Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Slate] Comment un compositeur gagne-t-il sa vie ? (indice : peu grâce à sa musique)

Paradoxe ? Il n’y a jamais eu autant de compositeurs en France. Mais ils ne vivent pas de leur musique. Presque tous ont des revenus annexes. Face à la diminution des ressources publiques, les jeunes artistes cherchent des financements alternatifs.

En 2015, un compositeur peut-il vivre avec les seuls revenus de ses œuvres? « Non ! Bien sûr que non ! », s’exclame Édith Canat de Chizy. Seul un quart des revenus de la compositrice est issu de droits d’auteur et de commandes, le reste (75 %) provenant de son activité d’enseignement en conservatoire. Pour tous, la « double vie » est généralisée. Bien que Thierry Escaich vive « à 100% de la musique », il reste cependant professeur au conservatoire de Paris (« avec un salaire d’attaché de la fonction publique, de 3.600 euros nets ») et refuse « régulièrement des commandes. J’aime mon activité d’enseignement et je dois y consacrer du temps ».

This entry was posted in Slate.

Comments are closed.