Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Instants chavirés] 25, 26, 27 & 28 juin > 4 concerts > Fin de saison aux Instants Chavirés !



 
Les Instants Chavirés
Bonjour à toutes et tous

Et nous y voici, notre semaine de fin de saison avec une belle série de quatre concerts !
On vous attend nombreux, on fera en sorte de vous tenir au frais.

Dès demain mardi, la soirée Quasi, toujours en antrée libre et à partir de 20h.
Mercedi : Vice de Forme invitre Daniel Menche autres autres, Jeudi, nouveau trio de Joe McPhee avec Klaus Kugel et John Edwards et on en profitera pour fêter les 80 ans de ce grand monsieur qu’est Joe McPhee !
Enfin, vendredi, on pourra toujours se défendre en prétendant que c’est la chaleur qui rend un peu zinzin, dernier concert avec le collectif culte bruitiste To Live and Shave in L.A (Tom Smith, Lurch X & Rat Bastard), un duo claquettes / surface rotative avec Anna Gaïotti et Pascal Battus et Carrageenan (1/2 Pizza Noise Mafia). olala !
Dernières diffusions également, dans le cadre de Rien à voir, 2 diff du film de Barbara Breitenfellner, juste avant les concerts des 27 et 28 juin.
À noter : son exposition au Centre Photographique d’Ile-de-France est visible jusqu’au 13 juillet (plus d’infos : www.cpif.net/fr/programme/barbara-breitenfellner_1)

Tous les détails ci-dessous.

Un grand merci à vous toutes et tous pour votre curiosité et votre fidélité tout au long de cette saison.

Passez un bel été et RDV (toute cette semaine aux Instants…) et dès le 13 septembre !

C O N C E R T S
: : :

mardi 25 juin / 20h00
> entrée libre
#Quasi 2019.5
Ciguë / Montreuil Quasi No /
Marie Klock / Octave Magescas

mercredi 26 juin / 20h30
> 13 – 11 euros
#Microlab présente Vice de Forme #4
Daniel Menche / Point Invisible / Tzii
Préventes

jeudi 27 juin / 20h30
> 13 – 11 – 9 euros
Joe McPhee, John Edwards & Klaus Kugel
Préventes

vendredi 28 juin / 20h00
> 13 – 11 – 9 euros
To Live and Shave In L.A
Carrageenan
TTTT (Pascal Battus & Anna Gaïotti)
Préventes

– - – -
www.instantschavires.com/

MUSIQUE/CONCERTS

mardi 25 juin 2019

Quasi#2019.5
CIGUË
MARIE KLOCK
MONTREUIL QUASI NO
OCTAVE MAGESCAS

Quasi / Saison 2 / ep 5
Parceque QUASI tout et QUASI mensuel.
QUASI (AKA Q since 2009) est un moment à part et convivial au sein de la programmation des Instants Chavirés. Toujours centré sur la scène expérimentale locale, celle qui a le droit de déraper et de mordre sur les marges, on y découvre, en vrac et empilés, rencontres et formations inédites, tentatives électriques, noise, improv, free, in progress, électroniques… Tout peut quasiment arriver.. ou pas.

RESTAURATION LÉGÈRE SUR PLACE

Ouverture à 20h00 / premier concert à 20h30 précises
ENTRÉE LIBRE

Rejoignez la page QUASI sur FB

>
CIGUË


Indus rural / drone approximatif
Appelée Ciguë des Anciens ou parfois Ciguë de Socrate, cette plante sauvage herbacée pousse dans les friches, les haies, les zones abandonnées et incultes, les décombres. Extrêmement toxique, la ciguë a également des effets analgésiques.
Remède et poison, peut contenir des traces de M[[O]]ON.

Soundcloud

>
OCTAVE MAGESCAS


Forgotten folklore of a nonexistent hometown

Après quelques passages aux soirées Cmptrmthmtcs et dans l’émission Main Courante, Octave Magescas propose des moments d’improvisation éthérées nourries de field recordings et de nappes bleues.

Soundcloud
octavemagescas.tumblr.com/

>
MARIE KLOCK


Marie Klock chantera des chansons approximatives accompagnée d’un synthétiseur usagé tout à fait ridicule. Ses domaines de compétences s’étendent de l’entomologie à la scatologie et parfois les deux en même temps.
Les personnes qui aiment Marie Klock aiment également : fromage de tête, Xanax, « Le Plus Grand Cabaret du Monde »

vidéo
FB

>
MONTREUIL QUASI NO

© Anaïs Ang

Dernière occurence de la récurence Quasi No.
5ème prise d’assaut de l’orchestre maison.
On espère une évolution sans progrès.
Compositions et improvisations toujours axées électroniques, analogiques, modulaires et violonesque.

FB
fixe vidéo

horaires
ouverture des portes 20h00 | concert à 20h30
jeudi 27 juin 2019

JOE MCPHEE, JOHN EDWARDS & KLAUS KUGEL

© photomusix C. Marx

Attention : Poésie et free jazz du 21ème siècle en cette année 2019 qui marque les 80 ans de ce grand Monsieur qu’est Joe McPhee !
Une belle leçon d’audace et de partage est à prévoir !

Joe McPhee sax, trompette
John Edwards contrebasse
Klaus Kugel batterie

« The music played here is « just XXIst century free jazz », but played at the highest possible level, with emotions and feeling erupting from the scene like lava from an exploding volcano. … the whole album is magnifique!!! »
– Maciej Lewenstein, 2018

Compositeur, poète et multi-instrumentiste (saxophones, clarinette alto, trompette, trombone à piston), Joe McPhee est né en 1939 à Miami.
En 1968, il commence à travailler le saxophone. En 1971, il enregistre en live avec Clifford Thornton pour son Survival Unit II. Depuis, il poursuit ses recherches musicales dans les domaines de l’improvisation, de la composition et d’études conceptuelles englobant les aspects acoustiques et électroniques de la musique. Ces recherches lui valent aujourd’hui une reconnaissance mondiale.
À partir des années 80, il joue alors avec de nombreux musiciens européens. Il créé notamment le Joe McPhee Po Music3 dans lequel on retrouve notamment André Jaume, Irène Schweizer, Pierre Favre, Radu Malfatti, Raymond Boni, ou Urs Leimgruber. Il joue également avec les musiciens Daunik Lazro, Claude Tchamitchian, Evan Parker ou Jérôme Bourdellon. Il rencontre aussi au cours de cette decennie, Pauline Oliveros. Il se produira et enregistrera plusieurs albums avec son groupe, le Deep Listening Band.
Depuis 1998, il joue au sein du Trio X avec Jay Rosen et Dominic Duval.
À la fin des années 90, il intègre le Peter Brötzmann Chicago Tentet aux côtés de Peter Brötzmann, Fredrick Lonberg-Holm, Hamid Drake, Jeb Bishop, Johannes Bauer, Ken Vandermark, Kent Kessler, Mars Williams, Mats Gustafsson et Michael Zerang et plus récemment avec Decoy et en duo avec Chris Corsano.

Né en 1959 en Allemagne, Klaus Kugel est un batteur hyper actif dans les circuits de jazz moderne et contemporain.
Il a étudié à l’école de jazz de Munich. Depuis 1989, il a attiré l’attention par le biais de projets avec Petras Vysniauskas, Karl Berger, Tomasz Stanko, Charlie Mariano, Kent Carter, Michel Pilz, Théo Jorgensmann, Kenny Wheeler, Vyacheslav Ganelin, Bobo Stenson, Glen Moore, Steve Swell, Sabir Mateen, Robert Dick , Peter Evans, Perry Robinson, Hilliard Greene, John Lindberg, Gerd Dudek, William Parker, Bobby Few, Roy Campbell, Jemeel Moondoc, Waclaw Zimpel, Mars Williams, Charles Gayle, Conny Bauer, Ken Vandermark…
Au cours des 30 dernières années, il a donné de nombreux concerts et est apparu dans des festivals en Europe, aux pays baltes, au Canada, aux États-Unis, en Syrie, au Japon, au Mexique, en Russie, en Chine, en Ukraine, en Azerbaïdjan et en Israël.

John Edwards débute la basse en 1987. Dès 1990, il joue ses premiers concerts de musique improvisée avec des musiciens tels que Roger Turner, Lol Coxhill, Maggie Nicols, Phil Minton. Entre 1990 et 1995, il est membre de trois groupes : B-Shops For The Poor, The Honkies et GOD.
Depuis 1995, il est devenu un pilier de la scène d’improvisation londonienne… il donne entre 150 et 200 concerts par an et on compte parmi ses collaborateurs réguliers, Evan Parker, Veryan Weston, Steve Noble, Mark Sanders…
Dernièrement, un disque du trio avec Sophie Agnel et Steve Noble est sorti sur ONJazz records et un nouveau trio s’est formé, toujours avec Steve Noble et avec Antoine Chessex au saxophone.

www.mcphee.edwards.kugel-trio.com/
joemcphee.com/
www.efi.group.shef.ac.uk/musician/medwards.html
www.klauskugel.com/

tarifs
13€ plein tarif
11€ prévente et Montreuillois | acheter en ligne
9€ abonnés Instants Chavirés

horaires
ouverture des portes 20h30 | concert à 21h00 | de 20h30 à 21h00 : Rien à voir

vendredi 28 juin 2019

TO LIVE AND SHAVE IN L.A
CARRAGEENAN
TTTT

! Dernier concert de la saison !

Ouverture 20h00
Premier concert à 20h30.
Préventes en ligne (11,49 EUR) en suivant ce lien :
www.yesgolive.com/instants-chavires/

>
TO LIVE AND SHAVE IN L.A

Rat Bastard / Tom Smith / Lurch X

To Live and Shave in L.A. est une des anti institutions les plus vitales et les plus déconcertantes de la musique expérimentale, aux côtés de Merzbow, Sun City Girls et Whitehouse.
Formé à Miami Beach, Floride, en 1990 (en même temps que ses pairs du sud de la Floride, Harry Pussy), le groupe a effectué d’innombrables tournées et publié une quantité indécente d’enregistrements, décrits en ces termes par le New York Times : « follement inaccessibles, focalisés sur les constructions brouillées et enchevêtrées ».

Tom Smith et Frank « Rat Bastard » Falestra sont les seuls membres permanents du gang et ils s’entourent pour chaque tournée de quelques spécimens de la nébuleuse avant-garde.
Vétérans non répertoriés, bizarreries multimédias et autres figures erratiques, l’imprévisibilité oblige constamment To Live and Shave in L.A à réinventer sa musique.

Pour cette cuvée 2019, Le collectif qui entre dans sa 29 ème année, invite Lurch X, guitariste performeuse du duo primitif noise Guttersnipe de Leeds.
Et on comprend pourquoi elle rejoint ce casting troublé et définitivement anormal.

Traquenard post-noise ou sévérité improvisée de l’activisme ?

« If there’s one thing Smith and Falestra enjoy more than the subversion of their audience’s expectations, it’s the subversion of their own. »

On notera que Rat Bastard est une figure de l’anti musique américaine, à l’origine de Laundry Room Squelchers et du festival International Noise Conferences.

« He’s been playing improvised noise on guitar and bass and electric violin in an unsavory part of town at a lovable shithole called Churchill’s pretty much every Thursday night since 1983. »

Tom Smith, est aussi une figure à part de l’underground américain, un temps membre de Pussy Galore puis de Peach of Immortality. Il vit en Allemagne depuis 2008.

Ont participé à To Live And Shave In L.A (non exhaustif) :
Ben Wolcott, Weasel Walter, Thurston Moore, Nondor Nevai, Mark Morgan, Don Fleming, Chris Grier, Andrew W.K., Graham Moore, Andrew Barranca, Liz Armstrong, Balazs Pandi, Joke Lanz, Mark Shellhaas, Patrick Spurlock, Matt Mitchell…

toliveandshaveinla.bandcamp.com/
tomsmithksv.bandcamp.com/
Interview 2018

>
CARRAGEENAN


Projet électronique au long cours de Matthieu Levet (Bruxelles) qu’on a pu voir par ailleurs collaborer avec Jonkie Moordkuil (Vermisst Susi), Thibault Gondard (Pizza Noise Mafia), Lemones & Christophe Clébard (Crash Toto) et Ernesto Gonzàlez (Carcass Identity). Tout seul il en profite pour sombrer un peu plus dans le néant d’une musique électronique et indus dans laquelle les mélodies laissent plus de place à des rythmes marteleurs et infinis.

Cassettes parues sur Tanzprocesz, Golden Lab, Honneur de La Police, Kerm.
Premier LP « Let’s Go There » paru en 2018 sur Cold Moss.

Nouvel album à paraitre sur Czaszka Records (CIA Debutante, Abby Lee Tee)

Concerts en Angleterre, Europe, Chine, Japon, tournées en compagnie de Bear Bones Lay Low, Accou, Spoils & Relics, CIA debutante, Descendeur, Új Bála.

carrageenan.bandcamp.com/
soundcloud.com/carrageenan

>
TTTT

© David Lantran

Pascal Battus surfaces rotatives
Anna Gaïotti claquettes et voix

Duo abrasif où chacun cherche à se fondre dans la grinche de l’autre. À corps perdus évidemment, ils ratissent leurs gestes sur les matériaux. L’un routine et fait crier les objets trouvés, l’autre gueule, grésille de la gorge et des pieds, démantibule sa danse. Grêle sur un toit de tôle !

Artiste sonore,improvisateur, compositeur Pascal Battus développe une pratique du son plus attentive au geste sonore, à l’écoute et à la situation qui les détermine qu’à un instrument défini : le pick-up de guitare(micro de guitare sans guitare),les surfaces rotatives, la guitare « environnée » (guitare électrique sur table + micro contact + objets divers + électronique), la percussion (objets amplifiés ou non)… Nombreux enregistrements avec entre autres Bertrand Gauguet, Christine Abdelnour, Seijiro Murayama, Dafne, Vicente-Sandoval, Alfred Costa Monteiro, Jean-Luc Guionnet…

pbattus.free.fr/

Anna Gaïotti est née 1985 et vit à Paris.
Elle est performeuse chorégraphe et écrivain, elle fait des ponts entre l’écriture poétique et le corps érotique. Elle frotte sa voix et sa pratique des claquettes (tap dance) à la musique noise. Elle déploie le clown sexuel, la colère saturée et l’amour de la danse sur scène, sur papier.
Ces dernières années, elle a travaillé auprès de Phia Ménard (SAISON SÈCHE, 2018), Mark Tompkins (LE PRINTEMPS, 2015, et BAMBI, 2017), Véronique Aubouy (Annemarie SCHWARZENBACH, 2017), elle est chorégraphe et performeuse associée aux plasticiennes Amélie Giacomini Laura Sellies depuis 2014 (Salon de Montrouge, Palais de Tokyo, Biennale de Dakar, BF15, Biennale Lyon).
Elle a performé avec Jean-Luc Guionnet, Sophie Agnel, Sebastian Rivas, Yann Joussein, Pascal Battus, Olivier Benoît, Jean-Marc Chapoulie, André S Labarthe, Sarah Blum, Vierge Noir E, Joël Andrianomearisoa, en Europe et au Japon.
Sa poésie est publiée chez l’Échappée Belle édition.
En 2019, elle commence un travail d’étnochoréologie sur les danses de certaines tribus de la vallée de l’Omo en Ethiopie.

cargocollective.com/annagaiotti/

tarifs
13€ plein tarif
11€ prévente et Montreuillois | acheter en ligne
9€ abonnés Instants Chavirés

horaires
ouverture des portes 20h00 | concert à 20h30 | de 20h00 à 20h30 : Rien à voir

ARTS VISUELS/RIEN À VOIR

ARTS VISUELS/EXPOSITIONS

du 02 mai au 28 juin 2019

BARBARA BREITENFELLNER
— THEN A FILM

© B.Breitenfellner / Droits réservés

En mai et en juin, sera projeté — THEN A FILM de Barbara Breitenfellner, une oeuvre inédite de l’artiste qui s’inscrit dans le cadre de son exposition personnelle au Centre Photographique d’Île-de-France (CPIF) à Pontault-Combault (voir ci-après).

Un film à voir les soirs de concerts les 2, 9, 17, 28 mai & les 4, 6, 12, 27, 28 juin 2019 au 7 rue Richard Lenoir, Montreuil de 20h30 à 21h (entrée libre/concerts à suivre payants).
__________________

Barbara Breitenfellner est née en 1969 à Kufstein (Autriche). Elle vit et travaille aujourd’hui à Berlin (Allemagne). Après des études à la Glasgow School of Art, elle a participé à de nombreuses expositions personnelles et collectives, principalement en Allemagne, en Autriche et en France. Ses oeuvres sont présentes dans des collections publiques et privées dans le monde entier.

Ses collages, sérigraphies et installations se concentrent sur la production d’images inspirés de ses notes nocturnes recensant ses rêves. Plutôt que d’utiliser une perspective psychanalytique, elle s’intéresse à la (re)construction de l’onirique entre figuration et abstraction, réduction formelle et suggestion érotique, critique institutionnelle et ironie conceptuelle, tout en questionnant les frontières entre réalité et imagination.

__________________


Barbara Breitenfellner
Exposition du 2 mai au 13 juillet 2019

> Vernissage le samedi 11 mai 2019 à 15h
> Rencontre dialoguée Samedi 22 juin à 15h avec Barbara Breitenfellner et Florian Ebner, modération de J. Emil Sennewald.
DOSSIER DE PRESSE

Centre Photographique d’Île-de-France (CPIF)
107 avenue de la République 77340 Pontault-Combault
www.cpif.net


© B.Breitenfellner / Droits réservés

_____________

Le programme-vidéo RIEN À VOIR bénéficie du soutien du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis.

tarifs
12€ plein tarif
10€ prévente et Montreuillois
8€ abonnés Instants Chavirés

horaires
ouverture des portes 20h30 | concert à 21h

Instants Chavirés :
7, rue Richard-Lenoir 93100 Montreuil – France | + 33 1 42 87 25 91 | plan d’accès

L’association Muzziques / Instants Chavirés bénéficie du soutien de la Ville de Montreuil, du Conseil Général de Seine-Saint-Denis, du Ministère de la Culture (DRAC Île-de-France), du Conseil Régional d’Île-de-France, et du concours de la Sacem et du CNV.

Instants Chavires

This entry was posted in Instants chavirés.

Comments are closed.