique de fermentation qui agit dans l’obscurité de la cuve dont il tente de restituer les mouvements et transformations imperceptibles à l’aide d’une caméra.
Lors de cet atelier les enfants sont invités à faire fermenter une matière et à observer sa transformation progressive à partir de la levure comme un processus énergétique. Les levures sont des champignons microscopiques unicellulaires qui entrent dans la fabrication de nombreux aliments comme la bière, le pain, etc…

#2 CYANOTYPE : l’énergie lumineuse comme révélateur.
Les élèves reprendront le principe des photogrammes de Jérôme Poret et pourront produire des images photographiques en direct grace à une solution pour cyanotype et une exposition à la lumière. Il s’agira de découvrir le principe même de la photographie, le rôle de la lumière et sa fonction révélatrice, celui de l’impression en négatif.

#3 ÉCOUTER LA MATIÈRE : l’énergie sonore et l’air.
Cette expérience favorisera une entrée ludique dans l’installation sonore de Julien Clauss qui propose une mise en sons des micro-reliefs du sol de la brasserie bouchoule.
L’enjeu est de découvrir les caractéristiques physiques du son et de sa propagation via la pratique. Comment passe-t-il de l’objet qui le produit à nos oreilles ?
Est-ce qu’il voyage seulement dans l’air ou peut-il aussi voyager dans l’eau ou au travers d’un objet solide ?

- – - -
CONTACT / RÉSERVATIONS :
Nina GARCIA
nina@instantschavires.com

CONFÉRENCES

mardi 07 mai 2019

REFLEXIO 2019 ~6
Conférence
SEIJIRO MURAYAMA
18h30 aux Instants Chavirés

Seijiro Murayama,
L’interface improvisateur-instrument

Un instrument de musique est un outil pratique, utile, que l’on manipule ou « instrumentalise » pour jouer de la musique déjà inscrite grosso modo dans cet objet et son mode d’emploi. Pour cette raison, ne serait-il pas plus indiqué d’avoir recours à l’idée de détournement pour improviser de façon non-idiomatique ? Cette idée de détournement est-elle utile ? L’idée même de l’utilité est-elle utile pour la pratique de l’improvisation ? N’y a-t-il pas d’autres rapports possibles entre un joueur et son instrument que celui du sujet manipulant un objet ? Et si oui, quels sont-ils ? Ne vaudrait-il pas mieux, afin de faciliter la pratique de l’improvisation, utiliser des objets de la vie quotidienne pouvant produire des sons sympathiques et à partir desquels il serait possible d’inverser le processus de la production musicale, son rapport aux sons ? Vaut-il la peine d’utiliser le courant électrique, sa belle stabilité et sa continuité, sans se soucier de l’amplification, des moteurs, en gommant la question de la mort (soudaine) ?

Seijiro Murayama est improvisateur (percussions et voix) et compositeur. Il a toujours porté un intérêt artistique non négligeable à l’improvisation, y compris dans le processus du travail de composition électroacoustique. Sa démarche est basée sur une attention soutenue à l’espace, au lieu, à l’énergie du public et à la qualité´ du silence.
– - – -

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Cette conférence a lieu aux Instants Chavirés
7 rue Richard Lenoir 93100 Montreuil
M° Robespierre (M9)
- – - -

Cycle de conférences arts sonores et sound studies,
organisé par l’université Paris 8, les Instants Chavirés et Synesthésie – MMaintenant
dirigé par Matthieu Saladin
Février – Mai 2019

Toute propagation du son s’accompagne d’une réflexion acoustique, dès lors que l’onde sonore rencontre une surface qui en partie l’absorbe et en partie la réfléchit. Dérivant de ce principe, le cycle Reflexio propose une série de conférences où les paroles d’artistes, de musiciens et de chercheurs s’offrent à la réflexion partagée, dans des moments d’échange où les énoncés de chacun et chacune deviennent autant d’échos d’échos. De l’audio-naturalisme à l’occultisme sonore, en passant par l’écoute des ondes électromagnétiques, un théâtre de poche, la présence performative des actions éphémères et le détournement des instruments dans l’improvisation, ces conférences abordent quelques-unes des préoccupations qui animent, aujourd’hui, les pratiques et la recherche dans les arts sonores, les musiques expérimentales et les sound studies.

avec
05.02 : Marc Namblard, La pratique audio-naturaliste, entre art et science.
11.02 : Christina Kubisch, L’inaudible.
26.02 : Philippe Baudouin, Fréquences occultes. Une brève incursion dans les marges de la radio.
12.03 : Anne Le Troter, La bouche, c’est une poche.
09.04 : Esther Ferrer, Le son marque le temps.
07.05 : Seijiro Murayama, L’interface improvisateur-instrument.


horaires
ouverture des portes 18h30 |

Instants Chavirés :
7, rue Richard-Lenoir 93100 Montreuil – France | + 33 1 42 87 25 91 | plan d’accès

L’association Muzziques / Instants Chavirés bénéficie du soutien de la Ville de Montreuil, du Conseil Général de Seine-Saint-Denis, du Ministère de la Culture (DRAC Île-de-France), du Conseil Régional d’Île-de-France, et du concours de la Sacem et du CNV.

Instants Chavires

This entry was posted in Instants chavirés.

Comments are closed.