Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Libération] De cacophonie en dodécaphonie. Extrait.

« On peut très bien percevoir la trajectoire d’une œuvre, ses points forts et ses points faibles, et ne pas connaître précisément son langage. Pourtant, on perçoit ce qu’elle a à nous dire. Si la musique n’était per­cep­tible que par les gens qui la connaissent, on n’aurait jamais qu’un auditoire très limité. » (Pierre Boulez) La tonalité raconte des histoires avec un langage clair, l’atonalité exprime des états avec des grammaires adaptées.

This entry was posted in Libération.

Comments are closed.