GMEA

En 2007, le GMEA a reçu le label de Centre National de Création Musicale d’Albi-Tarn. Il a démarré son activité en 1977, il est reconnu par le Ministère de la Culture depuis 1981, date à laquelle il s’est professionnalisé. Thierry Besche, cofondateur du groupe, en est le directeur.

Dans son rôle de producteur, le GMEA initie ou participe à des projets de création et de production qui utilisent ses ressources et ses compétences. Il soutient de nombreux compositeurs, musiciens, et participe activement à la diffusion des pratiques musicales contemporaines. Il initie en relation avec la Scène nationale d’Albi la diffusion des musiques contemporaines tout au long de l’année : Semaine du Son, Journées Electriques, etc…

Le GMEA a développé de nombreuses voies d’expérimentation : sur les différentes attitudes du musicien face aux ressources des pratiques électroacoustiques, sur leurs utilisations pédagogiques, sur l’évolution des lutheries, sur l’utilisation de l’informatique musicale (notamment en rapport aux arts de la scène et aux arts plastiques et visuels) et plus récemment sur l’utilisation de la multimicrophonie en extérieur et la multidiffusion comme outil d’écriture, etc…

Ces travaux, associés au développement du Mélisson (synthétiseur à vocation pédagogique, considéré aujourd’hui en France comme pionnier dans l’histoire des nouvelles lutheries), ont rencontré et rencontrent une large audience à l’échelle locale, régionale, nationale et internationale.

C’est dans un esprit de continuité et d’élargissement de ces développements de nouvelles lutheries que le GMEA s’est impliqué dans la plateforme de recherche VIRAGE (financée par l’Agence Nationale de la recherche en 2008/2010). Il y a apporté son expertise sur les usages du sonore dans des situations transdisciplinaires. Les thématiques développées dans le cadre de cette plateforme liées au contrôle et à l’écriture de l’intermédialité du son, de la lumière, de l’image, etc… dans le spectacle vivant sont désormais au cœur du développement du GMEA et viennent irriguer ses principales activités.

Enfin le GMEA est aussi un pôle ressource sur l’ensemble de ces pratiques et, à ce titre, assure des missions de conseil et d’accompagnement. Il propose également de multiples formations dans le domaine de l’informatique musicale, de l’écriture du son, et plus globalement des arts du sonore et des pratiques musicales contemporaines.

Le GMEA donne l’accès aux carnets de bord élaborés par les compositeurs au cours des productions. Textes, schémas, programme de salle, notes d’intention, photos, vidéos, extraits sonores en constituent un riche témoignage rendu accessible à tous grâce à ce Portail.

Les personnes en 2009