musique contemporaine

Ircam - articles scientifiques notice originale

La clarinette et le clarinettiste : influence du conduit vocal sur la production du son.

Type

text
 

Genre(s)

mémoire ou thèse
 

Forme(s)

document imprimé
 

Cette ressource est disponible chez l'organisme suivant : Ircam - Centre Pompidou

Identification

Titre

La clarinette et le clarinettiste : influence du conduit vocal sur la production du son.
 

Nom(s)

Fritz, Claudia (auteur)
 

Publication

Université Pierre & Marie Curie et University of New South Wales , 2004
 

Description

Sujet(s)

acoustique musicale   clarinette   conduit vocal   fréqeunce de jeu   spectre harmonique   méthode d'équilibrage harmonique
 

Résumé

Cette thèse est consacrée à l'étude de l'influence du conduit vocal (CV) du clarinettiste sur des paramètres tels que la fréquence de jeu, le spectre harmonique et le seuil d'oscillation. Dans le modèle classique, seul le résonateur du corps de la clarinette est couplé non-linéairement au système excitateur qu'est l'anche. Ici, un autre résonateur est pris en compte, le CV, en série avec la clarinette. Une série de mesures de l'impédance du CV, sur une vingtaine de clarinettistes australiens, en quasi situation de jeu, a permis de constituer une base de données pour les simulations numériques et de tirer quelques conclusions qualitatives. Ainsi, ces mesures montrent une grande variabilité entre les musiciens même s'ils respectent quasiment tous les deux principes suivants : l'impédance semble constante sur l'ensemble du registre (excepé le suraigu) en mode de jeu normal mais peut être radicalement différente pour des registres "effets spéciaux" comme le pitch bend ou des liaisons délicates. Deux configurations très différentes (correspondant aux sons "i" et "ah") ont été choisies pour notre étude, à la fois numérique et expérimentale. La complexité du problème (équations différentielles non-linéaires couplées) ne permet pas, même en simplifiant à l'extrême, l'obtention d'une solution analytique simple. De plus, les simulations numériques ne conduisent à aucune corrélation entre la modification du CV et l'effet sur le spectre et la fréquence de jeu. Des expériences ont ensuite été réalisées sur une bouche artificielle avec CV. Pression de seuil, fréquence de jeu, spectre et transitoires ont ainsi été mesurés. Les configurations "i" et "ah" ont été comparées pour différentes notes et transitions délicates. Les résultats présentent un faible accord avec les simulations numériques mais n'en sont pas moins intéressants. Dans le registre grave, l'enveloppe spectrale, mais pas la fréquence de jeu, dépend fortement du CV. La différence est plus importante pour les notes aiguës ou même l'émission varie de manière significative entre les deux configurations. Une configuration appropriée du CV peut également favoriser certaines notes et transitions (transitoires plus courts), en bon accord avec l'opinion des clarinettistes.
 

Localisation

Envoyer la notice

Bookmark and Share 
 

Identifiant OAI

 

Date de la notice

2006-03-14 01:00:00
 

Identifiant portail

 

Contact