musique contemporaine

Johannes Maria Staud avec Robin Meier

Type

moving image
 

Genre(s)

film
 

Forme(s)

document numérique
 

Accès sur site

  • Playlist interne
 

Cette ressource est disponible chez l'organisme suivant : Ircam - Centre Pompidou

Identification

Titre

Johannes Maria Staud avec Robin Meier
 

Nom(s)

Ircam - Centre Pompidou (éditeur)
 
Meier, Robin (conférencier)
 
Staud, Joahnnes Maria (conférencier)
 

Publication

29 mai 2012, Ircam
 

Description

Parties

1
Le Voyage Monodrame pour un comédien, 2 sopranos, alto, ténor, 2 barytons-basse, trompette, percussions, accordéon, violoncelle et électronique. (Création le 2 juin 2012 au Centre Pompidou) / Staud, Joahnnes Maria (conférencier) ; Meier, Robin (conférencier)
 
 

Résumé

Le Voyage Monodrame pour un comédien, 2 sopranos, alto, ténor, 2 barytons-basse, trompette, percussions, accordéon, violoncelle et électronique. (Création le 2 juin 2012 au Centre Pompidou) b i o g r a p h i e s Johannes Maria Staud est, avec Olga Neuwirth, l’une des figures de proue de la jeune création autrichienne. De 1994 à 2001, il étudie la composition avec Michael Jarrell à la Musikhochschule de Vienne et avec Hanspeter Kyburz à la Musikhochschule Hanns Eisler de Berlin, la composition électroacoustique avec Dieter Kaufmann, et l’harmonie et le contrepoint avec Iván Eröd. Il suit également des études de philosophie et de musicologie puis aborde le langage complexe de Brian Ferneyhough lors de masterclasses. À la même période, il cofonde le groupe de compositeurs « Gegenklang » à Vienne. Johannes Maria Staud reçoit des commandes des plus grandes institutions internationales et son catalogue révèle une grande aisance pour tous les genres musicaux. Après sa musique de chambre – Vielleicht zunächst wirklich nur (1999) –, des œuvres pour ensemble – A Map Is Not The Territory (2001) – et pour orchestre – ... gleichsam als ob ... (1999) –, son premier opéra, Berenice (2003-2004), est accueilli avec enthousiasme à Vienne et à Berlin en 2004. Pour célébrer les 250 ans de la naissance de Mozart, le festival de Salzbourg lui commande le concerto pour violoncelle Segue, créé en juillet 2006, et dont la version révisée est créée en 2009 à Berlin. Parmi ses œuvres créées en 2009 et 2010 figurent Über trügerische Stadtpläne und die Versuchungen der Winternächte pour quatuor à cordes et orchestre, On Comparative Meteorology, commande de l’orchestre de Cleveland, auprès duquel le compositeur vient d’achever une résidence de deux ans, suivit de son second volet Contrebande, créé en novembre 2010 à la salle Pleyel par l'Ensemble Modern. Les œuvres de Johannes Maria Staud sont données principalement au festival de Salzbourg, à la Biennale de Munich, au festival de Witten et à la Philharmonie de Berlin (Allemagne), à Wien Modern (Autriche), Ars Musica (Bruxelles), Musica Nova (Finlande), aux festivals Gaudeamus (Pays-Bas), Archipel (Suisse), ainsi qu’en Australie, en France, en Pologne, au Japon et aux Etats-Unis. Elles sont publiées par Universal Edition depuis 2000. Musicien de formation, Robin Meier étudie la composition à Zurich et à Lucerne. Diplômé en composition électroacoustique au CNR de Nice, il obtient le diplôme de philosophie cognitive de l’Ecole des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris. Ses travaux artistiques s’articulent autour de l’émergence de l’intelligence naturelle et artificielle et du rôle de l’homme dans un monde de machines. Décrit comme « artiste du futur » (le Monde) ou « Vuvuzela de l’art contemporain » (Libération) ou « pathétique » (Vimeo), ses installations sont présentées en Europe, aux Amériques et en Asie. Plus récemment, il a exposé au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, au Palais de Tokyo et dans les caves Vranken-Pommery à Reims.
 

Localisation

Envoyer la notice

Bookmark and Share 
 

Identifiant OAI

 

Date de la notice

2012-10-10 02:00:00
 

Identifiant portail

 

Contact