Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[La Lettre du Musicien] Les articles de cette semaine

vous adresse les derniers articles parus sur lalettredumusicien.fr

La newsletter hebdomadaire des articles en ligne est un nouveau service proposé par La Lettre du Musicien. 

Actualités

Plan de déconfinement : la culture toujours dans le flou par Antoine Pecqueur

Edouard Philippe a présenté mardi 28 avril les règles qui s’appliqueront à partir du 11 mai, notamment pour la vie culturelle.

Covid-19 : vers une réouverture des conservatoires ? par Mathilde Blayo

Alors que les établissements scolaires doivent réouvrir à partir du 11mai, de façon échelonnée, la situation des conservatoires varie selon les établissements.

 

Covid-19 : Dans les coulisses des vidéos d’orchestre par Mathilde Blayo

Depuis le début du confinement, les phalanges symphoniques utilisent les réseaux sociaux pour garder le lien avec leur public. Dans quelles conditions et avec quels moyens sont fabriqués ces enregistrements ?

 
Bronca autour du nouveau Centre national de la musique par Antoine Pecqueur

Tribunes

« Pour un monde musical écologique et social » initiée par Pierre Barrois, Louise Lapierre et Gilles Schuehmacher

Cette tribune, à laquelle La Lettre du Musicien s’associe, entend mettre les questions environnementales au coeur de la sortie de crise sanitaire pour le secteur musical.

La Lettre du musicien confiné

« Solidarité à tout prix » par Hélène Fouquart, pianiste

D’abord, être interloqués, sidérés, se retrouver tellement désemparés que l’on ne sait plus à quoi va pouvoir nous servir tout ce temps dont on dispose et qui nous apparaît tout d’un coup si  long !

 
« L’inhibition du bassoniste » par David Douçot, bassoniste

Le premier problème pour un musicien en confinement, c’est avant tout de s’assurer d’être bien copain avec ses voisins, d’où l’avantage d’être bassoniste plutôt que piccoliste*. Donc à la citation de Sartre dans Huis clos : « L’enfer c’est les autres », j’ai bien conscience en cette période si particulière, d’être dans le rôle de l’ange déchu !

Ces musiciens qui ont vécu dans l’isolement

Le cadavre de Paganini a disparu… (2) par André Peyrègne

« Pour un monde musical écologique et social »Il fallait se rendre à l’évidence, le cadavre de Paganini avait disparu… Il n’y avait plus de trace du corps du violoniste, au lendemain de sa mort, le 27 mai 1840, à Nice, dans le logement où il s’était isolé pour fuir la police française. Nice, à l’époque, appartenait au Royaume de Piémont-Sardaigne.

This entry was posted in La Lettre du Musicien.

Comments are closed.