Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[La Muse en circuit] Concert d’étape avec Béla & Marc Ducret

Juin 2020

La Muse en Circuit

Béla & Marc Ducret

[ MuseInSitu ]
QUATUOR BÉLA & MARC DUCRET
Suite lyrique électrique d'après Alban Berg

Jeudi 25/06 – 19h30 – La Muse en Circuit

Entendre les cordes d’un quatuor mêlées aux sons de la guitare électrique est chose aussi étrange que rare. Le Quatuor Béla avait déjà initié la rencontre des genres avec le rockeur Albert Marcœur (album Si oui, oui. Sinon, non., 2013) et le griot malien Moriba Koïta (2013). Avec Marc Ducret, sa guitare électrique et son écriture, cérébrale au groove insolent, Béla redevient quintette.
Vienne, 1927. Les musiciens bousculent à plaisir les règles de la composition, l'imaginaire irrigué d'un frais déferlement de jazz, de syncopes, de musiques extra-européennes. Parmi eux, Alban Berg est amoureux, il consacre deux années à sa mythique Suite Lyrique. Sommet d'une écriture complexe, inventive et dense, elle est aussi un chant d'amour codé dédié à Hanna Fuchs : une incroyable palette d'émotions, de sentiments, d'atmosphères.
Nos cinq aventuriers s’emparent de ce chef d’œuvre et lui offrent, entre ses six mouvements, un écho contemporain.
Entrée libre. Places limitées, réservation obligatoire.

MUSICIENS EN RÉSIDENCE

Diotima & Ryoji Ikeda
Le grand maître de l'électroacoustique minimaliste, Ryoji Ikeda, aux apparitions aussi discrètes que sa musique est intense, est dans nos studios aux côtés du Quatuor Diotima, dont la réputation internationale n'est plus à faire, et qui, dès sa création, a pris le parti d'interpréter les compositeurs contemporains et vivants.
Un projet à découvrir dès septembre au Festival Musica (Strasbourg).

Béla & Marc Ducret
Depuis 13 ans, les "enfants terribles du quatuor français" écrivent un parcours singulier, entre tradition et modernité. Reconnu pour sa "technique diabolique" (Télérama), le Quatuor Béla rencontre le guitariste virtuose Marc Ducret, dont le jeu intègre une grande variété de techniques de production du son et d'expressions. Au sortir de leur résidence, un concert d'étape attendu le jeudi 25 juin dans nos studios.

Elsa Biston
& Stéphane Perraud

Elsa Biston compose à partir 'd’objets vibrants' parmi lesquels le spectateur évolue librement : plaques de métal, pans de papiers, objets du quotidien. Stéphane Perraud, plasticien, explore l’énergie de la matière et de la lumière, ouvre un dialogue avec l’imperceptible et l’inframince. En jouant sur les phe´nomènes d’apparitions / disparitions et d’e´vocations changeantes, leur projet Prendre corps invite à porter notre attention sur la manière dont surgissent des pans d’imaginaires.

Wilfried Wendling
Robert Kahn, disparu récemment, est reconnu pour son travail de traduction des journaux de Kafka. Ce travail constitue l'armature du nouveau projet de Wilfried Wendling et un double hommage à l'auteur et à son traducteur. Avec Denis Lavant, il travaillera à l'enregistrement et à la transformation sonore du matériau textuel ; avec Marc-Antoine Mathieu, génial auteur du neuvième art et Christophe Raynaud Delage, photographe de la lumière, du sens et de la forme, il esquissera les premiers contours d'une exploration formelle inédite. Kafka : une création en devenir à révéler et dévoiler dans les mois à venir.

C'est du brutal ?
Les jusqu'au-boutistes du son et de la saturation seront dans nos studios avec l'équipe de tournage de Jérôme Florenville qui réalisera son documentaire sur la scène dite 'noise' ou 'bruitiste' actuelle. Loin de se réduire à une pratique radicale anti-mainstream réservée à quelques initiés, elle représente une esthétique à part entière nourrie de courants hétéroclites et en inspirant bien d'autres. Avec Joachim Montessuis, Nina Garcia alias Mariachi, Andy Bolus alias Evil Moisture, Arnaud Rivière, Alessandra Zerbinati, Sajjra Chrs Galarreta, Romain Perrot alias Vomir, Marion Camy-Palou et Nikola H. Mounoud alias … (trois petits points).
[ + d'infos ]

#
#

LA VIDÉO DU MOIS

JD Zazie & Thomas Bégin

[ MuseInSitu du 12/03/2020 ]
Revoir Thomas Bégin & JD Zazie
Dans le cadre du festival Sonic Protest 2020

Tout, dans la pratique de Thomas Bégin, artiste montréalais, porte à croire qu’il a braqué une quincaillerie géante. Équipements audiovisuels désuets, instruments de musique récupérés, rebuts électroniques, ça brocante dur chez lui, tant dans ses installations que lors de ses performances.
Platiniste italienne basée à Berlin, JD Zazie fait rimer électroacoustique avec DJ-ing. Elle utilise aussi bien des disques de librairie sonore ou des musiques expérimentales que ses propres enregistrements, avec une préférence affirmée pour le rêche et l'abstrait. Juxtaposition, décontextualisation, fragmentation, répétition, scratch et glitchs sont autant d'éléments avec lesquels jouer pour créer des assemblages inouïs et abrupts.

CONFORMITE RDGP

Afin de continuer à recevoir nos informations, et pour nous aider à nous mettre en conformité avec le RGPD, confirmez votre inscription à notre Museletter en cliquant sur le pouce dans l'image ci-dessus. Un grand merci ! + Astuce : si vous recevez notre Museletter dans votre boîte spam, déplacez le message dans votre boîte de réception.

La Muse en Circuit
Centre National de Création Musicale
Alfortville | info@alamuse.com | 01 43 78 80 80

Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Youtube

 
This entry was posted in La Muse en circuit.

Comments are closed.