Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[La Croix] Einojuhani Rautavaara, une étincelle d’éternité. Extraits.

Considéré comme le plus grand compositeur finlandais depuis Jean Sibelius, Einojuhani Rautavaara s’est éteint le 27 juillet à Helsinki, à l’âge de 87 ans.

Formé à la musicologie et à la composition à l’Académie Sibelius, puis aux États-Unis et enfin à Cologne, il fut d’abord influencé par le néoclassicisme de Stravinski ou Hindemith avant de se tourner vers l’héritage de Moussorgsky, Debussy, Messiaen ou Berg. Compositeur infatigable et éclectique, il s’essaie à tous les styles et écoles, du chant grégorien au dodécaphonisme en passant par la musique aléatoire, le post-romantisme ou encore la musique électronique.

Sa pièce la plus célébrée est le Cantus Arcticus (1972), sous-titrée Concerto pour oiseaux et orchestre et qui incorpore à la partition des chants d’oiseaux enregistrés dans les marais de Liminka, dans le nord du pays.

Autres articles consacrés à Einojuhani Rautavaara :

  • Eclectic Finnish Composer Einojuhani Rautavaara Dies At 87, NPR (en anglais)
  • Einojuhani Rautavaara, immense compositeur de notre temps, ResMusica

This entry was posted in La Croix, NPR [US], ResMusica.

Comments are closed.