Accueil du Portail / Site Home Accueil du fil d'informations / Newswire home

[Fondation Royaumont] Avec Royaumont, découvrez les voix de demain à la Seine Musicale, à l’Auditorium du Musée d’Orsay… 

Deux belles opportunités de découvrir les voix de demain
et un grand concours pour sélectionner de jeunes chanteurs lyriques

La Fondation Royaumont sur Facebook La Fondation Royaumont sur Twitter La Fondation Royaumont sur Youtube La Fondation Royaumont sur Flickr La Fondation Royaumont sur Google+ La Fondation Royaumont sur LinkedIn

Les voix de demain…

Deux belles opportunités de découvrir de jeunes talents se présentent :

le 19 maiÉléonore Pancrazi, mezzo-soprano lauréate de la Fondation Royaumont, donne un récital à la Seine Musicale, en compagnie de la pianiste Sarah Ristorcelli

les 30 maiet 6 juinsix chanteurs, lauréats de la Fondation Royaumont, interpréteront des œuvres de Benjamin Britten au Musée d’Orsay, sous le regard bienveillant de leur formateur, le ténor anglais Ian Bostridge, qui donnera lui aussi un récital.

Chanteuses et chanteurs, le Centre Français de Promotion Lyrique propose une quatrième édition du concours Voix Nouvelles, en partenariat avec la Fondation Orange et la Caisse des Dépôts, co-organisateurs.

A la Seine Musicale…

ven 19 mai
En savoir +
Réserver
Partager
Facebook Twitter More...
19:30

Hors les murs | Gratuit

Eléonore Pancrazi, Sarah Ristorcelli

PROGRAMME
Sergueï Rachmaninov Trois Mélodies extraites des Six Romances op.4
Igor StravinskiDeux mélodies
Francis PoulencLes Banalités

A l’auditorium du Musée d’Orsay,
dès le 30 mai…

En savoir +
Partager
Facebook Twitter More...

Britten, Ian Bostridge et les Lauréats de Royaumont

Au printemps, Royaumont s’associe au Musée d’Orsay autour de l’art de la mélodie et d’un hommage à Benjamin Britten.

Chez les partenaires de Royaumont :
le concours Voix Nouvelles 2018

Ce grand concours, fondé en 1988, permet d’auditionner et de sélectionner de jeunes chanteurs lyriques avec la collaboration de l’ensemble des maisons d’opéra métropolitaines, auxquelles s’associent des relais en outre-mer, ainsi que la Belgique, la Suisse et le Canada.

Les chanteuses et les chanteurs ont jusqu’au 30 juin pour s’y inscrire.

Fondation Royaumont

[Ensemble orchestral contemporain] Daniel Kawka dirige « Cantus » de Philippe Hurel

 
Facebook
Twitter
Youtube
15 JUIN 2017 | 12H30
BOURSE DU TRAVAIL | SAINT-ETIENNE

CONCERT APERITIF – HOMMAGE A GEORGES PEREC

 
Les mots du compositeur Philippe Hurel :
« Utiliser la voix implique souvent l’utilisation d’un texte. Et l’on sait que le compositeur, pour se l’approprier, le maltraite au risque de le rendre incompréhensible. Pour ma part, je n’ai pas souhaité me livrer à un travail de « réorganisation » d’un texte préexistant que je craignais de trop malmener.
Dans cette pièce, la partie vocale n’a donc pas été écrite à partir d’un texte. Elle est extraite de polyphonies à caractère instrumental, canons rythmiques organisés à partir d’un cantus firmus simple et repérable.
Ensemble Orchestral Contemporain
Daniel Kawka direction
Elise Chauvin soprano

Philippe Hurel – Cantus (2006) – durée : 23′

 
RESERVATION OBLIGATOIRE au 04 72 10 90 40.
 
Entrée gratuite, dans la limite des places disponibles. Concert suivi d’un apéritif offert par la Ville de Saint-Etienne.
 
DANKESCHÖN WITTEN!
RETOUR EN IMAGES SUR NOTRE CONCERT AU FESTIVAL WITTENER TAGE FÜR NEUE KAMMERMUSIK (6 MAI)

Avec : Malika Kishino, Clara Iannotta, Ondrej Adámek, Wilhem Latchoumia et Roméo Monteiro.

Album Photo Witten
Le concert a été enregistré et transmis en direct par la radio WDR3. Ecoutez le concert en podcast !
AVEC LES PUBLICS

 
 
Amenés à travailler sur le rapport entre objet technique et création musicale, mais aussi sur l’exploration du geste musical (avec notamment les applications pour téléphones portables, Smartfaust), les élèves, guidés par leur enseignant et les musiciens, ont construit progressivement une scène sonore d’un nouveau genre. A mi-chemin entre performance et installation visuelle, ils vous proposent de découvrir ce soir un espace de recherche questionnant la forme du concert, la posture de musicien et son instrument.
 
Programme
Smartbones avec les élèves de la classe de cuivre du Conservatoire de Valence et Pierre Bassery
SmartMachine musicale avec les élèves de 6ème et 5ème de l’Ensemble La Salle à Saint-Etienne, Roméo Monteiro et Gérard Authelain
Peyote pour trio et électronique de Sébastien Clara
PS#01 pour flute et STONE de Citera Pasquale
Appunti sul Marmo pour Sop Sax et 4 STONE de Martino Marco
PHASOR pour Alto Sax et 2 STONE de Silvi Giuseppe
 
Réservation auprès du CIEREC au 04 77 42 16 66 ou 04 77 42 16 61 ou par mail nadine.lair@univ-st-etienne.fr
 
Projet mené en partenariat avec Grame, centre national de création musicale et le Centre interdisciplinaire d’Etudes et de Recherches sur l’Expression Contemporaine de l’Université Jean Monnet à Saint-Etienne. Dans le cadre de la Linux Audio Conférence 2017
 
En savoir +
 
 
 
Depuis janvier, accompagnés par François Salès et leurs professeures Delphine Cassu et Marie-Laure Bransiecq, les élèves se prêtent à un exercice particulier : celui de la création musicale.
A partir de la partition écrite par Karlheinz Stockhausen, les élèves ont réfléchi par groupe aux ambiances évoquées par chacun des signes du zodiaque, thème clé de cette œuvre. Ils ont ainsi exploré des sons à partir d’objets, d’instruments ou encore de la voix, pour les associer aux différents signes.
Petit à petit, une véritable partition musicale se constitue, que vous pourrez découvrir au cours de ce concert.
Répartis en groupe, les élèves interpréteront chacun plusieurs signes du zodiaque. La partition sera jouée telle que le souhaitait Stockhausen : les douze mélodies seront répétées plusieurs fois chacune avec autant de variations.
Tierkreis
François Salès, hautbois
Elèves de 5ème du Collège Le Plan du Loup (Sainte-Foy-Lès-Lyon) et de 2nde, 1ère et terminale du Lycée Les Horizons (Chazelles sur Lyon)
 
Réservation obligatoire au 04 72 10 90 40
Lieu: Théâtre de la Renaissance (7 rue Orsel, 69600 Oullins).

En partenariat avec Grame, Centre National de Création Musicale et le Théâtre de la Renaissance à Oullins.
 

 
En savoir +
 
 
 
Envoyé par

SendinBlue

 
 
© 2017 Ensemble Orchestral Contemporain
 
Ensemble orchestral contemporain

[Motus] Concerts 2e quinzaine de mai


1.
[Rappel] Concerts

Jeudi 18 mai 20h30

C’est ce soir !

« Insanae Navis » de Januibe Tejera avec le collectif Warning en coproduction avec Motus
Théâtre de Vanves, salle Panopée
plus d’info…


vendredi 19 mai 19h00

C’est demain !

Dans le cadre des JIM 2017, Journées d’Informatique Musicale, concert à l’Eglise Saint-Merry. Musiques acousmatique et mixte de James O’Callaghan, Yixuan Zhao, Ali

Ostovar, Daniel Arango-Prada, Vincent Guiot, Raphaël Duquesnois, Mirjana Nardelli, compositrice invitée Anne Sedes
plus d’info…

Et le matin à 10h00 conférence à l’IRCAM « Une expérience de captation et d’analyse de l’interprétation acousmatique » par Nathanaëlle Raboisson et Pierre Couprie
Inscription obligatoire


lundi 29 et mardi 30 mai

Concerts et concerts découverte au Centre Fleury-Goutte d’or, Barbara, Paris 18e.
Au programme des concerts du soir : Ivo Malec, Zhaogu Wang, Christophe Ruetch, Isabelle
Stragliatti, Eric Broitmann, Florent
Colautti, Lionel Marchetti, Luc Ferrari

Sur acousmonium Motus.
Entrée libre
plus d’info…


www.motus.fr
Motus est en résidence à la Muse en Circuit, centre national de création musicale

Motus est soutenue par : Ministère de la Culture et de la communication / Drac Ile-de-France au titre de l’aide aux ensembles conventionnés · Sacem-la culture avec la copie privée · Ville de Paris · Région Ile-de-France et la Spedidam

Motus est membre de Futurs composés, réseau national de la création musicale


Motus

[Ensemble Télémaque] Le mois des festivals

 
 

logo-newsletter 
    ÉDITO    
   
   
    Avec l’arrivée imminente de l’été, les festivals démarrent. C’est le cas de la 30è édition des Musiques/GMEM et de la première d’Oh les beaux jours !, deux temps forts de la création auxquels participe l’Ensemble Télémaque.

À l’occasion de l’anniversaire du fondateur du GMEM, Georges Bœuf, trois de ses anciens élèves – Raoul Lay, Régis Campo et Yann Robin – ont concocté des surprises qui seront dévoilées lors d’une soirée exceptionnelle, Génération(s) Marseille samedi 20 mai 2017 à la Friche la Belle de Mai à 18h30.

Par la suite, l’Ensemble Télémaque accompagnera le retour sur scène de Brigitte Fontaine, fusée cavalière des arts et des lettres, avec la lecture musicale La Bibliothèque idéale de Brigitte Fontaine vendredi 26 mai 2017 au théâtre La Criée à 21h lors de la première édition du festival littéraire Oh les beaux jours !.

Vous assisterez à une promenade littéraire dans sa « bibliothèque idéale » sur les musiques de ses chansons les plus emblématiques, arrangées sur les originaux d’Areski Belkacem par Raoul Lay pour l’Ensemble Télémaque. 

   
     
         
   puce-plus georges bœuf / gÉNÉRATION(S) MARSEILLE
HOMMAGE À GEORGES BŒUF PAR L’ENSEMBLE TÉLÉMAQUE, DANS LE CADRE DU FESTIVAL LES MUSIQUES / GMEM

SAMEDI 20 MAI 2017 | 18H30 | FRICHE LA BELLE-DE-MAI / MARSEILLE

   
         
         
         
    « En fondant le GMEM dès 1972, Georges Boeuf ouvrait la voie à la musique contemporaine à Marseille. Rien n’aurait été possible sans le geste fondateur, tout aurait été sensiblement plus difficile sans son aide précieuse et son amitié.
Mais il reste aussi — pour beaucoup d’entre nous — Monsieur Boeuf, notre professeur de composition au Conservatoire de Marseille, dans cette classe ouverte par Pierre Barbizet. Nous, c’est-à-dire trois de ses anciens élèves parmi d’innombrables musiciens de talent, trois compositeurs à qui il a ouvert les portes d’une liberté extraordinaire : Régis Campo, Yann Robin et moi-même.

Tous les trois, nous avons concocté des surprises pour souhaiter bon anniversaire à notre maître.
Pour lui dire encore ce que nous lui devons, mais surtout à quel point son influence et sa musique ont conditionné nos libertés d’artistes. »

Raoul Lay, Ensemble Télémaque

   
         
         
  puce-plus LA BIBLIOTHÈQUE IDÉALE DE BRIGITTE FONTAINE 
BRIGITTE FONTAINE ET L’ENSEMBLE TÉLÉMAQUE, DANS LE CADRE DU FESTIVAL OH LES BEAUX JOURS ! 

VENDREDI 26 MAI 2017 | 21H | LA CRIÉE, THÉÂTRE NATIONAL DE MARSEILLE

   
         
         
         
    Lecture : Brigitte Fontaine
Mise en scène : Tewfik Hakem
Musique : Areski Belkacem
Réorchestration des œuvres d’A. Belkacem : Raoul Lay

Brigitte Fontaine est l’invitée exceptionnelle d’Oh les beaux jours !. Fusée cavalière des arts et des lettres, elle fait son retour sur scène, à La Criée, pour déclamer sa « bibliothèque idéale » sur les musiques de ses chansons les plus emblématiques, arrangées et interprétées par l’Ensemble Télémaque. Lors de ce parcours de lecture à travers ses livres de chevet, la diva chaleureuse devient pythie sympathique, convoquant et incarnant les «  dieux  » de la littérature et de la poésie, ceux de son panthéon personnel, au premier rang desquels règne Arthur Rimbaud, à qui elle rend hommage dans un ouvrage à paraître, Chute et ravissement, dont elle réserve ce soir la primeur au public du festival.

Avec Brigitte Fontaine et l’Ensemble Télémaque, direction Raoul Lay 
Charlotte Campana flûte – Blandine Bacqué hautbois - Linda Amrani clarinette - Gérard Occello trompette - Jean-Chistophe Selmi violon 1 - Louis-Alexandre Nicolini violon 2 - Pascale Guérin alto – Guillaume Rabier violoncelle - Jean-Bernard Rière contrebasse

   
         
  puce-plus À venir 

 L’HISTOIRE DU SOLDAT
rendus d’ATELIERS DE PERCUSSIONS avec les COLLÈGES marie laurencin et la castellane  ET les MUSICIENS de l’ensemble tÉlÉmaque autour du SPECTACLE L’HISTOIRE DU SOLDAT

VENDREDI 9 JUIN 2017 | 14H à 17h | PIC-TÉLÉMAQUE 

Entrée libre

   
    Retrouvez l’Ensemble Télémaque sur facebook et instagram    
         
    Informations et réservations :
04 91 43 10 46 ● info@ensemble-telemaque.comwww.ensemble-telemaque.com
   
         
         
 
logo-culture 07 PACA  Logo 13  bouches du rhone    logo  ville de marseille  logo  spedidam sacem  quadri 1 Logo  FCN-noir le-temps-des-sages
 
         
   
         
Ensemble Télémaque

[Ensemble Sillages] CE SOIR : France Musique à 20 h / DEMAIN : Le Quartz à 19h30

Direction artistique
Philippe Arrii-Blachette

 
Le Quartz, Scène nationale de Brest
02 98 33 70 70  / 
www.lequartz.com

 

Arnaud Merlin invite l’ensemble Sillages sur France Musique

LE CONCERT DU SOIR  À 20H
mercredi 17 mai

Concert ELECTR( )LADIES donné le 29 mars
dans le cadre du Festival Electr( )cution
à Passerelle, Centre d’art contemporain Brest

Facebook
Site
Email
Vimeo

© Sillages
DRAMA · c/o Le Quartz, 60 rue du Château · Brest 29200 · France

 

Ensemble Sillages

[Grame] Saison internationale : exposition Minsheng Arts Museum, Shanghai

SAISON INTERNATIONALE

« LISTENING TO TRANSPARENCY »
Exposition arts numériques et multimédia
Du 9 mai au 30 juillet 2017

Pour le Minsheng Museum de Shanghai et dans le cadre du festival Croisements de l’Institut Français de Chine, Grame présente l’exposition multimédia «Listening to Transparency» qui réunit une trentaine d’installations créées par des artistes visuels, vidéastes, designers… associés à des compositeurs, musiciens et développeurs.
“Listening to Transparency” est conçue comme un parcours scénographié traversé par des ondes lumineuses et des vibrations sonores. L’exposition fonctionne comme un méga-instrument de musique, la pente douce reliant les quatre niveaux du Musée suggère la fluidité d’un état à un autre, en phase avec la notion de «transparence» qui anime l’exposition. Cette thématique relève d’une large polysémie, avec en visée le fantasme d’une transparence intégrale, alors qu’il ne s’agit plutôt que de filtrages différenciés et incessants du réel. Ceux-ci induisent un univers particulièrement riche de correspondances et de métamorphoses entre les arts visuels et sonores.
Les installations alternent entre lumière et pénombre, immédiateté et moments de lenteur, déferlements sonores et découverte de l’imperceptible. Elles confrontent champs virtuels, écosystèmes, réalités tangibles et résonances lumineuses ; elles tracent un parcours de possibles et un itinéraire non prédictif, en variation constante, parsemé de reflets et de réminiscences, jusqu’au silence… à la perception de l’ineffable.
James Giroudon

As part of Croisements fstival organised by the Chinese French Institute, Grame will present the multimedia exhibition, “Listening to transparency” for the Minsheng Art Museum of Shanghai, gathering more than thirty artistic installations created by visual artists, video makers, designers all associated with composers, musicians and developers.
“Listening to transparency” is designed both as a path and a scenography struck by luminous waves and sonorous vibrations. The exhibition proceeds as a mere mega musical instrument, the indiscernible slope linking the four levels of the museum epitomizes the fluid passage from one state to the other recalling the topic of transparency. The latter conveys a significant polysemy, eventually targeting the fantasy of complete transparency rather than the continuous differential filterings of reality. These filterings can induce a particularly rich world of ties and metamorphosis between the territories of sound and visual arts.
Most of the pieces that succeed each other, keep alternating between light and darkness, immediacy and slow moments, sound wave and encounters with imperceptibility. They confront virtual fields, ecosystems, tangible realities and luminous resonances ; they thread a path of potentials as well as a non-predictive itinerary, in constant variation, sprinkled with reflections and reminiscences, to silence… at the perception of ineffability. 
James Giroudon

James Giroudon : Curateur de l’exposition Curator exhibition
Christophe Lebreton : ingénierie et co-scénographie Engineering, co-scenography
Jean Cyrille Burdet : Technique et lumièresTechnology and lights


VERNISSAGE / OPENING
Retour en images du vernissage du 8 mai / Back to theimages of the opening on may 8th

Artistes présentésWilliam Anastasi – Manon De Boer – Dominique Blais – Stéphane Borrel, Christophe Lebreton & Random(Lab) – Pierre-Laurent  Cassière – Grégory Chatonsky – Iuan Hau Chiang – Matt Coco
Thierry De Mey –  Luc Ferrari - Pascal Frament – Michel François  - Pierre Alain Jaffrennou – Thomas Léon
Dania Reymond – Christian Rizzo – Trafik & Yann Orlarey – Julie Vacher – Denys Vinzant – Fuiji Wang –  Xiao Yu
Deng Yuejun – Li Yuhang



Grame, centre national
de création musicale
04 72 07 37 00   


11 cours de Verdun Gensoul     
F69002 LYON
T 04 72 07 37 00


Grame

[gmem] Les Musiques 2017 : suite et fin… 19 & 20 mai

lien site gmem
FESTIVAL LES MUSIQUES 2017
19 Mai

Songs of Insurrection Paroles d'artistes Spectral Streams
CONCERT | 19h

Daan Vandewalle, Frederic Rzewski

Songs of insurrection
Friche la Belle de Mai – Petit Plateau
PAROLES D’ARTISTES | 20h

Grégoire Lorieux, Lucia Peralta

Musique spectrale et création
Friche la Belle de Mai – le Module
CONCERT | 21h

Gérard Grisey, Christopher Trapani, l'itinéraire, ICE

Spectral Streams
Friche la Belle de Mai – Petit Plateau
20 Mai

Portes Ouvertes Génération(s) Marseille Drum Machines
PORTES OUVERTES | 14h à 17h

Portes Ouvertes

Visites, installations
Friche la Belle de Mai – Le Module
CONCERT | 18h30

Télémaque, Georges Boeuf

Génération(s) Marseille
Friche la Belle de Mai – Petit Plateau
CONCERT | 20h30

eRikm, les Percussions de Strasbourg

Drum-Machines
Friche la Belle de Mai – Petit Plateau

TOUTE LA PROGRAMMATION

Billetterie en ligne
RÉSERVATIONS : 04 96 20 60 16 • billetterie@gmem.org
TEASERFACEBOOK


gmem-CNCM-marseille – centre national de création musicale
FRICHE LA BELLE DE MAI – LE MODULE
41 RUE JOBIN – 13003 MARSEILLE
TEL 04 96 20 60 10

WWW.GMEM.ORG
Le gmem-CNCM-marseille est subventionné par le Ministère de la Culture et de la Communication, la Ville de Marseille, le Conseil Régional PACA, le Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône. Le gmem reçoit le soutien de la SACEM, de l’ONDA, de la SPEDIDAM et du FCM.
Le gmem-CNCM-marseille est résident de la FRICHE LA BELLE DE MAI
gmem

[Fondation Royaumont] Découvrez le programme du Festival de Royaumont 2017 (et soyez parmi les premiers à réserver en ligne) ! 

Découvrez le programme du Festival de Royaumont
et soyez parmi les premiers à réserver en ligne.

La Fondation Royaumont sur Facebook La Fondation Royaumont sur Twitter La Fondation Royaumont sur Youtube La Fondation Royaumont sur Flickr La Fondation Royaumont sur Google+ La Fondation Royaumont sur LinkedIn

Festival de Royaumont 2017 :

En savoir +
Partager
Facebook Twitter More...

Demandez le programme, les réservations sont ouvertes !

Du samedi 2 septembre au dimanche 8 octobre, tous les rendez-vous du Festival de Royaumont réunis sur une page…
Avec notamment : Alexei Lubimov, Amandine Beyer, Amel Brahim-Djelloul, Amir El Saffar, Audrey Bodiguel, Chiara Skerath, Claudia Chan, Doris Lamprecht, Edoardo Torbianelli, Elsa Dreisig, Ensemble Cosmos, Ensemble Hexaméron, Ensemble Ictus, Ensemble Multilatérale, Ensemble Sultan Veled, Fernando Caida Greco, Gli Incogniti, Graindelavoix, Harris Gkekas, Imarhan, Jerzy Bielsky, Johanne Ralambondrainy, Julien Andujar, Juliet Fraser, Karine Deshayes, L’Archéron, La Tierce, Laura Fernandez Granero, Laurent Alvaro, Le Caravansérail, Les Métaboles, Les Talens Lyriques, Louis-Noël Bestion de Camboulas, Magic Malik, Marc Nammour, Marion Lebègue, Mathilde Mugot, Quatuor Tana, Sandra Abouav, Secession Orchestra, Stéphane Degout, Tinariwen, Yuval Pick…

Vendredi, en avant-première…

ven 19 mai
En savoir +
Réserver
Partager
Facebook Twitter More...
18:00

Fenêtres sur Cour(s) | Gratuit | Sans réservation

Organ Patterns

Louis-Noël Bestion de Camboulas orgue Cavaillé-CollFanny Vicens accordéon, Naomi Sato orgue à bouche japonais (Shô), Roman Bestion électroniques

Cinq mois avant sa présentation au Festival, découvrez les prémisses d’une expérimentation sonore qui puise dans les musiques minimalistes et dans la création électroacoustique…

Et aussi ce week-end…

D’une odyssée des plantes à travers les jardins de Royaumont à un concert de la mezzo-soprano Eléonore Pancrazi sur l’Ile Séguin (92), sans oublier – naturellement – une prestation toujours surprenante du flûtiste Magic Malik à Argenteuil (95), trois bonnes raisons d’aller prendre l’air…

A noter : sur simple présentation de cette newsletter, La Cave d’Argenteuil vous réserve un tarif réduit pour le concert de Magic Malik !

Histoires de plantes voyageuses

Visite contée

Visites enrichies
Jardins de Royaumont
dim 21 mai
15:30
En savoir +
Réserver

Magic Malik Orchestra

hors les murs

Musique
Argenteuil (95)
sam 20 mai
20:30
En savoir +
Réserver

Eléonore Pancrazi à la Seine Musicale

hors les murs

Musique
Ile Seguin (92)
ven 19 mai
19:30
En savoir +
Réserver

La Fondation Royaumont est née de la philanthropie en 1964.
En 2016, le mécénat des entreprises et des particuliers a financé ses programmes artistiques, patrimoniaux et sociaux à hauteur de 60%.
Vous aussi, contribuez au financement des missions de Royaumont, Fondation reconnue d’utilité publique habilitée à recevoir dons et legs. 

Soutenez la FondationIls soutiennent Royaumont

Fondation Royaumont

[Centre Pompidou] Du 17 mai au 1er juillet : Thomas Hauert, Manifeste-2017, Move

 SPECTACLES & CONCERTS : DU 17 MAI AU 1er JUILLET 2017

THOMAS HAUERT
inaudible

- les 17 et 18 mai, Grande salle, 20h30

Interpréter, cette activité engage le musicien, le danseur mais aussi le spectateur en prise avec une forêt de signes. Sur son thème de prédilection, le chorégraphe Thomas Hauert mobilise notre mémoire à partir de Gershwin, charriant Broadway et les clichés sur l’Amérique. Dans ce va-et-vient entre narration et liberté d’abstraction, apparaissent des fragments du Jeu de la mort du Roi le chef d’œuvre vocal et synthétique de Mauro Lanza, qui culbute les caractères du trivial, du noble et du kitsch.

« Parole de danse » avec Thomas Hauert, jeudi 18 mai, à l’issue de la représentation, gratuit dans la limite des places disponibles.

Avec l’Ircam

Pour une place achetée, recevez une place offerte avec le code « inaudible » en écrivant à spectacles.vivants@centrepompidou.fr
Offre dans la limite des places disponibles

Tarifs : 18€ / 14€ (tarif réduit et Laissez-passer)


 > RESERVER VOTRE BILLET  

 

MANIFESTE-2017

- du 1er juin au 1er juillet

Imaginez un pont entre deux rives distinctes, parcouru par une foule composite de musiciens, chorégraphes et peintres, d’artistes de la lumière, du son et du brouillard, de spectateurs, d’auditeurs et de curateurs, tous animés par l’ambivalence des formes et la « réciprocité des feux ». Marquant les 40 ans du Centre Pompidou et de l’Ircam, ManiFeste-2017 explore le rêve de synesthésie, ou plus exactement le regard musicien qui, de Scriabine jusqu’aux jeunes compositeurs d’aujourd’hui, est mobilisé par l’expérience visuelle.

ManiFeste-2017, festival de l’Ircam

Tarifs : 18€ / 14€ / 10€ (tarif réduit et Laissez-passer)


 
> RESERVER VOS BILLETS  

 
Lee Mingwei, Our Labyrinth © Jay Yuan

MOVE

- du 2 au 26 juin

MOVE, nouvelle manifestation annuelle propose un espace et un temps où se tissent de nouveaux liens entre la danse, la performance et l’image en mouvement. Un grand thème inspirera chaque édition ; celui de la figure de l’amateur sera au centre de ce premier rendez-vous, et exploré à travers différentes œuvres et projections. The School of Narrative Dance de Marinella Senatore est une école nomade qui repose sur l’émancipation individuelle des participants à travers des ateliers et une Parade organisée le 2 juillet. Our Labyrinth de Lee Mingwei propose une œuvre méditative au cours de laquelle des danseurs feront apparaître au moyen de gestes amples des formes tracées avec du riz. En salles, Vidéodanse présentera projections et rencontres sur l’amateur, mais aussi autour du travail de Maguy Marin.
Au Forum-1, l’exposition « Hips Don’t Lie » présente des films d’artistes et de danse qui explorent la danse baladi, appelée aussi « danse du ventre » pour dénouer les fantasmes et les stéréotypes.

Accès libre dans la limite des places disponibles

 > PLUS D’INFORMATIONS  

   

INFORMATIONS PRATIQUES

Achat de billet :
Sur place ou en ligne
Nouveau ! Vous pouvez désormais acheter votre billet par téléphone au 01 44 78 12 33, du lundi au samedi, de 9h à 19h (hors jours fériés)

Accès / plan Vigipirate :
En raison des mesures de sécurité renforcée, le temps d’attente avant d’accéder à l’intérieur du Centre Pompidou peut être plus long qu’habituellement. Nous vous recommandons ainsi de prévoir un temps d’avance supplémentaire, afin d’être à l’heure à la séance de spectacle (Forum, niveau -1).

 
Facebook

 

 

Centre Pompidou

[Instants chavirés] Cette semaine aux Instants Chavirés



Les Instants Chavirés
Bonjour

Du beau et de la grâce dans la musique improvisée, des rencontres franco-autrichiennes, une performance pour 20 lecteurs cassette au sein de l’exposition de Joan Ayrton et Benjamin L. Aman, du free japanoise, c’est entre autres, ce qui se passe cette semaine aux Instants Chavirés /

Welcome !

mercredi 17 mai – 20h30 / 12-10-8 euros
SNØ
(INGAR ZACH, ESPEN REINERTSEN, EIVIND LØNNING & FRÉDÉRIC BLONDY
Préventes en ligne

jeudi 18 mai à 19h en entrée libre dans le cadre de l’exposition.
Puis, concerts à 20h30 aux Instants Chavirés, tarifs habituels.
Préventes en ligne

#VELAK EXPORT aux Instants Chavirés#
JULIA TAZREITER
TAPE ENSEMBLE
STEFAN TIEFENGRABER
MÖSTRÖM
RAYMOND IV

À noter >
Vous souhaitez participer à la performance du Tape Ensemble ?
N’hésitez pas à contacter JF (jf @ instantschavires . com)
Pas de pratique instrumentale particulière requise.
Répétition de 18 à 22h la veille et de 17 à 19h le jour même.
Il reste quelques places !

vendredi 19 mai – 20h30 / 8 euros tarif unique sur place
TAMIO SHIRAISHI & CATHY HEYDEN
MICHIKO K.MICAL, BRUNO FERNANDES & MICHEL HENRITZI
LABLOUSE

Rien à voir >
Programmation du collectif composé de Benjamin L. AMAN et Marion AUBURTIN dans le cadre de Rien à voir, projections-vidéos de 20h30 à 21h avant le concert du 17 mai.
Avec Leif ELGGREN, David de TSCHARNER, Agnès GEOFFRAY et la diffusion des archives inédites du collectif intitulées RELEASE THE BATS I – VIII avec JUNKO et JUSTICE YELDHAM, JAMIE STEWART et PRESLAV LITERARY SCHOOL, CRYSTAL PLUMAGE et SISTER IODINE, PURE DUO avec HATI et STEVEN LAVENDER

Exposition >

[...] aide à la vision, en strié, sur des sondes lunaires à rétrodiffusion. En grand : en petit.
par JOAN AYRTON et BENJAMIN L. AMAN
Une proposition de MARIE CANTOS sur une invitation de GUILLAUME CONSTANTIN
Jusqu’au dimanche 11 juin
Du mercredi au dimanche de 15h à 19h en entrée libre.

Merci et à très bientôt

www.instantschavires.com/

MUSIQUE/CONCERTS

mercredi 17 mai 2017

SNØ
(INGAR ZACH, ESPEN REINERTSEN
EIVIND LØNNING & FRÉDÉRIC BLONDY)

INGAR ZACH percussion
ESPEN REINERTSEN saxophone tenor
EIVIND LØNNING trompette
FRÉDÉRIC BLONDY piano

SNØ est un quatuor franco-norvégien composé de Frédéric Blondy (piano), Eivind Lønning (trompette), Epsen Reinersten (saxophone ténor) et Ingar Zach (percussion). Ecouter SNØ est une expérience fascinante, d’une profondeur extraordinaire et d’une infinie délicatesse. Un monde enchanteur qui nous emmène des profondeurs de l’océan aux steppes glacées.

extrait vidéo live
fredericblondy.net/projects/sno.html

Après des études de Mathématiques et Physique à l’université de Bordeaux, Frédéric Blondy se consacre entièrement à l’étude du piano. Tout d’abord à travers le jazz puis à travers des études classiques menées à Bordeaux, au Conservatoire National, puis à Paris au Centre International de Piano, où il a pu approfondir son approche “corporelle” de l’instrument. En tant qu’improvisateur, Frédéric Blondy s’est produit dans de nombreux festivals et salles de concerts en Europe, en Amérique du Nord, au Moyen-Orient et en Asie. Il a eu l’occasion de travailler avec de nombreux musiciens tels que Paul Lovens, Rhodri Davies, Lê Quan Ninh, Michel Doneda, Joëlle Léandre, Urs Leimgruber, Thomas Lehn, Daunik Lazro, Radu Malfatti, John Tilbury, Otomo Yoshihide, Gustafsson, et de développer un travail approfondi en formation avec des groupes tels que Hubbub, Ethos ou encore SNO.
fredericblondy.net/

Né en 1983 et vivant à Oslo, Eivind Lønning est diplômé du Trondheim Jazz Conservatoire et a joué avec le Christian Wallumrød Ensemble, le Trondheim Jazz Orchestra, Motif, Eyewaterlillies, Keith Rowe – Kjell Bjørgeengen et Streifenjunko. Eivind Lønning est à la fois à l’aise dans la musique classique et le jazz. Il a développé un son très personnel avec des qualités mélodiques inhabituelles. Son travail avec le duo Streifenjunko l’a conduit à développer à la trompette des techniques de jeu étendues. Il a joué avec de nombreux musiciens norvégiens et étrangers ces dernières années. Dans le cadre du Trondheim Jazz Orchestra, il a joué avec Joshua Redman et Chick Corea, et il a aussi joué des créations de Eirik Hegdal, Per Zanussi et Erlend Skomsvoll.
www.kobokusenju.no/eivind

Espen Reinertsen vit à Oslo où il a étudié les techniques de jeu étendues au saxophone pendant plusieurs années. Cela lui a permis de mettre en pratique ces techniques dans le duo Streifenjunko avec le trompettiste Eivind Lønning, duo qui a joué dans le monde entier. Il est également membre du Christian Wallumrød Ensemble et du quintet d’improvisation Koboku Senju avec Eivind Lønning, le tubiste Martin Taxt, le guitariste Tetuzi Akiyama et le musicien japonais Toshimaru Nakamura. Il a, en outre, travaillé avec Sidsel Endresen, Michel Doneda, Keith Rowe et Kjell Bjørgeengen. Epsen Reinertsen joue régulièrement dans le Jazz Orchestra Trondeim, des pièces de compositeurs norvégiens et internationaux.
www.espenreinertsen.no/

Ingar Zach, né le 29 Juin 1971 à Oslo, est un percussionniste norvégien reconnu. Dans les années 90, Zach a joué au sein de Château Neuf Spelemannslag et Harnihomba tout en étudiant la musique à l’Université d’Oslo (1993) et la composition jazz au Trondheim Jazz Conservatoire (1994-1997). Avec le trio Tri-Dim (1997- 2000), il sort deux albums avec Ha°kon Kornstad (saxophone) et David Stackenäs (guitare). Il crée avec le guitariste Ivar Grydeland le label Sofa et sort en 2000 l’album musique improvisée. Cette collaboration lui permet d’obtenir une maîtrise en improvisation (2004) et de créer le trio Huntsville avec Tonny Kluften (cinq albums, 2013). Zach a également collaboré avec le guitariste de free jazz Derek Bailey (1943-2005) et il a joué avec le trio norvégien No Spaghetti Edition et les deux orchestres Batagraf et Magnetic North Orchestra dirigé par Jon Balke. Ingar Zach a également participé aux albums de Karl Seglem et Carl Petter Opsahl. Il vit à Madrid (2004), d’où il dirige le label Sillon.
ingarzach.com/

tarifs
12€ plein tarif
10€ prévente et Montreuilloisacheter en ligne
8€ abonnés Instants Chavirés

horaires
ouverture des portes 20h30 | concert à 21h00

jeudi 18 mai 2017

#VELAK EXPORT aux Instants Chavirés#
>19h – entrée libre à la Brasserie Bouchoule
JULIA TAZREITER
TAPE ENSEMBLE
>20h30 aux Instants Chavirés (tarifs habituels)
STEFAN TIEFENGRABER
MÖSTRÖM
RAYMOND IV

VELAK EXPORT aux Instants Chavirés

- 19h / entrée libre à la Brasserie Bouchoule
JULIA TAZREITER
TAPE ENSEMBLE (CLÉMENT VERCELLETTO + invité.es)

- 20h30 / 12 – 10 – 8 euros aux Instants Chavirés
STEFAN TIEFENGRABER
MÖSTRÖM
RAYMOND IV

Velak est une plate-forme qui regroupe des musiciens, des vidéastes, des performeurs qui expérimentent avec le son, la vidéo et tout autre média. Établie à Vienne en tant qu’association sans but lucratif, elle organise régulièrement des événements et des soirées depuis 2004 sous le titre de Velak Gala. Velak Export est la version mobile de la série des concerts. Elle se branche sur différents réseaux en Europe, et débarque maintenant à Montreuil avec sa 18ème édition. Le but est de collaborer avec les artistes et organisateurs sur place. La soirée Velak Export aux Instants Chavirés propose un programme qui réunit des artistes de musique expérimentale autrichienne et française.

Un programme conçu par Caroline Profanter et Yann Leguay en collaboration avec Les Instants Chavirés

RDV à 19h (entrée libre) à la Brasserie Bouchoule, lieu d’exposition des Instants Chavirés situé au 2 rue Émile Zola à Montreuil, pour l’installation de JULIA TAZREITER qui sera suivi de la performance du TAPE ENSEMBLE.
À partir de 20h30, concerts (tarifs habituels) de
STEFAN TIEFENGRABER /MÖSTRÖM et RAYMOND IV, au
7 rue richard lenoir, la salle de concerts des Instants Chavirés.

Thomas Tilly est contraint d’annuler sa venue

- 19h / entrée libre à la Brasserie Bouchoule

> JULIA TAZREITER

Kabel im Regen

Une liaison des signaux acoustiques et de l’eau transforme l’espace en une composition sonore. L’eau s’écoule sur un câble audio, déclenchant ainsi de petits courts-circuits, qui sont acoustiquement amplifiés pour devenir audibles. Différentes cadences de la chute des gouttes et le hasard déterminent les changements mineurs constants dans la composition.Julia Tazreiter attire l’attention sur les phénomènes quotidiens, les situations et les bruits qui sont trop souvent cachés, évités et ignorés.L’agencement des câbles se concentre sur leurs détails, leur imputant une dimension sculpturale en même temps.

Julia Tazreiter est née en 1986 ; elle vit et travaille à Vienne.
Elle a étudié l’art numérique et du design à l’Université des arts appliqués de Vienne. Elle s’intéresse aux interventions spécifiques in situ et aux
combinaisons inhabituelles qui entraînent de nouvelles situations.

TAPE ENSEMBLE

(CLÉMENT VERCELLETTO + invité.es)

Tape Ensemble est une performance sonore analogique et humaine reposant sur l’écoute.
Vingt personnes, d’horizons différents, utilisent des lecteurs cassettes dont la bande est
bouclée et sur laquelle est enregistrée la même note. Selon la taille de la boucle et le
nombre de magnétos utilisés, les notes diffèrent les unes des autres et produisent des
harmoniques. Durant la représentation, les participants se tiennent parmi les spectateurs
et déambulent, se regroupent, se fixent en un point pour créer un concert participatif et
spatial.

À noter >
Vous souhaitez participer à la performance du Tape Ensemble ?
N’hésitez pas à contacter JF (jf @ instantschavires . com)
Pas de pratique instrumentale particulière requise.
Répétition de 18 à 22h la veille et de 17 à 19h le jour même.
Merci

Dans le cadre de l’exposition […] aide à la vision, en strié, sur des sondes lunaires à rétrodiffusion. En grand : en petit de JOAN AYRTON BENJAMIN L. AMAN
Plus d’infos

> 20h30 aux Instants Chavirés
12 euros plein tarif sur place
10 euros tarif montreuillois et préventes en ligne >
www.yesgolive.com/instants-chavires/velak-export-aux-instants-chavires
8 euros abonné.es Instants Chavirés

> STEFAN TIEFENGRABER


© Monica Vlad

- I WM_EX10 WM_A28 BK26 MRS49

Stefan Tiefengraber vit et travaille à Linz en Autriche.

Sa pratique s’étend de la performance noise à l’installation interactive en passant par la vidéo expérimentale et le documentaire.Ces œuvres ont été exposées au Ars Electronica Festival 2016 (Linz / Autriche), à la Galerie O’NewWall (Séoul / Corée)…

WM_EX10 WM_A28 BK26 MRS49 est une installation en développement dans le prolongement de son projet Noise #1 ‘et de pièce bruitiste WM_EX10 WM_A28 TCM_200DV BK26.
Le son et la vidéo sont générés par des courts-circuits que l’artiste produit avec ses doigts humides sur un dispositif constitué de fils électriques enroulés…
La résistance de la peau et la conductance du corps humain combinée avec les composants des circuits modifient le son.Le signal audio est transmis à un projecteur qui transforme le signal en scintillement et en formes abstraites.

www.stefantiefengraber.com/
www.stefantiefengraber.com/wm_ex10_jing.php

> MÖSTRÖM


© Lisbeth Kovacic

SUSANNA GARTMAYER clarinette basse
ELISE MORY
claviers
TAMARA WILHELM
électroniques DIY

Expérience de synthétiseurs propulsés, mélodies hantées, astuces pop minimalistes, pouls apaisant, tempête de bruit, piano drone… premières petites traduction et descriptif de ce trio actif depuis 2010 du côté de Vienne.
Alors on continue ?
Experimental noise pop ? art sonore académique indépendant? composition instantanée ? paysages sonores discrètement abstraits ? WTF ?
À découvrir !

mostrom.klingt.org/

> RAYMOND IV

Thibaut de Raymond aka Raymonde (ou Raymond IV quand il joue sur un dispositif quadriphonique) vit à Lyon en France.
Il est le fondateur et directeur du label cassette Mus Joutra.
Outre une release sur son propre label «Trilo IV & Percussion», des collaborations avec le percussioniste Plein Soleil (La Société Étrange) sous le nom de Pan Pan Pan — Gong Bong maintenant, il a sortit son premier vinyle chez Zèbres Records, intitulé «J’aime bien le Tonnerre» (Février 2017)
Il a aussi travaillé avec des chorégraphes, pour la dernière Biennale de la Danse à Lyon.
Son travail comprend des études sur la polyrythmie vaudou, les percussions et instrumentations africaines de même que des expérimentations autour du hip-hop, en se basant principalement sur la cassette et la bande pour construire sa musique et jouer lors de ses lives
Il anime une émission bimestrielle sur LYL, nommée «La Nostalgie du Souffle»
Il a pu jouer par le passé aux côtés de Black Zone Myth Chant, the BFDM label, C_C, Les Maîtres Fous, Salsa, Jean Bender…

soundcloud.com/lopppossum

Coproduction Forum Culturel Autrichien / Instants Chavirés

horaires
ouverture des portes 19h00
vendredi 19 mai 2017

TAMIO SHIRAISHI & CATHY HEYDEN
MICHIKO K.MICAL, BRUNO FERNANDES
& MICHEL HENRITZI
LABLOUSE

(trio / trio / duo)

TAMIO SHIRAISHI

Saxophoniste débordant le jeu free, dans une souffrance sonore évoquant le « snuff-jazz » de Borbetomagus et le « Classic Guide to Strategy » de John Zorn, la sensualité des oiseaux en plus. Tamio Shiraishi se tient en permanence sur la corde raide des aïgus extrêmes, dans une belle confusion sonore. Tamio Shiraishi a fait parti de la première mouture de Fushitsusha avec Keiji Haino avant de partir pour New-York en 1991 où il vit depuis, jouant le plus souvent dans les couloirs du métro ou sous les ponts des voies rapides, solitaire, halluciné. Il a joué avec Alan Licht, Borbetomagus, Mayuko Hino…
vidéo

CATHY HEYDEN

Saxophoniste atypique sortie du collectif nancéen Pagaille, elle croise sur scène de nombreux improvisateurs : Jean-Philippe Gross, Michel Doneda, David Chiesa, Kumi Iwase, Jean-Marc Foussat, Erik Minkinnen … s’accouple pour des pogos incandescents avec le combo Mesa of the Lost Women (Yves Botz et Christophe Sorro), Blimey (avec Pali Meurseult) ou avec le batteur Didier Lassere (A Rose is a Rose), lèvres maquillant son alto cuivré, on fire. On la croise sur les chemins d’Afrique avec Fode Diop ou Mellaoud Bellamou, avec Urban Sax aussi. Figure mouvante à la recherche d’un son extrême et sensuel, où l’inouï doit jaillir et nous emporter.
vidéo

MICHIKO K.MICAL

Performeuse allumée qui fut élève du grand Hijikata et fit partie de la troupe de Masahiko Akuta, le Homo Fictus Opera, Michiko K.Mical joue de tout ce qui lui tombe sous la main : melodica, sax, percussions, piano, voix, junk metals de façon totalement free… Elle fait partie du No Neck Blues Band et vit aujourd’hui à Kyoto où elle multiplie les rencontres : Chie Mukaï, A Qui Avec Gabriel, Rinji Fukuoka … Michiko joue d’abord de son corps , dans une danse frénétique où le danger est présent, transe butô, performance actionniste, jouant autant de l’espace que du public.
vidéo

BRUNO FERNANDES

Free drumming expérimental sur base rock / blues depuis une vingtaine d’années – solo : (angelus novus ? yaso, mebae), avec plusieurs groupes d’impro radicale (Documents, Lablouse, Soviet de Baba, lrf…), croisements japonais avec Masayoshi Urabe, Tamio Shiraishi, Rinji Fukuoka & Sachiko, Itaru Oki, Chie Mukai, Kiyasu R … et continue.

MICHEL HENRITZI


© Vincent Guilbert

Membre du groupe noise Dustbreeders, collabore régulièrement avec l’underground japonaise : Junko (Hijokaïdan), Rinji Fukuoka, Tetuzi Akiyama, Yoko Higashi, A Qui avec Gabriel, Chie Mukai, dérivant sur le manche de sa 6 cordes entre enka blues et noise music.
Il a également produit et fait tourner de nombreuses figures de la scène nippone : Kazuki Tomokawa, Kan Mikami, Jojo Hiroshige, Taku Sugimoto, Keiji Haino …
vidéo

LABLOUSE

DIEG’O banshee guitar, voix
KIRKST »O zombass, vox
BRUKHN’O bumdrums, vox

Trio iconoclaste parisien de free rock concassant le subconscient, fouillant dans les poubelles électriques, glaviotant des romances incompréhensibles, jouant du blues bancal à l’envers, ils sautent à pied joint dans l’histoire de ces musiques, reprenant 13 versions de « See that my grave is kept clean » ou des débrits de hits de Gene Vincent. « Si les Shaggs avaient eu des couilles, elles auraient joué du Lablouse », dixit Christophe Thivrier. Drums, bass, guitar, sueur et bave
vidéos

tarifs
8€ tarif unique
horaires
ouverture des portes 20h30 | concert à 21h00

Tarif unique sur place / pas de prévente pour ce concert

ARTS VISUELS/RIEN À VOIR

ARTS VISUELS/EXPOSITIONS

jeudi 18 mai 2017

#VELAK EXPORT aux Instants Chavirés#
>19h – entrée libre à la Brasserie Bouchoule
JULIA TAZREITER
TAPE ENSEMBLE
>20h30 aux Instants Chavirés (tarifs habituels)
STEFAN TIEFENGRABER
MÖSTRÖM
RAYMOND IV

VELAK EXPORT aux Instants Chavirés

- 19h / entrée libre à la Brasserie Bouchoule
JULIA TAZREITER
TAPE ENSEMBLE (CLÉMENT VERCELLETTO + invité.es)

- 20h30 / 12 – 10 – 8 euros aux Instants Chavirés
STEFAN TIEFENGRABER
MÖSTRÖM
RAYMOND IV

Velak est une plate-forme qui regroupe des musiciens, des vidéastes, des performeurs qui expérimentent avec le son, la vidéo et tout autre média. Établie à Vienne en tant qu’association sans but lucratif, elle organise régulièrement des événements et des soirées depuis 2004 sous le titre de Velak Gala. Velak Export est la version mobile de la série des concerts. Elle se branche sur différents réseaux en Europe, et débarque maintenant à Montreuil avec sa 18ème édition. Le but est de collaborer avec les artistes et organisateurs sur place. La soirée Velak Export aux Instants Chavirés propose un programme qui réunit des artistes de musique expérimentale autrichienne et française.

Un programme conçu par Caroline Profanter et Yann Leguay en collaboration avec Les Instants Chavirés

RDV à 19h (entrée libre) à la Brasserie Bouchoule, lieu d’exposition des Instants Chavirés situé au 2 rue Émile Zola à Montreuil, pour l’installation de JULIA TAZREITER qui sera suivi de la performance du TAPE ENSEMBLE.
À partir de 20h30, concerts (tarifs habituels) de
STEFAN TIEFENGRABER /MÖSTRÖM et RAYMOND IV, au
7 rue richard lenoir, la salle de concerts des Instants Chavirés.

Thomas Tilly est contraint d’annuler sa venue

- 19h / entrée libre à la Brasserie Bouchoule

> JULIA TAZREITER

Kabel im Regen

Une liaison des signaux acoustiques et de l’eau transforme l’espace en une composition sonore. L’eau s’écoule sur un câble audio, déclenchant ainsi de petits courts-circuits, qui sont acoustiquement amplifiés pour devenir audibles. Différentes cadences de la chute des gouttes et le hasard déterminent les changements mineurs constants dans la composition.Julia Tazreiter attire l’attention sur les phénomènes quotidiens, les situations et les bruits qui sont trop souvent cachés, évités et ignorés.L’agencement des câbles se concentre sur leurs détails, leur imputant une dimension sculpturale en même temps.

Julia Tazreiter est née en 1986 ; elle vit et travaille à Vienne.
Elle a étudié l’art numérique et du design à l’Université des arts appliqués de Vienne. Elle s’intéresse aux interventions spécifiques in situ et aux
combinaisons inhabituelles qui entraînent de nouvelles situations.

TAPE ENSEMBLE

(CLÉMENT VERCELLETTO + invité.es)

Tape Ensemble est une performance sonore analogique et humaine reposant sur l’écoute.
Vingt personnes, d’horizons différents, utilisent des lecteurs cassettes dont la bande est
bouclée et sur laquelle est enregistrée la même note. Selon la taille de la boucle et le
nombre de magnétos utilisés, les notes diffèrent les unes des autres et produisent des
harmoniques. Durant la représentation, les participants se tiennent parmi les spectateurs
et déambulent, se regroupent, se fixent en un point pour créer un concert participatif et
spatial.

À noter >
Vous souhaitez participer à la performance du Tape Ensemble ?
N’hésitez pas à contacter JF (jf @ instantschavires . com)
Pas de pratique instrumentale particulière requise.
Répétition de 18 à 22h la veille et de 17 à 19h le jour même.
Merci

Dans le cadre de l’exposition […] aide à la vision, en strié, sur des sondes lunaires à rétrodiffusion. En grand : en petit de JOAN AYRTON BENJAMIN L. AMAN
Plus d’infos

> 20h30 aux Instants Chavirés
12 euros plein tarif sur place
10 euros tarif montreuillois et préventes en ligne >
www.yesgolive.com/instants-chavires/velak-export-aux-instants-chavires
8 euros abonné.es Instants Chavirés

> STEFAN TIEFENGRABER


© Monica Vlad

- I WM_EX10 WM_A28 BK26 MRS49

Stefan Tiefengraber vit et travaille à Linz en Autriche.

Sa pratique s’étend de la performance noise à l’installation interactive en passant par la vidéo expérimentale et le documentaire.Ces œuvres ont été exposées au Ars Electronica Festival 2016 (Linz / Autriche), à la Galerie O’NewWall (Séoul / Corée)…

WM_EX10 WM_A28 BK26 MRS49 est une installation en développement dans le prolongement de son projet Noise #1 ‘et de pièce bruitiste WM_EX10 WM_A28 TCM_200DV BK26.
Le son et la vidéo sont générés par des courts-circuits que l’artiste produit avec ses doigts humides sur un dispositif constitué de fils électriques enroulés…
La résistance de la peau et la conductance du corps humain combinée avec les composants des circuits modifient le son.Le signal audio est transmis à un projecteur qui transforme le signal en scintillement et en formes abstraites.

www.stefantiefengraber.com/
www.stefantiefengraber.com/wm_ex10_jing.php

> MÖSTRÖM


© Lisbeth Kovacic

SUSANNA GARTMAYER clarinette basse
ELISE MORY
claviers
TAMARA WILHELM
électroniques DIY

Expérience de synthétiseurs propulsés, mélodies hantées, astuces pop minimalistes, pouls apaisant, tempête de bruit, piano drone… premières petites traduction et descriptif de ce trio actif depuis 2010 du côté de Vienne.
Alors on continue ?
Experimental noise pop ? art sonore académique indépendant? composition instantanée ? paysages sonores discrètement abstraits ? WTF ?
À découvrir !

mostrom.klingt.org/

> RAYMOND IV

Thibaut de Raymond aka Raymonde (ou Raymond IV quand il joue sur un dispositif quadriphonique) vit à Lyon en France.
Il est le fondateur et directeur du label cassette Mus Joutra.
Outre une release sur son propre label «Trilo IV & Percussion», des collaborations avec le percussioniste Plein Soleil (La Société Étrange) sous le nom de Pan Pan Pan — Gong Bong maintenant, il a sortit son premier vinyle chez Zèbres Records, intitulé «J’aime bien le Tonnerre» (Février 2017)
Il a aussi travaillé avec des chorégraphes, pour la dernière Biennale de la Danse à Lyon.
Son travail comprend des études sur la polyrythmie vaudou, les percussions et instrumentations africaines de même que des expérimentations autour du hip-hop, en se basant principalement sur la cassette et la bande pour construire sa musique et jouer lors de ses lives
Il anime une émission bimestrielle sur LYL, nommée «La Nostalgie du Souffle»
Il a pu jouer par le passé aux côtés de Black Zone Myth Chant, the BFDM label, C_C, Les Maîtres Fous, Salsa, Jean Bender…

soundcloud.com/lopppossum

Coproduction Forum Culturel Autrichien / Instants Chavirés

horaires
ouverture des portes 19h00
du 28 avril au 11 juin 2017

[…] aide à la vision, en strié,
sur des sondes lunaires
à rétrodiffusion. En grand : en petit.
JOAN AYRTON
BENJAMIN L. AMAN

Une proposition de Marie CANTOS
Sur une invitation de Guillaume CONSTANTIN

Du vendredi 28 avril au dimanche 11 juin 2017
Vernissage vendredi 28 avril, 18h

Marie CANTOS, commissaire d’expositions, propose dans le cadre de cette invitation, une rencontre inédite entre les artistes Joan AYRTON et Benjamin L. AMAN qui balisent la brasserie Bouchoule au travers d’espaces sonores, de vidéos et d’images et de matériaux. Un territoire découpé en strates, aux contours flous et aux climats envoûtants.

INSTANTS CHAVIRÉS / Ancienne brasserie Bouchoule
2 Rue Emile Zola – Montreuil – M° Robespierre
Exposition ouverte du mercredi au dimanche 15h-19h

Dossier de presse à télécharger :
DP_JA_BLA_032017_HD_LAST


ÉVÉNEMENTS
DANS LE CADRE DE L’EXPOSITION :

SAMEDI 13 MAI, 17H. ENTRÉE LIBRE
Rencontre avec Joan AYRTON, Benjamin L.AMAN et Marie CANTOS, commissaire de l’exposition à l’occasion du lancement des éditions produites pour l’exposition : POSTER de JOAN AYRTON, et LA LIGNE D’OMBRE, le dernier LP de BENJAMIN L. AMAN.


Extraits du disque :
soundcloud.com/rzdz/la-ligne-dombre
soundcloud.com/rzdz/benjamin-l-aman-la-ligne-dombre-2
Plus d’infos: rzdz25_nouvelle_parution

JEUDI 18 MAI, 19H. ENTRÉE LIBRE
Soirée VELAK EXPORT
Installation de Julia TAZREITERPerformance du TAPE ENSEMBLE
Concerts à suivre au 7 rue Richard Lenoir. Plus d’infos

SAMEDI 27 MAI, 17H. ENTRÉE LIBRE
Henri LEFEBVRE
Pour une lecture spatialisée de textes choisis, par le poète.
Performance avec Stéphanie VIVIER

SAMEDI 10 JUIN, 17H. ENTRÉE LIBRE
Sally BONN
Pour une lecture performée autour du travail des artistes.

DU 4 MAI AU 4 JUIN 2017
SLEEP DISORDERS
Pour une programmation du collectif composé de Benjamin L. AMAN et Marion AUBURTIN dans le cadre de RIEN À VOIR, projections-vidéos de 20h30 à 21h avant les concerts aux Instants Chavirés.
Avec Leif ELGGREN, David de TSCHARNER, Agnès GEOFFRAY et la diffusion des archives inédites du collectif intitulées RELEASE THE BATS I – VIII avec JUNKO et JUSTICE YELDHAM, JAMIE STEWART et PRESLAV LITERARY SCHOOL, CRYSTAL PLUMAGE et SISTER IODINE, PURE DUO avec HATI et STEVEN LAVENDER.
www.instantschavires.com/sleep-disorders

(Plus d’informations à suivre)

« [...] aide à la vision, en strié,
sur des sondes lunaires
à rétrodiffusion. En grand : en petit. »

C’est un titre chapardé au poète roumain de langue allemande Paul Celan (1920-1970).
Un titre emprunté, tout du moins.
Impossible de résister : au détour d’une page, un fragment – pour Benjamin L. Aman et Joan Ayrton, évidemment.

Ce sont quelques vers mal photographiés, envoyés par SMS aux deux intéressé-e-s.
Quelques vers qui disent beaucoup.
De leurs pratiques respectives.
De ce qui les réunit ici, aussi. De ce qui les réunit, pour moi.

Entre décembre 1967 et octobre 1968, Paul Celan, auteur, entre autres, de Pavot et mémoire (1952), De Seuil en seuil (1955), La Rose de personne (1963) ou encore Renverse du souffle (1967), écrit soixante-dix poèmes où, dans la « contre-langue » qui est la sienne (1), sourdent les révoltes de son époque.

Partie de neige (2).
Le recueil sera publié en 1971, de manière posthume.

Ici, comme souvent chez Celan, ca résiste.
Tout résiste : la langue, et l’être – les êtres – aussi.

Au-delà des évidentes résonances formelles et processuelles, voilà peut-être ce qui m’émeut le plus dans le travail de Benjamin L. Aman et Joan Ayrton : quelque chose d’une attitude où les formes expriment cette résistance.

Une manière de penser le réel par le sol. Au sens métaphorique, mais pas que.
Une manière de construire des objets de pensée, mettre au jour les strates de la matière, créer des percées vers d’autres espaces.
Une manière de faire vibrer les intervalles, créer ce très léger mouvement d’aspiration – la bascule du souffle, l’oscillation ténue d’un état à un autre, tout en micro-tonalités chromatiques, musicales, existentielles.

Et pour ce faire : creuser la gamme de l’intérieur
Une expression de Benjamin L. Aman que Joan Ayrton aurait pu formuler.
Que l’on fit nôtre, d’ailleurs.

Le sentiment – la sensation même, palpable, tangible – du continuum de la matière.
Des allers-retours incessants : « En grand : en petit. » écrit Paul Celan.

C’est bien cela, une « aide à la vision, en strié ».
Comme l’on parle, parfois, de temps strié, en musique ?
Non, un temps sillonné, siphonné même ; qui ne serait plus horizontal, mais vertical.
Qui s’écoule vers le haut autant que vers le bas …
Non, qui se répand en cercles concentriques.

Un temps où passé, présent et futur s’enroulent et dansent autour d’un axe, forent le sol, s’élèvent vers le ciel ; un temps dit imaginaire qui ne suit plus jamais la flèche du temps classique.

Je pense à ces deux images que les artistes ont trouvées, chacun-e.
Et que l’on retrouvera précisément dans l’exposition, aux côtés de nouvelles productions ainsi que de pièces plus anciennes, s’amusant de ce temps vertical.

D’une part, une photographie tirée de l’ouvrage scientifique d’un ingénieur, Matthias Rennhard : Le Gothard à la pointe : du sentier muletier au tunnel de base du Saint-Gothard (3). Elle documente le percement du célèbre tunnel ferroviaire suisse, le plus long du monde. Joan Ayrton la chaparde à son tour, et se réapproprie ce document – © Alptransit Gothard AG – par le truchement de la citation.

D’autre part, un dessin issu du Manuscrit de Salzbourg représentant « La Musique des sphères », ses cercles comme ceux de l’enfer de Dante (4). Quoique plus nombreux. Une planète, les anneaux de Saturne, en écho à ceux de la photographie qui avait arrêté Joan Ayrton. Un display déjà presque pour la musique de Benjamin L. Aman qui s’en affranchira néanmoins ici.

Deux images comme deux disques aux sillons s’imprimant indéfiniment, circonscrivant l’expansion de l’univers dans l’enclos du temps, pour reprendre le titre d’un autre recueil de poèmes de Paul Celan (5).

Car il ne faudrait pas oublier l’ouvrier casqué posant devant l’immense empreinte digitale que la foreuse grave dans la roche, sur la photographie du Saint-Gothard. Il est défi, labeur, échelle, il est geste, outil, matériau. Il rappelle que la résistance est partout, en face, en nous.

Qu’il en résulte la bascule du souffle, l’apesanteur de ce qui ne cesse jamais.
« Vertigineusement je m’enfonçais en haut. » (6)

Marie CANTOS
Commissaire de l’exposition

Notes :
1 – Jean Bollack, L’Écrit :Une poétique dans l’oeuvre de Celan, 2003.
2 – Paul Célan, Partie de neige, 1971 (trad. Jean-Pierre Lefebvre).
3 – Matthias Rennhard : Le Gothard à la pointe : du sentier muletier au tunnel de base du Saint-Gothard, 2016 (trad. Barbara Fontaine)
4 – Musique des Sphères, dans le Manuscrit de Salzbourg, 820, BnF, Paris.
5 – Paul Célan, Enclos du temps : Zeitgehöft, trad. Martine Broda, Clivages, Paris, 1985.
6 – Henri Michaux, Le Dépouillement par l’espace, 1966.


Joan AYRTON

Infra-red, 2014 Vidéo HD, 14 min Courtesy galerie Florence Loewy, Paris

De nationalité anglaise, établie à Paris, Joan AYRTON (1969 – Suisse) est une artiste dont la production – peinture, photographie, film – interroge les enjeux du regard et de la représentation à travers une réflexion associant principalement couleur, architecture et paysage. Depuis quelques années, son attention se porte plus spécifiquement sur le caractère géologique du paysage, une recherche menant à considérer les instabilités du monde physique et politique contemporain.

En 2012, une bourse du Centre national des arts plastiques (CNAP) lui permet de développer ses recherches en Islande.
Joan Ayrton enseigne depuis 2010 à l’Ecole européenne supérieure de l’image, Angoulême et Poitiers (EESI) dont elle dirige depuis 2016 le troisième cycle Document et art contemporain. En 2014, elle a été commissaire de l’exposition Glissements de terrain, cartographie, pensée, paysage à la galerie la BOX de l’ENSA Bourges (Ecole nationale supérieure d’art).

Son travail a été régulièrement montré en France et à l’étranger dans des expositions collectives telles que Lémancolia (2013), Musée Jenisch, Vevey, Suisse (commissaire Dominique Radrizzani), Copié Copié Copié (2014) Villa Bernasconi, Centre d’art à Genève (commissaire Hélène Mariéthoz), Suisse, Trouble in painting (2015), le BBB, Toulouse (commissaire Katharina Schmidt) et des expositions personnelles : Fast Colour (2015), galerie Florence Loewy, Paris, et Searching for an A (2016), espace dAM Andrès de Missirilian, Romainmôtier, Suisse.

Son travail a fait l’objet de plusieurs publications, dont un catalogue monographique intitulé The sun had not yet risen paru aux éditions Liénart en 2012. Elle est représentée par la galerie Florence Loewy à Paris où aura lieu une exposition personnelle en septembre 2017

Benjamin L. AMAN

La Forteresse et le fleuve, 2016 Vue de l’exposition L’Inconnue de la Seine – Un Songe, La Tôlerie, Clermont-Ferrand
© Photo : Marie Cantos

Benjamin L. AMAN (1981 – France) est artiste et musicien. Il est diplômé de l’Ecole nationale supérieure d’art de Nancy. Il vit et travaille actuellement à Aubervilliers. Il est représenté par les galeries PA | Plateforme de création contemporaine (Paris), L’Atelier-KSR (Berlin) et Kunstraum Michael Barthel (Leipzig).
Ses dessins, ses installations et sa musique témoignent d’une expérience à la fois physique, intime
et émotionnelle de l’espace. Il ne s’attache pas seulement à composer des objets distincts, mais donne une présence à l’intervalle qui en sépare le spectateur, ou bien il fait en quelque sorte vibrer l’étendue indéfinie qui les entoure.

Son travail a été montré à de nombreuses reprises en France et à l’étranger lors d’expositions personnelles (Kunstraum Michael Barthel Leipzig, L’Atelier-KSR Berlin, Editions Manucius à Paris)
et collectives (Centre Georges Pompidou, Rencontres de la photographie d’Arles, Centre d’Art Contemporain Nei Liicht de Dudelange, Centre d’Art Contemporain Micro-onde de Vélizy, Centre d’Arts Plastiques d’Aubervilliers, The Drawer à Paris), de performances sonores (Berlin Biennale VI, Club Transmediale et Transmediale x, Mex Series à Dortmund, Nu Substance à Bandung en Indonésie…) et d’émissions radiophoniques (The Wire on Air et Resonance FM à Londres, Le Tétraèdre à Bruxelles…).

Co-fondateur en 2010 du duo SLEEP DISORDERS avec l’artiste Marion Auburtin, il est également à la tête du label de musique Razzle Dazzle, sous lequel il publie son travail et celui d’autres musiciens. Un large ensemble de ses dessins, a par ailleurs fait l’objet d’une publication monographique aux Editions P. et aux Editions Manucius, ainsi que d’une acquisition par le Fonds National d’Art Contemporain à Paris.

www.benjaminlaurentaman.com
www.rz-dz.com
www.sleepdisorders.fr

Marie CANTOS

Auteure de textes, d’expositions et de conférences performées, Marie CANTOS (1981 – France).
est membre de l’AICA (association internationale des critiques d’art) et de C-E-A (commissaires d’exposition associés). Elle vit et travaille en région parisienne, et ailleurs.

Historienne de l’art de formation, elle écrit depuis une quinzaine d’années sur la création contemporaine, principalement pour des artistes, des expositions et des ouvrages monographiques ou collectifs. Son approche critique trouve son prolongement dans les expositions qu’elle propose ainsi que dans les conférences performées qu’elle imagine : des divagations spatiales, historiques et littéraires, en mots, en images et en gestes, dans les lieux qui l’invitent (Le Pavillon de Pantin, L’Iselp à Bruxelles, le Mac/Val à Vitry-sur-Seine, etc.) Elle intervient régulièrement en écoles supérieures d’art (conférences, workshops, commissariats).

Après avoir investi la chambre de NuN à Berlin (La Neige fait au Nord ce qu’au Sud fait le sable), les rives de la Daugava pour le festival Udensgabali à Riga (Vaisseaux fantômes et songes aqueux) ou encore la caisse transportable du Papillon de l’ÉSBA de Nîmes (Faire comme si vous étiez dans un espace exigu. / Compter 1m x 2,5m maximum. / Durée 3 minutes), elle a bénéficié, en 2015, d’une résidence de recherche et de production au Cyclop de Jean-Tinguely à Milly-la-Forêt. En 2015 et 2016, elle a été commissaire invitée à La Tôlerie à Clermont-Ferrand où elle a présenté un diptyque d’expositions collectives (Réparer à l’endroit de l’accroc le tissu du temps puis L’Inconnue de la Seine – Un Songe

Depuis 2014, elle est également programmatrice associée à PA | Plateforme de création contemporaine où elle développe, entre autres, le « Laboratoire », lieu d’expérimentation de formes théoriques alternatives. Récemment, dans le cadre des hors les murs de l’association et en co-commissariat avec Maryline Robalo, elle a organisé La Lumière dépensée à Jeune Création à Paris, Penser à ne pas voir à La Forme au Havre et Architextures de paysage 1 au château d’Oiron.

c-e-a.asso.fr/cantos-marie
aicafrance.org
www.papel-art.com


ÉVÉNEMENTS
DANS LE CADRE DE L’EXPOSITION :

SAMEDI 13 MAI, 17H. ENTRÉE LIBRE
Rencontre avec Joan AYRTON, Benjamin L.AMAN et Marie CANTOS

JEUDI 18 MAI, 19H. ENTRÉE LIBRE

Soirée VELAK EXPORT
Installation de JULIA TAZREITERPerformance du TAPE ENSEMBLE
Concerts (payants) de
STEFAN TIEFENGRABER / THOMAS TILLY /MÖSTRÖMRAYMONDE IVà suivre au 7 rue richard lenoir. Plus d’infos

Velak est une plate-forme qui regroupe des musiciens, des vidéastes, des performeurs qui expérimentent avec le son, la vidéo et tout autre média. Établie à Vienne en tant qu’association sans but lucratif, elle organise régulièrement des événements et des soirées depuis 2004 sous le titre de Velak Gala. Velak Export est la version mobile de la série des concerts. Elle se branche sur différents réseaux en Europe, et débarque maintenant à Montreuil avec sa 18ème édition.

SAMEDI 27 MAI, 17H. ENTRÉE LIBRE

Henri LEFEBVRE
Pour une lecture spatialisée de textes choisis, par le poète.

Henri LEFEBVRE (1959) est auteur de poésie ainsi que d’oeuvres en prose (fictions, notes, essais). Il a publié dans les revues L’Oeil-de-boeuf, Laps, Po&sie, If, Hypercourt, Myopies, Critique. Il a créé et dirige Les Cahiers de la Seine, maison d’édition consacrée à la poésie contemporaine. ont paru chez Manuella éditions Les Unités perdues (2011), liste d’oeuvres inachevées, disparues, oubliées, détruites ou parfois même jamais réalisées comme un inventaire des manques quasi incantatoire, ainsi que Les Restes, prototype (2013), tableau récapitulatif des suppressions qu’il a effectuées lors de la correction d’oeuvres en cours d’écriture, entre le mois d’août 2001 et le mois d’août 2010. Il travaille actuellement sur de nouveaux livres dont il livrera ici quelques pistes.

SAMEDI 10 JUIN, 17H. ENTRÉE LIBRE

Sally BONN
Pour une lecture performée autour du travail des artistes.

Docteur en esthétique, les travaux de Sally BONN (1970) portent sur la dimension poïétique de l’écriture dans le champ artistique à partir de la notion de dispositif. Elle enseigne la philosophie de l’art et l’esthétique à l’École supérieure d’Art de Lorraine, à Metz, depuis 2006, où elle co-dirige le Centre de recherche I / D / E (Image / Dispositifs / Espace) et la revue Le Salon. Après avoir fondé le bureau des activités littéraires avec Lola Créïs et Nathalie Lacroix, elle co-dirige la revue N / Z. Elle dirige également la collection d’écrits d’artistes « Les indiscipliné-es », aux éditions Macula, tout en poursuivant son activité de critique d’art et de commissariat d’exposition – les croisant parfois comme, par exemple, dans sa fiction-critique Le peuple des bords / Une sédimentation d’images sans image (Le Mot et le reste, Marseille, 2014). En mai paraît son dernier ouvrage, Les Mots et les oeuvres, aux éditions du Seuil.

DU 4 MAI AU 4 JUIN 2017

SLEEP DISORDERS
Pour une programmation du collectif composé de Benjamin L. AMAN et Marion AUBURTIN dans le cadre de RIEN À VOIR, projections-vidéos de 20h30 à 21h avant les concerts aux Instants Chavirés.
Avec Leif ELGGREN, David de TSCHARNER, Agnès GEOFFRAY et la diffusion d’archives inédites du collectif intitulées RELEASE THE BATS I – VIII avec JUNKO et JUSTICE YELDHAM, JAMIE STEWART et PRESLAV LITERARY SCHOOL, CRYSTAL PLUMAGE et SISTER IODINE, PURE DUO avec HATI et STEVEN LAVENDER

SLEEP DISORDERS est un projet curatorial créé à Berlin en 2010. Au travers d’éditions, d’expositions, de performances et diffusions sonores, le collectif défend depuis ses débuts une approche de l’exposition délibérément intuitive et poétique, teintée de références à la nuit, en réunissant autour de lui des artistes pour explorer le spectre large du crépuscule.

Instants Chavirés
7, rue Richard-Lenoir 93100 Montreuil – France | + 33 1 42 87 25 91 | plan d’accès

L’association Muzziques / Instants Chavirés bénéficie du soutien de la Ville de Montreuil, du Conseil Général de Seine-Saint-Denis, du Ministère de la Culture (DRAC Île-de-France), du Conseil Régional d’Île-de-France, et du concours de la Sacem et du CNV.

Instants Chavires


Instants chavirés