Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Futurs composés] Tribune France Musique / Création musicale : des missions sans émissions ?


TRIBUNE FRANCE MUSIQUE
CRÉATION MUSICALE :
DES MISSIONS SANS ÉMISSIONS ?

CRÉATION MUSICALE :
DES MISSIONS SANS ÉMISSIONS ?

Dans la lignée de la pétition « Pour le maintien de la création musicale à l’antenne de France Musique », qui réunit déjà plus de 21 900 signataires sur change.org, nous faisons paraître une tribune qui souligne l’inquiétude de l’ensemble du secteur quant à la place de la création musicale sur les ondes du service public. Cent compositeur.trice.s, directeur.trice.s de structures de diffusion de la musique, artistes, orchestres et ensembles musicaux, réseaux et fédérations professionnels de la musique ont tenu à figurer parmi les premiers signataires pour faire entendre leur voix.
Par cette tribune, nous demandons à être reçus par les directions de Radio France et de France Musique afin d’échanger de façon constructive sur la place qui sera accordée demain à la création musicale à Radio France.

« Actrices et acteurs de la culture, des musiques de création, directrices et directeurs d’établissements culturels, d’orchestres et d’opéras, de centres de création, de festivals et d’ensembles, compositrices et compositeurs, musiciennes et musiciens — nous tous, auditrices et auditeurs d’une radio que nous aimons et que nous défendons — souhaitons signifier notre inquiétude à la présidence de Radio France et à la direction de France Musique, alors qu’une mauvaise rumeur parvient à nos oreilles.

L’ensemble des émissions spécifiquement consacrées aux musiques et aux créateurs d’aujourd’hui disparaîtrait de la grille de France Musique à la rentrée prochaine, à savoir : L’Expérimentale (lundi, 23h00-0h00), Le Cri du patchwork (mardi, 23h00-0h00), Le Portrait contemporain (mercredi, 23h00-0h00), À l’improviste (jeudi, 23h00-0h00), Tapage nocturne (vendredi, 23h00-0h00), Ocora-Couleurs du monde (samedi, 22h00-23h00). Six émissions, soit six heures de diffusion hebdomadaire, couvrant toute la diversité des musiques de création, seraient remplacées par une seule et même émission d’une durée de deux heures. Concomitamment, le volume de captation de concerts donnés dans les salles et les festivals sur tout le territoire national serait fortement amputé, dégradant ainsi la capacité de la chaîne à se faire l’écho de la vie artistique en région.

Notre intention à travers cette tribune n’est nullement de défendre une vision « immobiliste ». Le champ des musiques d’aujourd’hui connaît lui-même une phase de reconfiguration extraordinaire, pour une grande part positive et souhaitable pour l’ensemble du secteur musical. Cette redéfinition observée à l’échelle nationale et internationale — des musiques écrites aux pratiques improvisées, en passant par les approches scéniques ou les jeunes cultures numériques/ électroniques — est le signe d’un mouvement générationnel, qui, plutôt que d’être ignoré, doit être accompagné par tous ceux pour qui la création musicale est une « mission ».

Radio France a su être le garant de la réception des artistes vivants depuis de longues décennies et le promoteur de tous les courants esthétiques. Votre grande Maison est de ce fait dotée d’une richesse artistique et historique sans pareille. France Musique, pour sa part, est à la fois un vecteur de plaisirs et de découvertes intarissables pour ses auditrices et ses auditeurs, un dispositif de médiation adossé aux savoir-faire uniques de ses collaborateurs, une ressource essentielle pour celles et ceux qui sont engagés dans l’éducation, et désormais un modèle en termes d’accessibilité des contenus au sein de l’écosystème digital de la Maison de la Radio. Pour toutes ces raisons, et bien d’autres encore, Radio France et France Musique sont des partenaires indispensables pour les salles et les festivals, les ensembles et les artistes.

La création musicale est une branche que vos missions vous appellent à soutenir et que les nôtres nous appellent à faire fructifier. Cet engagement mutuel, dont la symbiose est certes toujours fragile, est primordial aujourd’hui. Si la chaîne doit connaître une mutation — ce sur quoi nous pouvons nous accorder —, celle-ci peut selon nous être opérée en restant à l’écoute de toutes les sensibilités, et dans le respect des engagements collectifs en matière de démocratisation culturelle et d’accessibilité des arts. C’est la raison pour laquelle nous tenions aujourd’hui à vous alerter : faire disparaître ces espaces d’exposition d’une création qui n’a peut-être jamais été aussi foisonnante contredit violemment la politique publique à laquelle nous tenons, celle qui, en soutenant et médiatisant la diversité artistique, nous protège des phénomènes de concentration économique. Une actualité qui tend à rendre le monde sonore de demain sans aspérité ni relief, où les médias seront engorgés par des musiques tristement standardisées.

Par cette tribune, nous demandons à être reçus par les directions de Radio France et de France Musique afin d’échanger de façon constructive sur la place qui sera accordée demain à la création musicale à Radio France.« 

[...]

Lire la suite de la tribune
Signer la pétition
Martine Duverger, déléguée générale : martine.duverger@futurscomposes.com
Julia Boutard, chargée de communication : julia.boutard@futurscomposes.com

 
Facebook
Twitter
Website
Futurs Composés, réseau national de la création musicale
9, rue Édouard Vaillant 93100 Montreuil
www.futurscomposes.com

Fixe : +33 1 77 32 23 19
Portable : +33 6 37 57 19 59

© 2019 Futurs Composés, All rights reserved.

This entry was posted in Futurs composés.

Comments are closed.