musique contemporaine

Ircam - articles scientifiques notice originale

Analyser sans réduire : Un modèle cognitif d'induction d'analogies

Type

text
 

Genre(s)

article
 

Forme(s)

document numérique
 

Cette ressource est disponible chez l'organisme suivant : Ircam - Centre Pompidou

Identification

Titre

Analyser sans réduire
 

Sous-Titre

Un modèle cognitif d'induction d'analogies
 

Nom(s)

Lartillot, Olivier (auteur)
 

Publication

Paris, France , Ircam - L'Harmattan, 2002
 

Description

Sujet(s)

Analyse musicale   analyse thématique   analyse motivique   analyse paradigmatique   linguistique   répétition   analogie   induction   sciences cognitives   tripartition   informatique
 

Résumé

Les techniques actuelles d'analyse musicale ne permettent pas encore de rendre compte de manière approfondie des multiples phénomènes décelés par une simple écoute attentive. Des approches musicologiques, en particulier l'analyse thématique de Rudolph Reti, ont proposé des études minutieuses intégrant la complexité motivique. Cependant la mise en oeuvre de ces démarches n'a pas été exprimée dans un cadre scientifique, c'est-à-dire de manière explicite et systématique. Certes, l'analyse paradigmatique a permis un progrès significatif de l'analyse motivique, cependant l'approche linguistique impose une vision du phénomène musical à travers les ornières métaphoriques de la langue naturelle. Elle introduit toutefois un concept important, une articulation essentielle du processus analytique, le principe de la répétition, ou plus généralement de l'analogie. Une méthode systématique d'analyse musicale doit mettre en úuvre de manière explicite une démarche de détection d'analogie. En outre, la musicologie ne peut se prévaloir de son statut de science que si elle garantit l'objectivité de ses méthodes. Or, l'analyse thématique trahit l'esthétique très personnelle et peu partagée de Rudolph Reti. De même une analyse paradigmatique nécessite au préalable une délimitation subjective des paramètres pris en compte lors de la recherche des répétitions. Cet épineux problème ne pourra être résolu que lorsque l'on aura étudié les mécanismes selon lesquels ces inductions sont procédées. Depuis des siècles, il a été tenté des investigations philosophiques et scientifiques du phénomène de l'induction. Un élément de réponse particulièrement prometteur nous est proposé par les sciences cognitives. Celles-ci ont en effet suggéré des modélisations assez détaillées des mécanismes inductifs, qui ont déjà été l'objet de simulations informatiques, et remettent d'ailleurs en cause les fondements de la tripartition sémiologique. Une telle méthodologie d'analyse musicale systématique, qui procéderait par des inductions automatiques d'analogies suivant un modèle cognitif, offrirait un nouvel outil d'un intérêt considérable pour le musicologue. Du langage musical, il serait alors possible de déceler les sources motiviques élémentaires, de suivre leurs moindres évolutions, leurs développements, de tisser un réseau de correspondance, et d'en dégager une structure formelle complexe. L'utilisation de l'informatique permettrait une mise en oeuvre combinatoire de ces principes, une analyse infiniment minutieuse, dont la représentation finale pourra être consultée de manière dynamique selon une multitude de points de vue.
 

Note(s)

Article paru dans : Peut-on parler d'art avec les outils de la science ? - Observation, analyse, modèle
 

Localisation

Envoyer la notice

Bookmark and Share 
 

Identifiant OAI

 

Date de la notice

2010-02-25 01:00:00
 

Identifiant portail

 

Contact