Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[L'Instant Donné] DÉCONFINATION #5 STEFANO GERVASONI

Déconfination, on s’adapte au moment présent, c’est le nouveau nom du rendez-vous en ligne que propose L’Instant Donné durant cette période inédite. À la fois absurde et fantaisiste, il évoque avec dérision la gravité de l’actualité dans laquelle nous sommes plongés. Une fois par semaine, L’Instant Donné propose une série d’écoutes pour (re)découvrir les personnalités qui ont marqué et jalonné son parcours musical.

DÉCONFINATION #5
STEFANO GERVASONI

Il est des concerts dont on se souvient. Celui dont il est question ici s’est déroulé le 17 juin 2007 à l’espace de projection de l’Ircam. À l’époque, nous avions proposé un programme consacré au compositeur italien Stefano Gervasoni. Le lyrisme contenu de sa musique, son expressivité sans emphase mais d’une grande intensité dramatique nous avait diablement donné  envie de jouer ses œuvres. 

Avec enthousiasme, nous avions bâti un programme ambitieux qui, au fil des répétitions, s’est avéré colossal : il ne comprenait pas moins de douze œuvres dont de nombreuses pièces vocales. C’est à Mélody Louledjian que nous avions demandé de chanter ces pièces sans bien nous rendre compte de l’endurance et de la souplesse vocale que tout cela requérait. Rien n’avait été facile : aux difficultés purement musicales – jouer Godspell sans chef relève d’un pari un peu fou – s’étaient mêlés les aléas de la vie… Mais le concert fut porté par une tension électrique, de celle qui rend la musique intense dans son immédiateté éphémère.

Les deux pièces que nous proposons en écoute ont en commun d’avoir été écrites sur des textes en anglais de poètes nord-américains, Philip Levine et Emily Dickinson.

>>>  Godspell

Godspell puise son texte dans le poème éponyme que Philip Levine a écrit à la demande de Stefano. Il s’agit en fait de cinq courts poèmes : 
- The West Wind
- Home for the Holiday
- Gospel
- Growning Season
- Brooklyn Morning
 
About life, I can say nothing / À propos de la vie, je ne peux rien dire
Le « scepticisme doux » de la poésie de Levine fonctionne à merveille avec la musique de Stefano.

>>>  Least Bee

La musique de Least Bee prend sa source dans la poésie extatique d’Emily Dickinson.
Stefano y trouve la matière parfaite pour faire jaillir un lyrisme fragile et incertain. Ici, la voix semble définitivement souveraine et dissidente, traçant librement son parcours au gré d’une humeur excentrique. Les instruments tentent de l’accompagner au mieux mais les chemins de traverse empruntés par ce chant s’avèrent imprévisibles.
 
 Distance — is not the Realm of Fox / La distance n’est pas le Royaume du Renard

L’INSTANT DONNÉ

Elsa Balas, alto Nicolas Carpentier, violoncelle Caroline Cren, piano –
Maxime Echardour, percussion – Saori Furukawa, violon –
Esther Kubiez-Davoust , harpe – Mayu Sato-Brémaud, flûte –
Mathieu Steffanus, clarinette – Maryse Steiner-Morlot, hautbois
 
Rémy Jannin, coordination artistique | remyjannin[@]instantdonne.net
Emmanuelle Zoll, production, administration | emmanuellezoll[@]instantdonne.net
 
www.instantdonne.net

Mécénat Musical Société Générale est le mécène principal du cycle Le Dernier dimanche du mois à La Marbrerie. En 2019, L’Instant Donné est ensemble associé au Nouveau Théâtre de Montreuil – Centre Dramatique National et bénéficie du soutien du Ministère de la Culture / DRAC Île-de-France au titre de compagnie à rayonnement national et international, de la Région Île-de-France, de la SPEDIDAM et de la SACEM – la culture avec la copie privée.

This entry was posted in Autres | Other.

Comments are closed.