Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Alain Bonardi] Nouvelles de création et de recherche Septembre 2019

Vendanges

La saison est aux vendanges, non seulement dans les vignes, mais aussi dans nos laboratoires et nos studios. Le moment est venu de récolter les fruits des recherches, créations et travaux lancés il y a plusieurs mois, voire plusieurs années.
Le 21 septembre 2019, à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine à la Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord, je reviendrai sur l’installation Les Songes de la nef présentée pendant l’été 2018 à l’Hôtel-Dieu de Tonnerre.
Je viens de terminer 2 vidéos qui lui sont consacrées, en rassemblant un certain nombre de documents et d’images, notamment celles captées par Christophe Chazot (que je remercie) avec son drone. La première vidéo est un montage de ces images captées par le drone de Christophe auxquelles sont associés des sons synthétiques issus de l’installation. La seconde, plus didactique, revient sur les modèles de sons de cloches de Risset, leur extension et leur diffusion dans l’Hôtel-Dieu.
 
Lors des portes ouvertes de la Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord le 21 septembre (programme ici), je présenterai cette seconde vidéo en studio 18 ainsi qu’une installation sonore 3D permettant de synthétiser et spatialiser des sons inspirés des modèles de Risset dans le dôme de haut-parleurs du studio 17.
L’un des fruits des Songes de la nef est ce nouveau travail de recherche entrepris en 2019, consacré à l’imbrication fine entre synthèse et spatialisation des sons, dans l’esprit de cette citation de John Chowning, pionnier de l’informatique musicale : « j’étais convaincu que le contexte spatial du son est tout aussi important que le son lui-même; on entend le son, mais on sent aussi l’espace ».
 
Je montrerai ensuite ce travail de synthèse spatiale du son à l’Université des Beaux-Arts de Tokyo fin octobre avec une présentation publique, des tests en studio d’expérimentation sonore et des échanges avec mes collègues japonais Suguru Goto et Toru Kamekawa autour de nos recherches dans le domaine du son 3D, ce qui nous conduira peut-être à de futures collaborations.
Jean-Claude Risset dans un studio de l’Ircam en 1978.
Recherche et création sont complètement imbriquées dans ma pratique. Ce travail de synthèse spatiale débouche sur une nouvelle série de compositions électroacoustiques intitulées Dans la Nef de nos songes. Elles reprennent des matériaux de l’installation à Tonnerre, mais en leur appliquant les résultats de mes recherches en spatialisation dynamique de sons complexes.
La première de ces pièces sera jouée en concert le 28 novembre 2019 à 20H, à l’Auditorium de la Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord, dans un programme conçu autour de la création mondiale d’une nouvelle version temps réel d’Inharmonique pour soprano et électronique, chef d’œuvre pionnier et innovant de Jean-Claude Risset (1977, photo ci-dessus). Le concert proposera également des pièces de José Manuel Lopez Lopez, José Luis Ferreira, Antonio de Sousa Dias et João Svidzinski, avec la participation des sopranos Hélène Fauchère et Pauline Feracci.

This entry was posted in Alain Bonardi.

Comments are closed.