Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Instants chavirés] Mardi Quasi 2020 / Vendredi L’Autopsie…

Les Instants Chavirés

Bonjour

La première soirée Quasi de l’année c’est demain soir mardi aux Instants Chavirés.
Quatre projets locaux à partir de 20h00 / Entrée gratuite et soupe chaude sur place !
Vendredi > retour du collectif esoterico expé L’Autopsie a révélé que la mort était due à l’autopsie. C’est ce qu’il faudra démontrer avec Alan Courtis (Reynols / Argentina !) / Seba Borgo (Mulhouse / Sun Plexus and much mort), Franq De Quenqo, Nicolas Marmin. Également : Peür (ésotérisme poitevin ?).

: C O N C E R T S :

mardi 28 janvier / 20h00

> entrée libre
#Quasi 2020.1

Shortcut Nodule
Leandro Barzabal
Radio Hito
Nico Guerrero

vendredi 31 janvier / 20h30
> 13 – 11 – 9 euros
L’Autopsie a révélé que l’autopsie était due à l’autopsie
Peür
Solitude Club (DJ set)
Préventes en ligne

: R I E N A V O I R :
Jusqu’au 25 février, RIEN À VOIR, le programme – vidéo d’avant les concerts, vous fera de découvrir « La maison tentaculaire » un film d’Olivier Morvan.
Séquencé en chapitres diffusés de manière aléatoire, ce film propose « une narration à trous, diffractée » tirée d’un séjour de l’artiste dans la maison de la veuve Sarah Winchester, fameuse bâtisse labyrinthique implantée dans la silicon Valley.

: A B O / A D H :
Profitez de ce début d’année pour vous abonner et bénéficier de tarifs réduits et/ou adhérer à notre association.
www.instantschavires.com/adhesion-abonnement/
Merci de votre soutien.

- – - -
merci et bonne semaine

– - – -
www.instantschavires.com/

MUSIQUE/CONCERTS

mardi 28 janvier 2020

#Quasi 2020.1 – entrée libre
SHORTCUT NODULE
RADIO HITO
LEANDRO BARZABAL
NICO GUERRERO

Parceque QUASI tout et QUASI mensuel.
QUASI (AKA Q since 2009) est un moment à part et convivial au sein de la programmation des Instants Chavirés. Toujours centré sur la scène expérimentale locale, celle qui a le droit de déraper et de mordre sur les marges, on y découvre, en vrac et empilés, rencontres et formations inédites, tentatives électriques, noise, improv, free, in progress, électroniques… Tout peut quasiment arriver.. ou pas.

Le projet résident du premier trimestre est le solo de Leandro Barzabal
Il se produira sous différente forme ou pas, de janvier à mars.

>
RESTAURATION LÉGÈRE SUR PLACE

Ouverture à 20h00 / Premier concert à 20h30 précises
ENTRÉE LIBRE

Rejoignez la page QUASI sur FB

>
SHORTCUT NODULE


Une première montreuilloise solo no-saxo de basile naudet (where is mr. R?!, 2035, Club Sieste, Crevard…), tables cassées, pédales récupérées, bidules ressoudés, espérant éviter le « il aurait pu ne rien se passer ».

>
RADIO HITO


Radio Hito (BE). Voix, casiotone, pédales d’effets. Textes en italien.
Prochaine sortie chez Midi Fish (BE).

soundcloud.com/radiohito

>
LEANDRO BARZABAL

Leandro Barzabal (Argentine, 1981)

Actuellement vivant à Paris. Il développe des expériences physico-musicales depuis 2001. Au travers de la guitare électrique, qui est soumise à diverses contraintes, il travaille sur la rupture de l’instrument tout en produisant une succession esthétique de sons.

leandrobarzabal.bandcamp.com/
vimeo.com/leandrobarzabal

>
NICO GUERRERO

Ambient Experimental / Clusters de Guitare-Orgue
Compositeur guitariste en grand écart entre Paris et Reykjavik, Nico Guerrero s’est fait connaître par son projet Vortex sur Les Disques du Soleil et de l’Acier en 1990-2000, posant déjà les bases de l’univers glacé, cosmique et noisy qu’il allait explorer par la suite.

De ses collaborations avec Rhys Chatham, il en retiendra la fascination démiurgique pour le gigantisme sonore tout en réduisant l’instrumentation à une seule guitare, sans looper, résonante comme un écho hallucinatoire de clusters d’orgue.
Nimbé de références ésotériques et de dévotion aux puissances volcaniques Islandaises, sa musique en solo, tantôt frigorifique, incantatoire, lumineuse ou abstraite, évoque une certaine idée de la dévastation.

www.nicoguerrero.com/
nicoguerrero.bandcamp.com/

horaires
ouverture des portes 20h00 | concert à 20h30
vendredi 31 janvier 2020

L’AUTOPSIE A RÉVÉLÉ
QUE LA MORT ÉTAIT DUE
À L’AUTOPSIE
PEÜR
SOLITUDE CLUB (dj set)

>
L’AUTOPSIE A RÉVÉLÉ QUE LA MORT ÉTAIT DUE À L’AUTOPSIE

L’autopsie a révélé que la mort était due à l’autopsie est un projet musical initié en 2007. Les quatre musiciens de L’autopsie… ont été réunis pour la première fois sur une scène lors d’une performance des French Doctors & Damo Suzuki au cours de laquelle Alan Courtis fût invité à jouer.

Le projet aime emprunter aux univers du Chamanisme, de l’Art Brut, de la médecine, de la littérature et des catalogues mortuaires. La musique est radicale, expérimentale et improvisée : stridences, voix extra-humaines, distorsions, litanies… le tout mêlé à une bonne dose d’ironie.

Un premier LP est édité en vinyl en 2009, coproduction des labels Français Komma Null et Chienne Secrète. Il s’agissait d’enregistrements de concerts réalisés lors d’un précédent tour : une trace d’instants. La pochette est un travail de linogravure accompagnée de divers objets. Le second Opus « Musica Acouscousmatica » (Komma Null / Chienne Secrète, 2010) est un évident pied de nez à des musiciens électroacoustiques parfois, souvent trop sérieux. Le résultat est une collection de 41 pièces d’1 minute maximum : « Encore un exemple du bon goût et du savoir-faire Franco-Argentin« , édité en vinyl, le disque contient divers inserts : cartes postales et « Poster Acouscoumatique » pour épater les intellectuels.

En 2016, le groupe dirige à la Parole Errante à Montreuil des ateliers avec le groupe Les Harry’s – groupe de jeunes musiciens autistes de l’hôpital de jour d’Antony. Depuis, les ateliers en direction de publics « handicapés / malades » sont devenus une part majeure du travail de nos morticiens de l’AARQLMEDALA – rebaptisés pour l’occasion « Ateliers Capacitors« . 2018 : Ateliers à Charleroi avec « Le Groupe De La Mer Du Nord » (patients de l’Institut René Thône de Marcinelle à Charleroi, Belgique) ou les « Ateliers 18 » de l’hôpital de jour de Malakoff.

AVEC >

Prof. Franck De Quengo [Arritmia Cardiaca E Flauta De Lille] (Fr) : Politician, French Musician, Radio DJ, producer, Sonic Protest et tutti quanti.

Prof. Alan Courtis [Electrification E Hipnotizador E Pollo Atomico] (Arg.) : Musician from Argentina. Guitarist, Sound maker, ex-member of the legendary band Reynols. The only member who already wikipe-died.

Prof. Sebastien Borgo [U-92 Artefacto], Guitar [Anti-niebla Guitara] aka Ogrob : guitare préparée, bruit, phonographie, saccage, alsacisme, etc.

Prof. aka_bondage [Oreja Limpiador Micologia Sonica] ; (not)Musician.

Site officiel

>
PEÜR

Peür martèle la grisaille inlassablement à grands coups de distorsions, batterie dérangée, K7 arrangées, saxophones tordus et guitares pétées. Bande-son növo-réaliste d’un univers urbain à deux doigts de s’écrouler, soutenue sur scène par les lyrics hallucinées de Didier Bourgoin, fondateur de la mythique fanzinothèque de Poitiers.
Soni Protest

lhttp://la.machoire.chez.com/peur/
vertpituitelabelle.bandcamp.com
Vidéo

>
SOLITUDE CLUB (dj set)

(Rien de spé à noter si ce n’est que je passe des trucs comme Discharge, Suicide, Swell Maps, Killing Joke, Wire …des trucs de vieux pour faire bouger le cul des jeunes !)

tarifs
13€ plein tarif
11€ prévente et Montreuillois | acheter en ligne
9€ abonnés Instants Chavirés

horaires
ouverture des portes 20h30 | concert à 21h00

ARTS VISUELS/RIEN À VOIR

ARTS VISUELS/EXPOSITIONS

du 17 janvier au 25 février 2020

OLIVIER MORVAN
LA MAISON TENTACULAIRE


À partir du 17 janvier et jusqu’au 25 février, RIEN À VOIR vous fera découvrir
La maison tentaculaire un film d’Olivier Morvan. Séquencé en chapitres diffusés de manière aléatoire, ce film propose « une narration à trous, diffractée » tirée d’un séjour de l’artiste dans la maison de la veuve Sarah Winchester, fameuse bâtisse labyrinthique implantée dans la Silicon Valley.

Diffusions les 17, 20, 21, 22, 28 janvier & les 5, 6, 12, 18, 21 et 25 février 2020
au 7, rue Richard Lenoir à Montreuil de 20h30 à 21h (entrée libre/concerts à suivre payants).
______________________

Employant principalement le dessin, la vidéo et l’installation, le travail d’Olivier Morvan, polymorphe et polysémique, se développe depuis le milieu des années 2000 sous la forme du projet escapologique (successivement présenté en France, en Allemagne, en Slovénie, en Belgique, au Canada), “petite usine à fictions” tissée de références hétéroclites qui, au travers d’expositions-épisodes, construit/déconstruit/reconstruit un vaste puzzle aux contours indéterminés et aux possibilités de combinaisons infinies.

escapologique.net
______________________

La maison tentaculaire
La légende raconte qu’après la mort en bas âge de sa fille unique puis la perte de son époux, fils du fondateur de la Winchester Repeating Arms Company©, Sarah Winchester, devenue par alliance héritière de la fortune du fabricant d’armes, sombra dans la dépression. Elle consulta un médium qui la dit harcelée par les esprits de tous ceux tombés durant la conquête de l’Ouest sous les balles des carabines dont elle portait le nom. Il lui suggéra pour contrer cette malédiction de traverser le pays jusqu’à la côte Ouest et d’y bâtir une maison qui accueillerait toutes ces âmes errantes mais l’avertit qu’elle mourrait si le chantier s’interrompait. En 1886, Sarah achète, au coeur de ce qu’on nomme aujourd’hui la Silicon Valley, une bâtisse inachevée qui jusqu’en 1922, année de son décès, va rester nuit et jour en travaux.
S’érigeant durant 38 ans sans architecte ni plan selon les instructions que transmettent à Sarah ses fantômes au cours de séances nocturnes de spiritisme, la bâtisse, inlassablement construite et déconstruite et reconstruite par les ouvriers qui, préfigurant les trois huit, se relaient nuit et jour, compte à sa mort 4 étages, 2 sous-sols, 160 pièces dont 40 chambres, 13 salles de bains, 6 cuisines, 17 cheminées, 950 portes, 3 ascenseurs (…) et multiplie les incohérences structurelles : portes donnant sur le vide, fenêtres au sol, chambres construites sur des toits, escaliers et couloirs sans issue, ainsi que nombre de trappes et passages dérobés supposés permettre à Sarah d’échapper à ses invisibles poursuivants. Avec son lot de parkings aménagés et de produits dérivés, La Winchester Mystery House© est aujourd’hui une attraction touristique.

Début 2016, un séjour de 40 jours dans la Silicon Valley durant lequel l’auteur a exploré la bâtisse et ses environs lui a permis d’y prélever des traces sous différentes formes : sons, images fixes et animées, notes et croquis, objets divers. Labyrinthique, le projet qui en découle emprunte au documentaire comme au conte autant qu’au cinéma de genre (western, fantastique) et au récit de voyage. Projet-chantier, il explore cette bâtisse comme il explore l’inconscient collectif, la mémoire et l’illusion, l’architecture et le mythe. Cette vaste bâtisse peuplée d’esprits, scène vide d’un drame qui se joue ailleurs et fascinante matérialisation d’une psychose, nous questionne sur la relation de l’espace mental à l’espace physique et architectural. Sarah avait baptisé sa maison the sprawling mansion : le manoir tentaculaire.

Une étrange métaphore se dessine ici qui, traçant une ligne sinueuse à travers le siècle, relie ce labyrinthe peuplé d’âmes errantes à ce réseau mondial peuplé d’une infinité d’avatars auquel renvoie la Silicon Valley environnante. Pièce centrale de ce puzzle, le film génératif éponyme se compose de plus de 150 éléments distincts (séquences vidéos originales, images d’archives, animations, voix off, bruitages, musiques, textes en surimpression) qui, associés et enchaînés de manière aléatoire par un lecteur développé à cet effet, offrent des millions de combinaisons possibles entre le son le texte et l’image et composent ainsi, entre documentaire et fiction, un film-labyrinthe hypnotique et sans fin. Objet hybride alternant passages contemplatifs et cassures erratiques, ce dispositif évoque la saturation d’informations comme l’écriture automatique qu’inspirèrent aux surréalistes les pratiques médiumniques de l’époque : de la maison, de ses esprits, de l’auteur, de la machine, du spectateur, qui parle ?

Ce projet a reçu le soutien du DICRéAM, de La Drac, de La région Centre-Val de Loire, de Labomedia, d’Eternal Gallery et du 108.


Visuels © O.MORVAN / Droits réservés
_____________

Le programme-vidéo RIEN À VOIR bénéficie du soutien du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis.

horaires
ouverture des portes 20H30 | concert à 21H

Instants Chavirés :
7, rue Richard-Lenoir 93100 Montreuil – France | + 33 1 42 87 25 91 | plan d’accès

L’association Muzziques / Instants Chavirés bénéficie du soutien de la Ville de Montreuil, du Conseil Général de Seine-Saint-Denis, du Ministère de la Culture (DRAC Île-de-France), du Conseil Régional d’Île-de-France, et du concours de la Sacem et du CNV.

This entry was posted in Instants chavirés.

Comments are closed.